Liban : Les réfugiés irakiens et le sectarisme libanais

“Si je n'ai pas ma croix sur moi et que je parle en dialecte irakien, automatiquement on me prend pour un Chiite, et je suis traité comme un moins que rien…”, dit Joseph, un réfugié irakien vivant au Liban, dans un entretien avec Seif [en anglais]. La prise de contact et l'entretien sur ce billet ont eu lieu via Facebook.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site