Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : une vidéo qui peut sauver la vie

[Liens en anglais] Médecin à San Francisco et blogueuse, le Docteur Jan Gurley s'est rendue à Haïti deux fois depuis le séisme du 12 janvier dernier pour proposer ses services bénévolement. Son deuxième séjour a coïncidé avec l'épidémie de choléra qui a fait des centaines de victimes et a nécessité l'hospitalisation de milliers de malades depuis que le premier cas a été diagnostiqué, le 19 octobre 2010. “Le choléra est une infection mortelle qui assume les proportions d'un ouragan,” écrit Doc Gurley (nom sous lequel elle est connue dans la blogosphère):

Vous pouvez passer de vie à trépas en seulement trois heures, et vous vider de l'intégralité des liquides de votre corps sous forme de diarrhée. En Haïti, j'ai découvert en février qu'il y avait déjà un énorme tabou social attaché à la diarrhée. Pas surprenant, vraiment, quand vous pensez aux réalités quotidiennes de la vie sur une aire de parking sans toilettes, entouré de centaines d'autres personnes. Et maintenant, il y a des inquiétudes, on dit que le choléra aurait pu être apporté en Haïti par les mêmes travailleurs étrangers qui sont venus aider. Outre le bilan humain très lourd (avec des chiffres qui vont de 200 victimes du choléra à  500 selon des articles russes), combien de bonnes volontés actuelles et potentielles un tel événement peut-il détruire ?

Doc Gurley a cherché en ligne une vidéo pédagogique sur la thérapie de ré-hydratation par voie orale (ORT) qu'elle pourrait laisser à ses patients et collègues en Haïti. Une connaissance des rudiments de l'ORT pouvait sauver des vies, puisque la plupart des décès dus au choléra sont en fait causés par la déshydratation.  Doc Gurley rappelle que même à Haïti, une vidéo peut être un outil efficace pour disséminer l'information  : “Les gens ici ont des téléphones mobiles et des services pour envoyer des textos, et tout le monde a une adresse e-mail. Les humanitaires ont des téléphones qui peuvent servir pour montrer des vidéos, et les gens ici, comme n'importe où, aiment se masser autour du tout petit écran pour regarder.”

Quand ses recherches en ligne n'ont rien donné, à part une seule vidéo en langue Hausa [en français], et d'autre faisant de la publicité voilée pour des boissons énergisantes de type Gatorade, Doc Gurley a réuni quelques amis et réalisé la vidéo ci-dessous. Il n'y a pratiquement pas de commentaire, ce qui permet de l'utiliser dans n'importe quel pays. Elle explique comment confectionner des sels de ré-hydratation “en utilisant seulement ce qu'une personne qui vit dans un camp de tentes peut trouver”, y compris des bouteilles en plastique PET et des capsules de bouteilles en métal :

4 capsules de sucre, une capsule de sel,  500ml d'eau propre = vie

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site