Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Le tremblement de terre, le choléra, et maintenant, Tomas ?

[Liens en anglais] Tomas, qui a mis la Caraïbe en alerte comme tempête tropicale avant d'être réévalué en ouragan de catégorie 2 alors qu'il fouettait sur son passage les îles au vent, a été rétrogradé. Il est revenu à son statut originel en se dirigeant vers Haïti. Le système est une menace périphérique pour les îles voisines comme la Jamaïque, mais les blogueurs caribéens espèrent que Haïti échappera à une nouvelle dévastation ; le pays est toujours aux prises avec les retombées du séisme du 12 janvier ainsi qu'une récente épidémie de choléra [en français].

The Livesay Haiti Weblog prie pour que Tomas “s'affaiblisse/change de route” ; real hope for haiti reconnaît que la trajectoire prévue de la tempête n'est “pas bonne”. Le blog a ensuite rapporté :

Le moment et la localisation précis de ce changement de direction sont encore incertains, mais les modèles informatiques convergent pour indiquer que Haïti ou la Jamaïque sont les cibles les plus probables de Tomas. NHC donne à Port Au Prince, Haïti 40% de risque d'être sous des vents de force de tempête tropicale, et 5% de vents de force d'ouragan. Les risques sont légèrement plus bas pour Kingston, Jamaïque – respectivement 29% et 4%.

Pwoje Espwa – Hope in Haiti écrit :

Internet nous dit que la tempête tropicale Tomas se dirige vers nous. Ce qui me fait très peur, c'est l'inondation qui se produira s'il y a des pluies abondantes, et bien sûr, ce sont les prévisions. Nous déplacerons les enfants en hauteur, achèterons des réserves de nourriture et de carburant pour traverser cette catastrophe potentielle, en faisant notre possible pour protéger nos bâtiments, animaux et véhicules. Nous ferons aussi un peu plus d'éducation pour empêcher les enfants de boire de l'eau contaminée et nous assurer d'avoir de l'eau traitée en abondance.

How Can They Hear? met en ligne un lien vers le Centre National des Ouragans de Miami et prie Dieu de “commander à la course de cet ouragan de se détourner de Haïti pour lui éviter des souffrances supplémentaires.”

this isn't grey's anatomy–Haiti medical relief dit qu'elle “sait ce que des vents de 90 km à l'heure (pendant une durée d'une heure) peuvent faire à une ville, aux arbres, panneaux publicitaires, lignes électriques et cités de toile”. La blogueuse (Jen) était en Haïti lors de la tempête tropicale Noel [en français], qui s'est ensuite transformée en l'un des ouragans les plus meurtriers de la saison 2007 :

Ce n'était qu'une tempête tropicale, et pourtant les inondations qu'elle a provoquées ont été dévastatrices dans de nombreuses parties du pays, surtout dans le sud. Je n'oublierai jamais la traversée d'une rivière près de Cavaillon (dans le sud de Haïti) en route vers Les Cayes… et de la même rivière quelques jours plus tard. Elle était peut-être 3 ou 4 fois plus large qu'avant (et beaucoup, beaucoup plus profonde), et tout ce qui se trouvait le long de ses berges était couvert d'eau boueuse. Ce n'était qu'une des nombreuses rivières à gravement inonder leurs bords.

Au vu de cette expérience, Jen poursuit :

J'ai très peur de ce que pourrait vivre Haïti à la fin de cette semaine avec cette tempête. Les prévisions à plusieurs jours peuvent être erronées. Mais si les prévisions actuelles sont justes, l'ouragan Tomas pourrait toucher terre en ouragan de catégorie 2 dans le sud de Haïti, avec des vents pouvant aller jusqu'à 165 km/h (et qui certainement ne s'arrêteraient pas au bout d'une heure). J'espère et prie pour que les prévisions soient fausses, et que Tomas poursuive vers l'ouest sur la haute mer au lieu de tourner vers le nord en direction de Haïti.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site