Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La fièvre Pamela s'empare de l'Inde


Pamela Anderson. Image sur Flickr de Laundry Broad. CC

L'actrice et top modèle hollywoodienne Pamela Anderson a récemment fait l'objet d'un sujet sur Twitter très en vogue après sa visite en Inde pour participer à une émission télévisée Bigg Boss, la version indienne de “Big Brother”.

Ses admirateurs les plus enthousiastes lui avaient réservé un accueil plutôt tapageur à l'aéroport de Mumbai : elle s'était dit gênée par certains, constamment en train de la toucher pour la prendre en photo ou lui faire signer des autographes.

Les médias indiens lui ont aussi accordé une large couverture médiatique en tentant de couvrir ses moindre faits et gestes, ses accoutrements, ses rencontres jusqu'à décrire ce qu'elle mange.

Voici ce que les internautes indiens pensent de Pamela :

Greatbong du blog Random Thoughts Of A Demented Mind écrit un billet hilarant à ce propos :

Ayant grandi dans les années 90, la plupart des hommes indiens rêvaient du jour où ils pourraient ramener Pamela Anderson chez eux en tant que leur “bahu” (femme)—-elle,  entrant dans la pièce, un verre de lait à la main,  dans son sari – un sharmili – couleur rouge, le rouge de son bikini dans Baywatch et leur union- mangalsutra, brillerait de mille feux dans la lumière diffuse. (??)

Puis, elle se baisserait, pour leur baiser les pieds. Euh… au minimum, elle se baisserait.

Cependant, on savait que c'était du pur fantasme. Après tout, pourquoi Pamela viendrait-elle un jour en Inde alors qu'elle peut continuer à gambader sur les plages ensoleillées de Californie ? Et après tout, qu'aurions nous, nous, les hommes indiens, plus à lui offrir qu'elle ne pouvait pas obtenir de Tommy Lee ou Kid Rock, à part lui réciter les tables de multiplication jusqu'à 23?”

Il continue:

bon, ok, aujourd'hui, elle est venue. Et si on a besoin de preuves pour démontrer pourquoi l'Inde resplendit, ne cherchez pas plus loin :  nous avons été capables de l'atteindre dans sa chair et  son sang. Qui, aujourd'hui, en a quelque chose à faire qu'elle ne ne soit plus vraiment toute jeune ou que la garantie de ses prothèses mammaires ait expirée ? Après tout, si nous, les Indiens ne sommes pas capables de lui proposer nos services, qui peut le faire ?

Pamela a déjà fait des vagues en Inde, lorsqu'elle est apparue en sari blanc (comme ici). Le ministre indien des communications en avait rajouté en interdisant la diffusion de Big Boss en prime time, comme le relate Santosh K. Chowdhury :

Le ministre des télécommunications a décrété aujourd'hui que la diffusion de Bigg Boss sur la chaîne Colors et Rakhi ka Insaaf sur la chaîne Imagine ne convient pas à tous les publics : par conséquent, les chaînes devront programmer ces émissions entre 23:00 et 5 h du matin, accompagné d'un avertissement indiquant que ces programmes ne sont pas pour les enfants et que l'autorisation parentale est requise.

Les réactions des Indiens sur Twitter ne se sont pas fait attendre:

iSuvigya: J'imagine que Pamela a perdu ses bagages ça doit être la raison pour laquelle elle porte un vêtement une pièce. #bb4 sucks

fillevampire: #Bigboss devrait être reporté à une grille horaire de nuit sur une chaîne porno. Ceci est obscène, sale et la participation de Pamela Anderson est trop facile, c'est du porno  et érotique

rohsudaa: Bigboss ne montre aucune nudité et les insultes sont zappées, donc, pourquoi retarder la diffusion? Soutenez #bigboss

whistlepodu: Comme promis à Obama, nous avons commencé à fournir du travail aux Américains… Pamela est la première recrue. #BigBoss

sonampawar85: RT @pritishnandy: En retardant la diffusion de Big Boss et Rakhi ka Insaf après 23h, le gouvernement va s'assurer que les jeunes iront se coucher tard pour les regarder.

Sourav_RB: D'un autre côté, la cour de justice de Bombay a approuvé la décision du ministère des Télécommunications de reporter la diffusion de #bigboss à 23h.

C'est Mayank sharma, un commentateur du billet de Greatbong, qui résume le mieux l'affaire :

La faire venir en Inde n'est pas une victoire. C'est juste un accord commercial : 3 jours pour  2.5 crores de roupies ( 550 000 USD environ). Mais nous allons nous trouver gaga devant elle comme nous l'avons été devant Obama : la gueule de bois coloniale, le complexe d'infériorité… appelez ça comme vous voulez.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site