Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine : les médias sociaux couvrent les manifestations contre le code fiscal

Le 22 novembre, plusieurs milliers d'entrepreneurs ukrainiens de différentes régions se sont rassemblés dans le centre de Kiev pour protester contre le nouveau code fiscal approuvé par le Parlement Ukrainien le 18 novembre.

Les médias traditionnels ukrainiens n'ont pas pu ou pas voulu couvrir les événements de façon rapide et équilibrée, mais via les réseaux sociaux, les internautes ont réussi à informer les Ukrainiens sur les derniers développements, à Kiev et dans d'autres villes.

Sur Blogoreader.org.ua, Serhiy Pishkovtsiy récapitule [en ukrainien] le déroulement en ligne de la journée des manifestations.

Більшість головних телеканалів країни мовчали, а ввечері випустили скупі сюжети про мітинг підприємців. Протягом дня деяку інформацію показував лише 5 канал, а ввечері вийшов розгорнутий репортаж на 1+1, а також велася пряма трансляція на ТВі. На цьому все. Решта каналів фактично проігнорували мітинг кількох десятків тисяч людей, який відбувався на головній площі країни.

Але це вже не важливо. Українське суспільство, зрештою, показало, що в змозі обійтися і без заангажованих традиційних медіа. Майже вся інформаційна картина вчорашнього дня була повністю висвітлена в соціальних медіа – Twitter, Facebook, Вконтакте, блоги та відеосервіси.

La majorité des principales chaînes TV du pays est restée silencieuse et a diffusé dans la soirée de maigres comptes-rendus sur le rassemblement des entrepreneurs. Tout au long de la journée, seule la cinquième chaine a montré quelques informations, il y avait une émission en direct sur TVi, et dans la soirée la chaine 1+1 a diffusé un reportage approfondi sur l'événement. C'était tout. Le reste des chaînes TV a pratiquement ignoré les dix mille personnes qui ont manifesté sur la place principale du pays.

Mais ce n'est plus important. La société ukrainienne, à la fin, a démontré qu'elle pouvait faire sans ses médias traditionnels biaisés. Une image contenant presque  toutes les informations du jour a été capturée par les médias sociaux : Twitter, Facebook, Vkontakte, blogs et services de partage de vidéos.[…]

Vitaliy Moroz (@Insider_ua) donne une vue d'ensemble de l'activité en ligne qui a eu lieu le 22 novembre:

Офіційний початок анонсований в Інтернеті і серед підприємців був запланований на 10 ранку […].

Le départ officiel [de la manifestation] annoncée sur Internet par les entrepreneurs a été prévu pour 10h du matin […].

Близько 11 ранку тисячі українців дізналися, що події з протестами можна переглянути в режимі реального часу.

Онлайн-трансляція через Ustream.tv стала подією дня в українському інтернеті.

Aux environs de 11h, des milliers d'ukrainiens ont appris qu'il était possible de suivre la manifestation en temps réel.

La diffusion en temps réel et en ligne par Ustream.tv est devenu l'événement du jour sur le web ukrainien.

Une capture d'écran de l'émission en direct du 22 novembre de Ustream.tv sur le rassemblement anti-code fiscal dans la rue Bankova à Kiev

Ближче до обіду українські твітеряни розпочали надсилати повідомлення-заклики до західних ЗМІ з проханням написати про події, які відбуваються в Києві. […]

Dans l'après-midi, les utilisateurs ukrainiens de Twitter ont commencé à envoyer des messages exhortant les médias occidentaux à écrire sur les événements ayant lieu à Kiev. […]

Українські телеканали надіслали камери на Майдан, зранку кілька знімальних груп Інтера, ICTV можна було побачити в центрі подій, Однак тема протестів не стала центральною у вечірніх новинах. До вечора жоден телеканал не робив прямих включень.

Демонстранти переконані – телеканали з огляду на цензуру на висвітлюють у повній мірі акції протесту. Поширюються заклики до преси.[…]

Les chaînes télévisées ukrainiennes ont envoyé des caméras à Maidan [La Place de l'Indépendance à Kiev], dans la matinée plusieurs équipes de reporters d'Inter, ICTV pouvait être vu au milieu de la foule, mais les manifestations n'ont pas été le thème central des nouvelles du soir. Jusqu'à tard dans la nuit, aucune chaîne TV n'a diffusé d'images en direct.

Les manifestants sont convaincus que les chaînes TV ont des réticences à couvrir les manifestations  à cause de la censure. Des appels à la presse sont en train de circuler. […]

Face à des médias traditionnels relativement inactifs, l'activité en ligne a augmenté pendant toute la journée. @Insider_ua écrit:

30-40 твітів в секунду з хештегом #kat_ua, 18 000 користувачів одночасно слідкують за протестами в Києві в онлайн-режимі – цифри активності користувачів.

30-40 tweets par seconde avec le hashtag (mot clé) #kat_ua [hashtag officiel de la manifestation anti-code fiscal], 18 000 utilisateurs suivant simultanément l'émission en ligne de la manifestation à Kiev – ce sont les chiffres de l'activité des internautes.

Une capture d'écran de la retransmission en direct du 22 novembre de Ustream.tv sur le rassemblement anti-code fiscal à Kiev

Dans l'après-midi du 22 novembre, Reuters a diffusé une dépêche sur les manifestations en Ukraine. Les internautes ont fait monter l'article de Reuters au premier rang sur Digg.com.

Finalement, tard dans la soirée, la chaîne ICTV a diffusé un talk show avec pour thème central la manifestationl. A près de minuit, des images en direct de la manifestation ont été diffusées sur la chaine 1+1.

Sur Blogoreader.org.ua, Serhiy Pishkovtsiy conclut :

Звісно, не обійшлося і без негативних моментів. Було багато інформаційного шуму, були і розчаровані. Але насправді цей приклад є дуже позитивним. Що б там не говорили про тиск на медіа та цензуру – в Україні ще не все втрачено, поки є соціальні медіа.

Bien sûr, il y a eu également de mauvais moments. Il y a eu beaucoup d'informations parasites, elles ont été décevantes. Mais à la fin, il y a eu un exemple très positif. Quoi qu'on dise de la pression sur les médias et de la censure, tout n'est pas perdu en Ukraine tant qu'il y a les médias sociaux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site