Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les deux Corée : le bilan 2010 en quelques mots clés

Image du quartier le plus riche de Séoul, pris par Patriotmissile, sous licence Wikipedia Creative Commons

Image satellite montrant la péninsule coréenne de nuit. Il n'y a presqu'aucune lumière provenant de la Corée du Nord. Créée Par la NASA (domaine public), Wikimedia Commons

De la disparition du vaisseau de guerre Cheonan en mars à la dernière attaque nord-coréenne sur l'île de Yeonpyeong, Global Voices revient sur les temps forts de l'année qui ont largement été commentés sur les sites Internet coréens.

Mars : l'incident du Cheonan et les théories de conspiration

Un vaisseau de guerre sud-coréen, le Cheonan, était coulé dans la Mer Occidentale [nom donné par les Coréens à la Mer jaune] le 26 mars lors d'une attaque à la torpille que l'on suppose de la Corée du Nord, tuant 46 marins.  Pendant que le gouvernement coréen affrontait cette tragique catastrophe, les blogueurs coréens avançaient diverses théories de conspiration et donnaient différentes explications pour ce mystérieux incident. Les tensions entre les deux Corée s'étant intensifiées tout au long de l'année, la plupart des rumeurs avançant leur propre version sur le responsable de l'attaque du Cheonan ont progressivement disparu. (Les réactions de la Chine et de Hong Kong à l'incident, par Oiwan Lam [liens en français])

Juin : ‘La fille Visage’ nord-coréenne

Une vidéo YouTube d'une jolie fille nord-coréenne se vantant de son niveau de vie élevé faisait un carton en Corée du Sud vers le mois de juin. La ‘fille Visage nord-coréenne’, surnom donné par les blogueurs sud-coréens, faisait l'éloge de son régime [politique] et de son leader Kim Jong-il pour sa générosité envers sa famille et montrait combien sa vie était aisée et heureuse. Mais les Sud-Coréens, remarquant que l'ordinateur qu'elle utilisait avait été fabriqué par une entreprise américaine que la Corée du Nord méprise, ont vu dans cette vidéo la même vieille propagande revue en version moderne. (Lire)

Juillet (Économie/Corée du Sud) : l'avènement des smartphones et des méga-tweeters

L'augmentation astronomique du nombre de smartphones et de l'utilisation de Twitter en Corée du Sud ont changé la donne dans le secteur économique. Samsung, une des plus grosses entreprises sud-coréennes, a engagé une lutte acharnée contre Apple sur le marché des smartphones. Beaucoup de services de réseaux sociaux développés en Corée du Sud ont dû mener de dures batailles contre Twitter. Comme plus d'un million de Sud-Coréens sont devenus des utilisateurs de Twitter, les” méga-tweeters”, suivis sur la plateforme par plusieurs  milliers de personnes, ont poussé comme des champignons et commencé à gagner du pouvoir. (Lire [en anglais])

Juillet et août: Le Twitter nord-coréen - des risques élevés qui ne rapportent rien.

La Corée du Nord a ouvert un compte sur Twitter, une ironie pour une nation notoirement repliée sur elle-même. Le compte Twitter nord-coréen [en coréen] @Uriminzok (‘notre nation’ en coréen) avait attiré l'attention des médias du monde entier, gagnant plusieurs milliers d'abonnés du jour au lendemain. Les médias internationaux étant avides d'avoir ne serait-ce qu'un petit aperçu du royaume-ermite. Cet intérêt instantané s'est dissipé graduellement quand les messages du régime se sont révélés n'être qu'une opération de propagande semblable à celles menées depuis plusieurs décennies et une flagrante apologie de lui-même. Les Sud-Coréens ont de moins en moins visité ce compte Twitter quand leur gouvernement a bloqué sa page pour des raisons de sécurité. Pour beaucoup de Coréens, visiter le site, en enfreignant la consigne de leur gouvernement, était un acte à haut risque mais sans aucun bénéfice, puisqu'il contenait seulement des messages de fierté débordante pour un régime corrompu. (Le compte a été accessible en Corée du Sud pendant quelques jours seulement).

Juillet : La Coupe du Monde de Football 2010 et Jong Tae-se

La fièvre de la Coupe du Monde de Football a brièvement fait baisser la tension entre les deux Corée parmi le public. Anesthésiés par la Coupe du Monde, les Coréens du Sud se sont mis à soutenir la population et les joueurs de la Corée du Nord, plutôt que s'intéresser à son régime. Jung Tae-se, un joueur de football nord-coréen originaire de Corée du Sud, a acquis une immense popularité dans cette dernière. Cependant, après son élimination de la compétition, une tragique histoire que beaucoup souhaitaient n'être qu'une rumeur s'est répandue dans les médias coréens : l'équipe nationale de football nord-coréenne aurait été châtiée par le régime pour ses mauvaises performances. (Lire)

Septembre : Kim Jong-un, le ‘cochon de fils’

Quand le plus jeune fils de Kim, Kim Jong-un,  a été désigné comme l'héritier du régime, de nombreux analyses et commentaires ont inondé les forums en ligne en Corée du Sud. La réaction à ces nouvelles allaient des commentaires sérieux sur comment le jeune et dangereusement inexpérimenté Kim gouvernera un nation déjà dévastée, à de rudes plaisanteries se moquant du physique de Kim, l'appelant le “cochon de fils”. (La réaction de la Chine à la succession [de Kim Jong-il], par Andy Yee)

Octobre : La taxe de réunification et le Mont Baekdu

Malgré le conflit constant avec son voisin du Nord, le gouvernement sud-coréen voit la réunification des deux Corée comme une mission à remplir et a suggéré une taxe de réunification, ce qui a provoqué un grand débat public.  Une hypothèse qui inquiète aussi la population coréenne est la possibilité d'une éruption du Mont Baekdu, avancée par beaucoup de géologues. Les experts disent que si la plus haute montagne de Corée du Nord, le volcan en activité du Mont Baekdu, entre en éruption, les conséquences seraient 10 fois plus destructrices que celles de l'éruption d'un volcan en Islande en avril 2010. Les analystes qui travaillent sur la Corée du Nord prédisent que l'éruption déclencherait un changement politique rapide et un effondrement du régime actuel en Corée du Nord. (Lire)

Novembre : L'incident de l'île Yeonpyeong

Le 23 novembre, la Corée du Nord attaquait l'île de Yeonpyeong, une île habitée de Corée du Sud, près de sa frontière occidentale, à l'artillerie lourde. Dès qu'ils ont été au courant, les Coréens ont frénétiquement publié des messages sur Twitter pour partager leur ressenti, ce qu'ils devraient faire en cas d'urgence et en élaborant des scénarios sur ce qui allait se passer ensuite. L'incident, qui a détérioré le peu de relations entre Corée du Sud et du Nord, durement acquises, a fait l'effet d'un signal d'alarme chez les  jeunes Sud-Coréens, habitués à une situation de paix. (Lire plus: La nuit de l'altercation [en anglais];  Réactions du Japon, par Scilla Alecci, et  Réactions de la Russie, par Masha Egupova [en anglais])

Novembre-Décembre (Économie/Corée du Sud): Les controverses sur la pizza et le poulet qui ont éclipsé l'affaire WikiLeaks.

Alors que WikiLeaks déversait ses dépêches diplomatiques qui agitaient le monde, son impact n'a pas été aussi fortement ressenti qu'ailleurs par une majorité de blogueurs sud-coréens, habitués à entendre d'horribles histoires sur la Corée du Nord (L'impact de WikiLeaks sur la Chine et la Corée du Nord, par John Kennedy [en anglais]).

De novembre à décembre, les internautes coréens se sont focalisés sur la grande chaîne de magasins qui fait de l'ombre aux petits commerces avec des produits à bas prix. Les pizzas E-mart et le poulet Lotte Mart ont été passés au crible, car ces chaînes de supermarchés fournissent les mêmes produits, de qualité supérieure et à moindre coût, écrasant presque les pizzérias et les marchands de poulets locaux.

Les blogueurs qui avaient pris le parti des petits commerçants durant la controverse sur la pizza E-mart, se sont alors tournés vers le poulet Lotte Mart qui a disparu des rayons quelques semaines après son lancement. L'étrange controverse et l'énorme panique générées par le prix du poulet secouent le pays depuis quelques semaines maintenant, incitant même le Président coréen à commenter le prix du poulet. (Lire plus)

2 commentaires

  • […] Source: Écrit par Lee Yoo Eun , traduction par Cindy Couderc Articles similaires:Corée du Nord: le Japon appelle la Chine à des actions concertéesNucléaire nord-coréen: le Japon juge prématuré une reprise des pourparlersCorée du Nord : le Japon prêt à un dialogue direct en 2011Etats-Unis et Japon lancent les plus importantes manœuvres de l’histoireTokyo réclame la tête de la Corée du Nord après les tirs d’obus […]

  • […] Les deux Corée : le bilan 2010 en quelques mots clés · Global Voices Il n'y a presqu'aucune lumière provenant de la Corée du Nord. […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site