Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : Recherche et progrès dans le domaine des sources d'énergies renouvelables

Le Brésil a été acclamé ces dernières décennies comme pays producteur d'énergie propre, avec des sources d'énergies telles que l'énergie hydro-électrique et l'alcool qui jouent un rôle majeur dans la combinaison énergétique du pays. L'intégration de ces sources d'énergie alternative a été rendue possible grâce à la recherche menée par divers acteurs sociaux et grâce à l'adoption par le gouvernement des systèmes proposés. Le blog Amazônia News résume les données sur l'approvisionnement énergétique par source [en portugais, comme les liens suivants] :

De acordo com dados da Empresa de Pesquisa Energética (EPE), 90% da energia gerada no Brasil em 2009, veio de fontes renováveis – principalmente hidráulica (83,7%), biomassa (5,9%) e eólica, com uma pequena participação (0,3%).
Transformar esse potencial natural em capacidade instalada e produção exige superar uma série de gargalos econômicos, tecnológicos, logísticos e regulatórios. A previsão da EPE é de que, até 2019, o perfil da matriz energética brasileira como um todo não mude muito.

Selon les données de la Compagnie de Recherche énergétique [Empresa de Pesquisa Energética] (CRE), 90% de l'énergie produite au Brésil en 2009 provenait des sources d'énergies renouvelables, en premier lieu, hydraulique (83.7%), la  biomasse (5.9%) et, pour mémoire, l'éolien (0.3%).
Transformer ce potentiel naturel en une capacité installée et de production requiert de surmonter une série de goulots d'étranglement économiques, technologiques, logistiques et de régulation. La CRE prédit que la combinaison énergétique globale du Brésil n'aura pas beaucoup changé d'ici 2019.

En dépit de l'approvisionnement prédominant en énergies renouvables qu'offre le Brésil, [voir le graphique de Balanço Nacional de Energia (BEN)], la courbe de l'utilisation énergétique démontre que la plus importante consommation du pays provient encore des sources basées sur le pétrole. Par conséquent, il y a un excédent d'énergie renouvelable que le Brésil vend à d'autres pays alors qu'il reste assujetti à l'importation de l'énergie produite par le pétrole.

Historique de la consommation d'énergie par source au Brésil – 2009, Source: BEN – 2010 (CC)

La solution à cette situation se trouve dans les avancées technologiques. L'un des premiers objectifs des chercheurs est d'explorer de nouveaux horizons pour l'humanité, de développer de nouvelles technologies et d'adapter les progrès technologiques aux situations les plus diverses. Dans le domaine de la production et de l'utilisation de l'énergie, ces efforts sont concentrés sur la possibilité d'explorer et d'utiliser de nouvelles sources d'énergie ainsi que dans des études pour rendre ces sources plus accessibles. Ce travail est seulement rendu possible par la formation de professionnels qualifiés et par un soutien accordé aux centres de recherche.

Lightening – A Possible New Source of Energy, by Brujo+ on Flickr (CC)

Ces derniers mois, des blogs tels que Lapsblog, Sandro Nasser Sicuto et Tecnólogos Ambientais ont rapporté plus d'une percée brésilienne en matière d'énergie et d'électricité. Le 25 août 2009 , à la réunion à Boston de la Société américaine de Chimie (ACS) [en anglais], le Professeur Fernando Galembeck d’Unicamp a présenté un modèle qui capture l'électicité qui s'accumule dans les gouttelettes d'eau atmosphériques, l’hygro-électricité. Cette étude éclaire de manière théorique certains points controversés concernant la formation de l'éclair et présente les étapes initiales d'exploitation de cette source d'énergie pour le développement humain.

La mise en application de cette découverte est encore à l'étude et peut prendre du temps avant que sa présence ne soit une réalité dans la vie quotidienne des consommateurs. L'hygro-électricité sera probablement exploitée en utilisant des plaques de métal, mais les matériaux et les mécanismes concernés requièrent une étude supplémentaire. Dans une discussion sur le blog écrit par le journaliste Luis Nassif au sujet d'un article originellement publié par António Sisoto, Marko commente la position en matière de recherche du  Professeur Galembeck:

Ok Legal mas vamos [com] calma, afinal explicar determinado fenômeno é 1 coisa, extrair utilidade [de] tal explicação são ooooutro$$$$$ 500 (mto$ quinhento$ aliá$$ ) inclusive “outros quinhentos” políticos, e não apenas financeiros…
Ademais, a história está cansada d demonstrar q nem sempre a explicação d determinado fenômeno precede ou é essencial p/a utilização prática do mesmo.

Ok, super, mais on se calme. Après tout, expliquer un phénomène donné est une chose mais en extraire l'utilité sans autre$$$$$ 500 (nombreuse$ foi$$ 500$$) est une toute autre question, probablement encore une question politique et pas seulement financière… Et qui plus est, l'histoire est fatiguée de montrer que l'explication d'un phénomène donné n'est pas toujours suivie d'une utilisation pratique ultérieure ni n'est vraiment essentielle.

Cette longue route a déjà été traversée dans la quête pour domestiquer l'énergie solaire. Les premiers pas dans le développement de l'énergie solaire furent faits dans les années 1930. A cette époque, l'utilisation des panneaux photovoltaïques était dans l'enfance. Aujourd'hui, c'est une  réalité pour un nombre incalculable de sociétés et l'une des sources d'énergie propre utilisée dans des projets durables.

Toutefois, en dépit de la disponibilité de cette technologie sur le marché, selon le blog  Amazônia News, la majorité des Brésiliens ne sont pas en état d'accéder à l'énergie renouvelable :

O problema é o preço. A energia solar, ainda é relativamente cara, tornando um empreendimento deste porte inviável economicamente. O que não significa que ela não desempenhe um papel estratégico no desenvolvimento sustentável do país. Segundo [Enio Bueno] Pereira, a estratégia mais simples, seria disseminar o uso de painéis solares em telhados para uso doméstico, como forma de reduzir a demanda sobre o sistema e, assim, liberar mais energia para uso industrial, principalmente nos horários de pico.

Le problème c'est le prix. L'énergie solaire est encore relativement chère ce qui signifie qu'un projet de cette taille n'est pas économiquement viable. Ceci ne veut pas dire que l'énergie solaire ne joue pas un rôle stratégique dans le développement durable du pays. Selon [Enio Bueno] Pereira, la stratégie la plus simple serait de diffuser l'utilisation des panneaux solaires sur les toits pour un usage domestique comme un moyen de réduire la demande sur le réseau et, ainsi, de libérer plus d'énergie pour l'usage industriel, d'abord durant les heures de pointe.

Photo Sociedade do Sol, reproduite avec sa permission

La plus grande partie de la consommation des foyers brésiliens provient des douches électriques. En constatant les besoins des Brésiliens, un groupe de chercheurs à l’USP a développé un système de chauffage solaire à bas coût (ASBC en portugais). Le système utilise un revêtement PVC pour capturer l'énergie solaire et chauffer l'eau contenue dans un réservoir spécial, et il peut potentiellement réduire la consommation mensuelle d'électricité de 60% – des économies qui couvrent l'investissement initial en cinq mois. De nombreux blogs brésiliens  comme celui de Carol Daemon ont fait circuler des informations sur ce système et son installation, et le site de la Sociedade do Sol inclut même des guides d'installation gratuits aussi bien qu'une liste de fournisseurs de matériaux.

L'énergie éolienne a aussi gagné du terrain avec un grand nombre d'entreprises qui ont parié sur l'importance de cette source d'énergie propre comme une alternative durable pour l'avenir.

Lampadaires alimentés par énergie solaire et éolienne, 23 mars 2010 Photo reproduite avec la permission de Fiec Magazine

Le blog Ética Global a présenté un projet innovant qui a été publié dans Fiec magazine et développé par l'ingénieur en mécanique Fernadez Ximentes, propriétaire de Gram Eolic dans l'Etat de Ceará. Le projet consiste en lampadaires alimentés par l'énergie éolienne et l'énergie solaire qui inclut un laps de temps de sept jours pendant lequel ils peuvent rester allumés sans aucune alimentation solaire ou éolienne. Ces lampadaires sont équipés d'un système de production indépendante d'énergie (PIE), qui est capable de produire de l'énergie pour trois autres lampadaires. La forme de l'avion fut choisie comme moyen d'associer les panneaux solaires et l'hélice en un seul appareil.

Selon la société, ces lampadaires représentent l'économie de 21 000 réals brésiliens par kilomètre et par mois lorsqu'ils sont utilisés pour remplacer les lampadaires purement électriques, et leur coût d'installation est inférieur de 10% à celui de lampadaires traditionnels. Le gouvernement de l'état est associé au projet et planifie d'installer le système dans les années à venir. Tout ce qui reste à faire maintenant est d'attendre pour voir si les projections de Waler Kohn, le lauréat du prix Nobel de Chimie, étaient correctes quand il disait que l'énergie solaire et l'énergie éolienne pourraient mettre fin à l'ère du pétrole.

L'humanité dépend de l'énergie pour soutenir sa croissance. Par les études menées par divers acteurs sociaux, nous pouvons diminuer le poids donné aux énormes complexes de production, comme les barrages hydro-électriques et les usines qui brûlent des combustibles fossiles, en offrant une alternative durable pour répondre aux besoins énergétiques du pays.

Malgré le choix du Brésil pour les énergies renouvelables, d'importantes conséquences se sont déjà faites sentir du fait de la production de l'énergie par la combustion de combustibles fossiles et la mise en service des barrages hydro-électriques, notamment la perte de la biodiversité par l'extinction de la flore. De nouvelles technologies permettront à l'humanité de produire de l'énergie renouvelable avec un impact environnemental moindre. Comme le développement des technologies qui cherchent à remplacer les combustibles fossiles par des souces renouvelables est d'une importance fondamentale pour la souveraineté et le développement national, il appartient maintenant au gouvernement et aux dirigeants d'adopter ces nouvelles technologies dans leurs projets afin que le Brésil puisse continuer à être le pays d'une énergie renouvelable toujours plus propre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site