- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Un blogueur palestinien arrêté pour avoir critiqué l'Islam sur Facebook

Catégories: Palestine, Liberté d'expression, Médias citoyens, Advox

[1]

[liens en arabe sauf mention contraire]  Le blogueur palestinien Waleed Khalid Hasayin (nom de plume : Waleed Al-Husseini) [2], un barbier de 26 ans de Qalqilya [3] [en français] en Cisjordanie, a été arrêté par les autorités palestiniennes pour avoir créé une page Facebook appelée “Allah”.  Selon la blogueuse Marwa Rakha [4][en anglais], la page a été signalée par des utilisateurs et retirée, mais Waleed a créé une autre page [1]. Il faut souligner que d'autres pages intitulées “Allah” sont toujours actives sur Facebook ici [5] et ici [6] :

Sur son blog “Nour Al Akl [2]” ou “L'esprit éclairé”, il réfutait tous les arguments religieux – spécialement ceux de l'Islam – et écrivait de longs billets sur l'illusion des religions. Au début de l'été 2010, un anonyme a créé une page Facebook intitulée “Allah”. Cette personne utilisait sa parfaite maitrise de la langue arabe pour composer des stances poétiques imitant les versets du Coran.  La page a attiré beaucoup de fans ; il y avait ceux qui appréciaient la créativité de l'auteur, ceux qui étaient offensés et venaient pour défendre leur religion et ceux qui étaient simplement curieux.

D'après cet article [7] [en anglais], c'est un employé d'un café internet où Waleed passait plusieurs heures par jour depuis que sa mère avait supprimé l'accès à internet chez eux, qui a transmis aux services de renseignement palestiniens les images de ses pages Facebook.  Ses activités en ligne ont été surveillées pendant plusieurs mois avant qu'il ne soit arrêté dans ce café le 31 octobre 2010.  Waleed n'a pas encore été inculpé.  Un groupe Facebook [8][ndlr : le groupe est pour le moment fermé] et une pétition [9] [en anglais] ont été créés pour le soutenir :

De nouvelles informations circulent selon lesquelles [Waleed] est torturé là où il est détenu et que sa vie est en jeu parce qu'il pourrait risquer la peine de mort (ou au mieux un long emprisonnement), et que de plus des musulmans en colère demandent sa tête, comme le montre leurs commentaires sur internet.  Les services d'intelligence palestiniens auraient déclaré aux médias qu'il sera jugé par une cour martiale. Sa position, juridiquement, n'est pas claire, mais tout semble indiquer qu'il sera puni sévèrement pour avoir utilisé son droit d'expression.  Le cas de Waleed est de la plus haute importance parce qu'il représente aussi la persécution envers toute une population, minoritaire, d'athées et de libres penseurs. Waleed a besoin de l'attention des médias internationaux et d'une solide assistance juridique que ses amis et supporters ne sont malheureusement pas en mesure de lui apporter.