Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Costa Rica : La Ruta de los Conquistadores, une course d'endurance en VTT

La Ruta de los Conquistadores est considérée comme une des courses cyclistes par étapes les plus difficiles [en espagnol], et elle a eu lieu la semaine dernière au Costa Rica, où la Colombienne Angela Parra et l'Allemand Ben Sonntag l'ont respectivement remportée dans les catégories féminine et masculine. Les organisateurs ont cependant du faire face à un autre problème : le mécontentement de certains coureurs face au renforcement des règles au cours de la course.

Vainqueur chez les femmes: Ángela Parra par Adriana Quesada

Le mécontentement avait pour origine la décision de disqualifier le coureur colombien Luis Mejía pour avoir accepté une pilule d'Ibuprofène (analgésique) entre deux zones de ravitaillement. Pendant la course, les coureurs n'ont effectivement pas le droit de se faire assister hors des cinq zones de ravitaillement, et contrairement aux éditions précédentes, ils n'avaient pas non plus le droit d'être accompagnés par des voitures suiveuses. Il semble que cela n'ait pas été respecté. Quand Mejía a été prévenu de sa disqualification au départ de la troisième étape, beaucoup de cyclistes ont protesté comme le rapporte le blog SingleTrack.com:

Le départ de l'étape de vendredi a été perturbé après l'annonce de la disqualification du cinquième au classement général, Luis Mejía, pour avoir accepté de l'assistance à l'extérieur des zones officielles pendant l'étape 2 de jeudi. Pour exprimer leur mécontentement, certains coureurs ont bloqué le départ en mettant leurs vélos perpendiculairement au sens de la course.

CyclingNews.com a interviewé différents coureurs, qui semblent tous indiquer que Luis Mejía n'était pas le seul à contourner les règles :

Après la course, Ramirez a indiqué avoir vu Ramos obtenir de l'aide extérieure, ce qui est contraire au règlement, et a décidé de se concentrer sur sa propre course. “Lorsque j'ai vu Milton qui se faisait aider, j'ai pensé qu'il n'était déjà plus dans la course et je me suis concentré sur mon propre chrono”. Il a rattrapé Sonntag et Grant d'environ 4 minutes et reste ainsi en troisième position du classement général.

On voit Ramirez dans cette vidéo de cyclingdirt.org:

Dans le même article de CyclingNews.com, l'Américain Sam Shultz commente :

Interrogé sur le mouvement de protestation du matin, Schultz disait, “Je ne veux que faire ma course” tout en remarquant que “j'ai vu un coureur se faire tirer et tous les coureurs de mon groupe hier se sont approvisionnés à l'extérieur des zones de ravitaillement. Je me suis demandé si c'était autorisé […], et j'étais certain que ça ne l'était pas, donc je ne l'ai pas fait moi-même”

Dans une inteview pour nuestrociclismo.com, Luis Mejía déclare avoir beaucoup souffert pendant la course et avoir demandé quelque chose pour être soulagé. C'est à ce moment qu'on lui a donné l'Ibuprofène :

…al otro día antes de salir la etapa, por el sonido me avisaron que estaba descalificado por esa razón, fue muy duro para todos y nos pareció muy injusto porque a otras personas por faltas verdaderamente graves como cortar camino o pegarse de carros no les dijeron nada.

Le jour suivant, avant de partir pour l'étape, j'ai entendu par les haut-parleurs que j'avais été disqualifié à cause de cela. C'était très difficile à accepter pour nous et cela semblait injuste parce qu'ils n'ont sanctionné personne d'autre, alors que des infractions graves au règlement avaient été commises, comme prendre des raccourcis ou s'accrocher à des voitures.

Son manager d'équipe a déclaré qu'on lui avait donné une pilule de sel dans l'unique but de protéger sa santé.

Le cycliste Luis Mejía en tête de la course, photo de Adriana Quesada

Sur Facebook et Twitter, l'application injuste du règlement a beaucoup fait parler.

Dax Jaikel (@7CCycling) a écrit sur Twitter :

Si @La_Ruta avait appliqué SES règles à chaque coureur, 50% du peloton aurait été éliminé.

@lowco2 a répondu:

@7CCycling tu as complètement raison. J'ai vu beaucoup d'assistance non autorisée quand je courais au milieu du peloton.

Il semble que @La_Ruta n'ait pas très bien géré le mécontentement des coureurs et n'ait pas réussi à expliquer pourquoi cette application du règlement n'a pas concerné tout le monde de la même manière. Sur Twitter, Liz Rincón (@lizrincon) a résumé la situation en la comparant à la débâcle des relations publiques de British Petroleum (BP) après la marée noire du Golfe du Mexique:

@La_Ruta tiene una crisis de imagen, y en las redes sociales estan metiendo las patas. Aprendieron Bien de BP…

@La_Ruta a un problème d'image, et ils ne savent pas utiliser les réseaux sociaux. Ils ont appris chez BP…

Diverses plaintes ont été publiées sur Facebook, notamment sur le fait que La Ruta ait effacé les commentaires critiquant leurs décisions et bloqué certains utilisateurs dont les commentaires étaient visibles il y a quelques jours – mais qui n'apparaissent plus sur leur page aujourd'hui. Ils ont demandé à Heiner Perez Mata d'écrire un mail aux organisateurs :

me podrian x favor decir que van a hacer con los extranjeros que tomaron asistencia en el 2 puesto ya q segun el juez del mismo nos indicó q no era permitido, si descalificaron a uno deben descalificar tambien a los extranjeros y el juez tomo fotos, x favor me podrian indicar q medidas tomaran

Pourriez-vous me dire ce que vous allez faire des étrangers qui ont bénéficié d'assistance à la seconde zone puisque, selon un commissaire, ce n'était pas autorisé à cette même zone ? Si un coureur est disqualifié, les étrangers devraient l'être aussi, et le commissaire a leurs photos. Merci de me dire quelles mesures seront prises.

Quant aux commentaires effacés, La Ruta repliqua [es]:

unicamente se han borrado los comentarios con malas palabras u ofensivos hacia algun corredor, de hecho se instalo un filtro para que los borre automaticamente. Aqui aceptamos toda crítica constructiva que guarde las norma …s de respeto y decencia. Si alguna persona excede el limite de comentarios ofensivos facebook la elimina de nuestra pagina y borra todos sus comentarios, aunque no todos hayan sido ofensivos..

Seuls les commentaires contenant des mots grossiers ou insultants sur un coureur ont été éliminés, nous avions en fait un filtre qui les effaçait automatiquement. Nous acceptons toute critique constructive formulée avec respect et politesse. Si une personne enfreint ces règles avec des contenus offensants, Facebook l'efface de notre page, ainsi que tous les commentaires, même si seuls quelques uns d'entre eux étaient effectivement offensants…

La majorité des personnes sont d'accord sur a nécessite d'établir et d'appliquer les règles, mais ce de manière équitable. Rebecca Rusch, qui a remporté La Ruta en 2006 affirme ainsi :

Je répète que je suis tout à fait favorable à ce que l'organisation intervienne et assure une course équitable pour tous. Il est certainement très difficile de surveiller chacun des coureurs parmi le peloton et sur des centaines de kilomètres de course, mais je soutiens ces efforts. Il y aura beaucoup de passion et de discussion autour de ce sujet, mais je pense que c'est un pas dans la bonne direction.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site