Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Côte d'Ivoire : une vidéo de violences dans une prison d'Abidjan

Une vidéo suscite actuellement des remous parmi les internautes ivoiriens. Le document montre des militaires ivoiriens en train de rouer de coups des prisonniers de la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan, également appelée MACA.

Selon la personne ayant mis en ligne la vidéo, les prisonniers en question sont des partisans d'Alassane Ouattara. Depuis le début de la crise politique, au lendemain de l'élection présidentielle de novembre-décembre 2010, des dizaines de personnes ont été arrêtées à Abidjan au regard de leurs opinions politiques et emprisonnées à la MACA.

La vidéo a choqué ceux qui l'ont vue. Traore Tidiane dit par exemple sur Facebook :

Voila la bassesse du régime moribond de LG !!! Qui dit kil veut pas la force ?

A propos de la MACA, le 10 décembre dernier, le photo-reporter français Jean-Paul Ney, accusé par Laurent Gbagbo d'avoir participé à un “complot contre l'autorité de l'Etat” en décembre 2007, avait republié en ligne sur son site Les grandes oreilles une vidéo tournée en 2008, durant sa propre détention à la MACA. La vidéo suit  une mutinerie et sa répression les 13 et 14 décembre 2008. Le 17 décembre 2010, au lendemain de violences meurtrières à Abidjan, il lançait sur Twitter un appel afin de venir en aide aux prisonniers de la MACA :

#civ2010 : pour la Maca, qui peut se mobiliser sur place et apporter de la nourriture ? Western Union impossible pour la RCI !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site