Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chili : Des étudiants font plus de 1000 kilomètres à pied pour l'enseignement public

[Liens en espagnol] Patricio Contreras, Fabián Muñoz, et José Luis Mansilla, trois étudiants en Sciences politiques et de l'administration  de l’Université de los Lagos, parcoureront 1016 km à pied en guise de protestation contre la qualité et les coûts de l’enseignement chilien. La marche pour l'enseignement public a commencé à Puerto Mont jeudi 30 septembre et l'objectif est d'arriver à Santiago, la capitale du Chili. L'initiative, laquelle n'est presque pas relayée par les médias chiliens, est soutenue par  les encouragements  et les félicitations de la blogosphère et des réseaux sociaux.

Photo sur Facebook "Marcher pour notre droit : l'enseignement" utilisée avec autorisation

Caminata Santiago (@destinosantiago) est le nom de leur compte Twitter, lequel comptabilise plus de 400 personnes qui les suivent.  Le mot d'ordre est  “Face à l'enseignement mercantile, les étudiants organisés “. Ils ont une page Facebook et ils utilisent les réseaux sociaux pour faire connaître les actions menées sur leur passage et appeler à les rejoindre :

Trois étudiants de l'Université de Los Lagos, donnent le coup d'envoi de cette marche pour l'enseignement chilien  jeudi 30 septembre à 14 heures. Nous savons que cela nous concerne tous, nous espérons que ce mot d'ordre aura aussi un sens pour vous, et nous comptons sur le fait que durant le chemin qui mène à  Santiago davantage d'étudiants se joindront à cette grande cause.

L’ idée est née au cours d'une des réunions de la Confédération des étudiants du Chili (CONFECH), durant laquelle, conjointement avec d'autres universités, fut adopté ce mode de protestation contre les politiques de privatisation du gouvernement de Sebastián Piñera, politiques qui ont pris naissance sous les deux derniers gouvernements de la cohabitation, d'après les informations du blog qui raconte le parcours.

Au début, il s'agissait seulement de trois étudiants qui se proposaient d'aller jusqu'à  Santiago en marchant, une manière d’attirer l'attention sur l'enseignement public et la nécessité de le sauver. Ils ont continué à avancer et à gagner des adhérents. Depuis leur compte Twitter, le groupe indique :

IL N'Y A PAS QUE LES MINEURS QUI NOUS ONT DONNE UNE LEÇON @destinosantiago ON LE FAIT POUR VOTRE ÉDUCATION… pour VOS ENFANTS, POUR VOUS RT

Ale Botinelli (@alebottinelli) les soutient sur Twitter :

400 km de convictions!! Des étudiants marchent vers Santiago pour un enseignement correct et de qualité ! @destinosantiago RT

Lors de leur passage  dans différentes villes du sud du Chili, les étudiants se réunissent et fêtent leur rencontre :  les 3 universitaires qui sont partis de Puerto Mont le 30 septembre dernier et auxquels se sont joints 3 étudiants universitaires à Osorno, sont arrivés  après 12 jours à Temuco, la capitale de La Araucanía, où ils ont été reçus par leurs camarades de l'Université de la Frontera (UFRO) et où d'autres marcheurs les ont rejoints.

Trinchera de la Imagen indique que la marche cherche à sensibiliser l'opinion au thème de l'enseignement  alors que le budget national 2011 est en discussion et que l'on examine les subventions de l'État à l'enseignement public.

Les revendications visent à obtenir un budget plus important pour l'enseignement ainsi que la réforme de plusieurs lois, d'après  G80.

Dans le système éducatif chilien, ce sont les lois du marché qui priment plutôt qu'un État garant d'un enseignement de qualité  pour tous. Ce qui implique qu'au Chili il existe un enseignement pour les riches et un autre pour les pauvres, où ceux qui peuvent payer le prix élevé de l'enseignement privé ou de l'enseignement privé subventionné  peuvent choisir un enseignement de qualité. A cela, nous disons: STOP AU PROFIT, QUALITÉ POUR TOUS.

Pour sa part, la Confédération des étudiants du Chili (CONFECH) a déclaré dans son blog :

Elle appuie unanimement et adhère à la manifestation initiée par les étudiants de la Fédération de l’ Université de los Lagos (Campus de Puerto Montt),  qui ont entamé une marche depuis cette ville en direction de la capitale du pays et appelent en outre les étudiants à participer sur le parcours à cette manifestation, qui refuse le calendrier de privatisation du gouvernement et défent le développement de l'enseignement public.

Comunicaciones FECH présente la marche comme une protestation pacifique cherchant à mettre en évidence l'échec du système éducatif au Chili, où les coûts et les augmentations continuelles affectent le pouvoir d'achat des familles et des étudiants. Une situation reflétée par le fait que l'enseignement au Chili se place au sixième rang mondial pour sa cherté. L'Etat ayant clairement abandonné l'enseignement Public :

Selon les dires de Cesar Mallipán, dans un journal local : “à mesure que nous allons avancer, nous allons chercher à socialiser nos revendications sur l'urgente nécessité d'un financement plus important des universités d'Etat, et de la démocratisation de celles-ci.”

Pulso: Porque Chile Late y Redmedios donnent des informations et appellent à se joindre à la marche:

“Des étudiants des Universités de tout le Chili se rejoignent en chemin “

Photo sur Facebook "Caminando Por Nuestro Derecho: La Educación" utilisée avec permission

Sur Twitter apparaissent des messages de soutien et de solidarité, comme le message  de Veronica Ramirez (@noalachibueno):

J'aimerais que chaque jour plus d'étudiants se joignent à la marche pour un enseignement public de qualité.

Rene Aucapan (@ReneAucapan) et d'autres utilisateurs de Twitter ont commencé à chercher du soutien sur le réseau social avec un mot clé spécial :

Moi aussi je soutiens la Marche des étudiants pour l'enseignement Public   #YoApoyoCaminataEstudiantesUniversitarios

Caminata Santiago (@destinosantiago) publie quotidiennement des informations sur les villes où ils vont passer et sur les actions que les étudiants et étudiantes promeuvent. Le message est  clair :

Et où sont ceux qui disaient que les marcheurs feraient demi-tour à mi-chemin ?  Pour l'Enseignement public de qualité, Force et Énergie!!RT!!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site