Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : “Il faut dire au monde que Kasserine est en train de mourir !”

[Liens en anglais et en arabe] Les internautes tunisiens travaillent jour et nuit pour faire connaître au reste du monde le carnage en cours dans leur pays. Ce qui avait débuté comme une protestation contre le chômage lorsqu'un jeune Tunisien de 26 ans s'est immolé par le feu à Sidi Bouzid le mois dernier a enflammé le pays entier en déchaînant une vague de manifestations.

Malgré le fait que les manifestants dans la rue se heurtent à une sévère riposte des autorités, et que les cyber-activistes se trouvent devant le même dilemme, photos, témoignages et vidéos montrant les désordres quotidiens apparaissent en ligne.

Les informations d'aujourd'hui indiquent qu'au moins 20 personnes ont été tuées tant dans la ville de Tala, à 200 km au sud-ouest de la capitale Tunis, que dans la région de Kasserine  – et la Twitterosphere est en feu.

Ce matin, l'auteur de ce billet a reçu l’appel suivant sur le site de mico-blogs.

@ @ il faut dire au monde que kasserine est en train de mourir !

Une rapide recherche sur le hashtag #sidibouzid a tissé une histoire d'horreur – et un élan de solidarité des honnêtes gens du monde entier.

Le tunisien SBZ_news tweete :

Selon une source se trouvant à Talah, la police empêche l'évacuation des blessés #SidiBouzid

et demande :

الى سيادة المفتي: شنوّا حكم قتل طفل-13 ربيعا- برصاصة في الرأس على يد الشرطة؟
Au Mufti (le juge religieux supérieur), quel jugement pour un policier qui tue un enfant – de 13 ans – d'une balle dans la tête ?

Il donne aussi un lien vers une vidéo, chargée sur Facebook, montrant l'usage par la police de balles réelles contre les manifestants :

Balles, utilisées par la police tunisienne à Kasserine  

Nawaat met aussi en ligne une vidéo sur YouTube montrant comment la police combat les manifestants à balles réelles :

Dead Tunisian boy in Tala. Image from Nawaat

Sur Twitter, Nawaat montre pour preuve de la tuerie sans discrimination dans la rue cette image d'un jeune garçon mort, à Tala :

Jeune garçon mort dans la rue en Tunisie. (thala) 09.01.10

Et même les morts ne semblent pas à l'abri. Nawaat ajoute :

اخبار مؤكدة 100% عن اطلاق رصاص حي على موكب جنازة لاربعة شهداء سقطوا البارحة في تالة و تفرقت الجنازة تركت النعوش لوحدم في الشارع #sidibouzid
nouvelle 100% exacte du tir à balles réelles sur le cortège funèbre de quatre martyrs tués à Tala hier soir. Le cortège funèbre dispersé et les cercueils laissés à l'abandon dans la rue

fra-ise ajoute :

A la télé tunisienne citoyens et journalistes expriment leur colère pour la perte de papiers et de bâtiments. En seule la vie ne vaut pas grand chose. /@

Mais pour le Tunisien Youssef 3al-7it, l'espoir est à l'horizon:

ما عادش تقولوا تونس تحتضر راهو موش إحتضار أما صرخة آلام ولادة الرجال
On ne peut plus dire que la Tunisie est en train de mourir. Ce n'est pas à ça que ressemble la mort. C'est le cri de douleur d'une mère qui met au monde des hommes.

Les affrontements de la Tunisie avec son propre peuple ont donné lieu à un afflux de réactions du monde entier.

Réagissant aux événements d'aujourd'hui, le Saoudien Essam Al Zamil tweete :

الجزيرة: عشرون قتيلا اليوم في مظاهرات تونس (يبدو أن الحكومة التونسية الجبانة بدأت باستخدام القتل لارهاب الشعب)

Selon Al Jazeera, 20 personnes tuées dans les manifestations de Tunisie aujourd'hui. Il semble que le lâche gouvernement tunisien s'est mis à recourir au meurtre pour terroriser sa population.

Dima Khatib poursuit :

النظام في تونس وقع أمس شهادة بداية النهاية لنفسه. دماء ضحايا القمع في القصرين وتالة فرضت نفسها على وسائل الإعلام. انتهى الصمت
Le régime tunisien a signé hier le commencement de sa fin. Le sang des victimes innocentes de Kasserine et de Tala se sont imposés sur les médias généraux. Le silence est terminé.

Et d’ajouter :

يبدو أن وسائل الإعلام العالمية لا تحلو لها الأخبار إلا عندما تأتي ملطخة بدماء الأبرياء. خرجت من صمتها حول انتفاضة تونس بالإجبار
Il semble que les médias internationaux n'aiment pas les nouvelles qui ne sont pas tachées du sang d'innocents. Ils ont maintenant été forcés de briser leur silence sur le soulèvement tunisien

Pour plus de vidéos citoyennes en Tunisie sur les événements sur le terrain, aller sur le canal YouTube de Nawaat ici ou cherchez tunisians sur vimeo ici.

Sur Facebook, une page appelée Libérez  la Tunisie a été créée, qui donne régulièrement les dernières nouvelles des développements sur le terrain et des photos des victimes. M. le Président, le peuple tunisien s'immole par le feu est un autre groupe sur Facebook [en arabe], qui décrit la lutte du peuple tunisien.

1 commentaire

  • […] Tunisie : “Il faut dire au monde que Kasserine est en train de mourir !” · Global Voices Les affrontements de la Tunisie avec son propre peuple ont donné lieu à un afflux de réactions du monde entier. […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site