Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : La fête du gâteau des trois rois

[Liens en anglais sauf mention contraire] C'est une tradition partagée par  les Mexicains de se réunir en famille le 6 janvier et de manger un gâteau spécial appelé “Rosca de Reyes” (traduit par “Couronne des rois”). Quiconque trouve une petite figurine en plastique dans sa part de gâteau achètera de la nourriture mexicaine pour tous les convives le 2 février. Plusieurs blogueurs ont écrit sur cette tradition, sur ce qu'elle signifie et la façon dont elle est célébrée au Mexique.

Le blog One Lucky Life décrit la tradition du “Gâteau des Rois” [en espagnol]

La tradition familiale du fameux “Gâteau des rois” est une chose dont je me souviens depuis que je suis petite. J'étais nerveuse, parce que je voulais voir la petite figurine en plastique à l'intérieur de ma part de gâteau. Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette tradition, je vais l'expliquer brièvement :

Au Mexique, chaque 6 janvier, les familles se réunissent et découpent le fameux “Rosca de Reyes” (littéralement la Couronne des rois), qui est un large gâteau/pain en forme de couronne décoré avec des fruits confits et du sucre. A l'intérieur du gâteau  vous trouverez une mini figurine en plastique représentant Jésus Christ. Chaque membre de la famille coupe son morceau de gâteau, et si vous avez une figurine dans votre part, le 2 février, vous devrez payer des tamales [en français] à toute la famille !

Mike Gonzales, sur le blog New Santa Ana, explique aux lecteurs pourquoi il y a des figurines en plastique représentant Jésus Christ à l'intérieur du gâteau :

La tradition de placer une babiole (figurine de l'Enfant Jésus) dans le gâteau est très ancienne. L'enfant Jésus, lorsqu'il est caché dans le pain, représente la fuite de Jésus, échappant au plan maléfique du Roi Hérode de tuer tous les bébés qui pourraient être le messie prophétisé. Quiconque trouve la figurine de l'Enfant Jésus est béni et doit l'emmener à la plus proche église le 2 février, jour de la Chandeleur (Día de la Candelaria). Dans la culture mexicaine, cette personne doit aussi organiser une fête et donner aux invités des tamales et de l‘atole [en français].

Sur le blog Nibbles and Feasts, la blogueuse Ericka explique pourquoi la personne qui a la figurine en plastique doit offrir aux autres de la nourriture le 2 février :

Selon la tradition, celui qui trouve la petite figurine dans sa part de pain sucré doit faire une fête le 2 février, le jour de la Chandeleur ou Dia de la Candelaria, en offrant des tamales, du chocolat chaud et de l'atole à ses invités. Le jour de la Chandeleur est le jour où Marie présenta l'Enfant Jésus au temple et c'est traditionnellement le jour où les cierges sont bénis dans l'Église catholique.

Typical "Rosca de Reyes" from Mexico image by Flickr user A30_Tsitika  used under a Creative Commons Attribution-Share Alike license

"Rosca de Reyes" typique du Mexique, image de l'utilisateur Flickr user A30_Tsitika utilisée sous une licence CC-by-sa

On peut trouver la recette mexicaine du gâteau des rois sur Nibbles and Feasts.

Enfin, en 2008, la blogueuse américain Joy décrivait la tradition du “gâteau des rois” du point de vue d'une étrangère :

OK, donc, un gâteau Rosca de Reyes n'est pas vraiment très étrange, c'est juste nouveau pour moi. Ce week-end est festif au Mexique (aux lecteurs de longue date :   vous retenez que c'est toujours festif ici, n'est-ce pas?), il est aussi connu comme l'Épiphanie. C'est traditionnellement le moment où les enfants reçoivent leurs cadeaux. Une façon de célébrer cette fête est de servir un Rosca de Reyes. (La ville de Mexico sert également un “méga-rosca” et organise un défilé.)

Le gâteau est très similaire en goût et en apparence à un gâteau des rois de la tradition de Mardi Gras – il y a même un petit Jésus dans le gâteau (note : j'ai eu la première le petit Jésus, ce qui signifie que je dois inviter Brendan chez moi un peu plus tard ce mois-ci et servir des tamales. Mais il y a apparemment de nombreux Jésus dans un gâteau.)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site