Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Caraïbes : des nouvelles de l'ouragan Tomas

[Liens en anglais] Trinité-et -Tobago, la république des îles jumelles qui  semblait être directement sur  la route de l'ouragan Tomas vendredi dernier,  a évité ses effets, mais comme la tempête se dirigeait vers le nord, des îles qui étaient restées auparavant en dehors de sa trajectoire sont soudainement passées en état d'alerte.

La Barbade, qui cherche à surmonter la mort de son premier ministre [en français], a été la première à être frappée. Barbados Free Press’ a fait ce compte-rendu :

Ce n'est pas trop méchant. Bruyant. Humide. L'eau avait disparu avec la force du vent, mais elle est de retour. L'un de nos amis a une de ces petites girouettes sur le toit de sa maison et elle a atteint 87 miles par heure juste avant une accalmie il y a peut-être une heure et demie.

Une mise à jour ultérieure indiquait :

Il y a deux ou trois bateaux brisés en morceaux à Oistins. Beaucoup de dégâts, des toits arrachés. Il semble que le sud ait été plus durement touché que nous l'avons été.

Facebook a été inondé de témoignages parlant de l'intensité de la tempête et du fait que certaines zones étaient privées d'électricité; quand le pire a été passé, My Barbados Blog a publié ce bilan :

Les communes les plus durement touchées par Tomas ont été St George, St Philip, St Joseph, St Michael, St Andrew et St Lucy avec des toits emportés, des arbres déracinés, des palissades renversées, des rues bloquées, et des pylônes électriques abattus.

The Bajan Reporter a publié un article qui indiquait que le Service de la gestion des urgences du pays a été “pratiquement pris au dépourvu” par les préavis du Service météorologique de la Barbade.

La tempête s'est frayée un chemin par  St. Lucie, St. Vincent, les Grenadines et la  Martinique où les dégâts ont essentiellement consisté en chutes d'arbres, en lignes électriques abattues, en inondations dans certaines zones et en  toits arrachés, mais les blogueurs de St. Vincent sont restés étrangement calmes, ce qui laisse supposer que l'accès à internet doit aussi avoir été affecté.  Dominica News Blog écrit :

Le passage de l'Ouragan Tomas au sud de la Dominique a entraîné des rafales de vent et d'importantes averses toute la journée. Aucun dégât n'a encore été rapporté, mais les mauvaises conditions météorologiques actuelles devraient se poursuivre toute la nuit.

La tempête semble à présent se diriger vers la Jamaïque ; des blogueurs ont discuté du niveau de préparation de leur pays sur Twitter. @anniepaul a indiqué :

les gens sont avertis et nerveux mais nous sommes encore en train de nous remettre de l'ouragan Nicole RT @Fledgist: @anniepaul La Jamaïque est-elle prête à affronter Tomas?

@therealnickmack lui a répondu :

@anniepaul Nous ne sommes pas prêts ! Il y a tellement de routes et de ponts endommagés qu'ils sont soit en cours de réparation soit pas encore expertisés !

Tomas  se trouve à présent au Sud-Sud-Est de San Juan, à Porto Rico ; l'espoir demeure que la tempête de catégorie 2, qui devrait se renforcer, se tiendra à l'écart de Haïti, laquelle fait encore face aux effets dévastateurs de l'important tremblement de terre du 12 janvier dernière et à une récente apparition du choléra. Real hope for haiti signale que :

Haïti a émis une alerte orange d'ouragan, le second plus haut niveau. Les autorités ont demandés aux régions du Sud et de l'Ouest – y compris la capitale de Port-au-Prince qui fut ravagée par le tremblement de terre et où l'on estime  que 1.3 million de gens vivent dans des camps sous des tentes — d'être vigilants et de se préparer à  des vents violents, des orages et à d'éventuelles inondations.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site