Chine : Une liste d'expressions interdites dans les SMS

Elaine Chow de Shanghaiist publie une liste de de mots et d'expressions interdits par les principales entreprises de téléphonie chinoises en 2010. Les documents distribués par @zuola par l'intermédiaire de Twitter, sont établis par Boer, une entreprise fournissant le service SMS, qui a essayé de fournir à ses utilisateurs les mots et expressions interdits par toutes les plus importantes firmes de téléphonie mobile dont China Mobile, China Telecom et China Unicom.

Les termes peuvent être classés en 6 catégories principales comprenant:

1. Des expressions sur la sécurité nationale et la politique, qui consiste en plus de 700 références comme “Révolution culturelle”, “indépendance du Xinjiang”, “Département de la propagande”, “sécurité nationale”, “anti-corruption”, “violence”, “révolte”, “4 juin”, “peuple”, “droits humains”, “démocratie”, “PCC” etc.

2. Environ 200 expressions relatives au mouvement Falun Gong

3. Environ 200 expressions sensibles en rapport avec l'actualité comme “pour dire la vérité”, “pétition”, “SCMP (South China Morning Post)”, “Asia Magazine”, “suicide”, “opinion publique “

4. Plus de 600 expressions vulgaires tels que “b..ser”, “jouer”, “sexe”, “pornographie”, “nu”, “profond”,”queue”, “sein”, péter”, “perdant”, “crottes de chien “, “salope”, “illégal”, “bombe”, “film pour adultes “, “héroïne”, “forum de discussions”, “prostituée”, “solitaire”, “appartement”, “fausse monnaie”, ” sexe oral”, “je t'attends”.

5. Environ 800 noms, dont ceux de personnalités de l'histoire, de dirigeants politiques et de dissidents.

6. Environ 500 spams commerciaux.

D'autres sont des expressions anglaises sensibles et des combinaisons de chiffres (comme 8964).

Comme le rappelle Elaine Chow, “il reste quelques de doutes que ces expressions constituent une sorte de liste noire officielle au qu'elles ne soient qu'une compilation par des internautes plaisantins cherchant à identifier ce que les bureaux compétents auraient voulu censurer. Comme les critères et mécanismes de censure ne sont pas transparents, des firmes différentes pourraient adopter un ensemble variable d'expressions selon les périodes, les citoyens ordinaires sont tenus dans le noir et c'est très difficile d'avoir une vision d'ensemble.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site