Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des inondations frappent les états du nord de la Malaisie

Les états du nord de la Malaisie, à savoir, ceux de Kedah, de Perlis et de Kelantan ont été récemment frappés par des inondations, obligeant  40 000 personnes à évacuer leurs maisons.

[Liens en anglais] L'état de Kedah a été le plus touché, et la blogueuse Noor Azlina Abdul Samad K, elle-même évacuée, a écrit :

Nous avons dû prendre la décision de quitter notre maison durant la nuit mercredi dernier parce que l'eau était sur le point d'y entrer. Ils avaient coupé l'alimentation en eau de tout le voisinage ce jour-là et ils s'apprêtaient aussi à couper l'électricité pendant la nuit. Nous savions donc que nous devions nous en aller aussi vite que possible. Moi, ma mère et ma tante avons fait rapidement nos valises ainsi que tout ce que nous pouvions pour sauver ce qui nous appartenait en les plaçant dans un endroit plus élevé de la maison. Je n'ai pas pu tout sauver. J'ai fait seulement ce que j'ai pu et j'ai laissé le reste entre les mains de Dieu. Il y avait tant à faire et si peu de temps car l'eau entrait à toute vitesse. Beaucoup de gens ne s'attendaient pas à ce que cela soit aussi sérieux que ça.

Tout ce que j'espère à présent, c'est que j'aurai l'énergie suffisante lorsque le moment sera venu pour nettoyer la maison qui sera complètement sale et boueuse après l'inondation. Je ne sais pas comment maman et moi allons faire à ce moment-là… Mais nous ferons du mieux que nous pourrons. Lentement mais sûrement…. Tout ira bien.

Je ne pourrai pas travailler non plus… Peut-être pendant un mois ou deux, jusqu'à ce que tout soit remis en ordre. Je ne sais pas… C'est incertain. Je m'en remets à Dieu maintenant. Priez pour ma santé!!!

Le centre communautaire Ti-Ratana Penchala a lancé un appel sur son blog pour sa mission d'aide aux victimes des inondations :

De nous à la communauté  Ti-Ratana Penchala, nous aimerions aider le MCRS (Société du Croissant Rouge de Malaisie) qui cherche de l'aide matérielle pour les victimes des inondations au Kedah, comme des couvertures, des sarongs, de l'eau minérale, du Panadol (analgésique), des serviettes hygiéniques, du savon, du riz, des bee hoon (vermicelles), des boîtes de sardine, des haricots blancs à la sauce tomate, du lait condensé, du dentifrice, du sorgho, du café, etc…

Unissons-nous pour aider les victimes des inondations. Vous êtes plus que bienvenus pour contribuer de quelque façon que ce soit en nature et envoyer ces articles au centre communautaire (21, Jalan Penchala, Petaling Jaya, Selangor, Malaysia) d'ici  au 11 novembre 2010 avant 17 heures. Le  MCRS viendra en notre centre pour les prendre le 12 novembre au matin.

Le blogueur Shanmugam Lakshmanan a réussi à  introduire un peu d'humour dans cette situation :

Vous avez besoin de gagner un endroit plus élevé. Comme dans Deep Impact, nous nous rendons compte qu'il vous faut quitter votre maison et vous diriger vers les montagnes, mais étant donné que tout le monde va faire la même chose et paralyser la circulation, vous feriez mieux de prendre une moto, comme l'a fait Elijah Wood. Et en 2010, de gigantesques bateaux seront construits dans l'Himalaya et lancés depuis là car ce sera le dernier endroit que les eaux atteindront.

Des appels au gouvernement ont été lancés pour reporter les examens du certificat d'enseignement malaisien,  un examen national obligatoire pour tous les élèves du secondaire, qui équivaut au Brevet ; ce qu'il a refusé.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site