Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les inondations continuent à dévaster l’Australie

Des inondations dévastatrices du côté tant Est que Ouest de l’Australie ont provoqué une guerre des mots au sujet de l’eau ainsi qu'un crowdsourcing de haute qualité réalisé par la télévision nationale.

Tout d’abord, un graphique parlant pour planter le décor cauchemardesque : il vient du BOM (Bureau de la Météorologie) et concerne les précipitations du mois de décembre 2010 sur le continent. Nos remerciements vont à Christopher Boyce chez Aussie Macro Moments [en anglais] pour ce lien.

(Source: BOM [en anglais] Précipitations mensuelles pour l’Australie, par décile)

December rainfall deciles for Australia

ABC (chaîne de télévision australienne) a collecté quantité de données du terrain. Il y a eu une série d’espaces en ligne destinés à partager les expériences liées aux inondations, parmi lesquels la Carte de crise des inondations au Queensland [en anglais] d’ABC ou Rapport cartographique des inondations du Queensland (#qldfloodsmap) [en anglais]. Ce dernier dispose d’un volet histoires vécues créé par les utilisateurs et relatif à la reconstruction : Après le déluge (#afterthedeluge) [en anglais]:

… un site où les habitants du Queensland peuvent partager leur vécu quant à la reconstruction tandis que l’état commence à entreprendre la réparation des dégâts majeurs causés par les inondations les plus importantes de l’histoire récente.

Nos premiers contributeurs réguliers sont Anne and Bruce Chater, une institutrice et un médecin de la petite ville de Theodore au centre du Queensland. Ils ont écrit un article sur ce qu'ils ont vécu durant ces inondations et ils continueront à nous adresser des informations sur l’étape de réparation et de reconstruction.

Si vous avez été touchés par les inondations du Queensland, nous souhaiterions recueillir votre témoignage sur les phases de nettoyage et de reconstruction dans les semaines à venir.
En direct des crues [en anglais]

Un exemple de la contribution d’Anne et de Bruce le 7 janvier 2011:

Aussi puéril que cela puisse paraître, je veux être le premier à ouvrir la porte de mon cabinet médical et de notre maison. J’ai tellement bataillé ferme pour empêcher l’eau de rentrer que je me sentirais dupé de ne pas voir le bazar et la boue moi-même.

J’espère que les équipes de secours ont des masques de protection parce que je suis persuadé qu’une odeur putride subsistera à cause de la végétation pourrie et de la ville qui disposait d‘énormément de congélateurs qui n’ont pas été vidés avant que le courant ne soit coupé et que la ville soit évacuée.

Cela fait neuf jours que de la viande dégelée macère dans nos produits blancs. J’ai entendu que la meilleure chose à faire est de mettre une sangle autour du réfrigérateur et de le traîner à la décharge.
‘Cela ressemble à une zone bombardée’
MISE A JOUR : Le gars qui est entré dans le cabinet médical pour y jeter un œil a dit qu’on aurait pensé qu’une bombe y avait explosé.
‘Cela ressemble à une zone bombardée’ [en anglais]

Tigtog examine les dangers des inondations sous l'angle reptilien sur le blog Hoyden About Town:

Les habitants du Queensland doivent faire attention aux serpents venimeux qui cherchent toujours un endroit tranquille en hauteur. Un couple d’agriculteurs partage son refuge avec des centaines d’entre eux.

Il y en a aussi sur le tarmac de l’aéroport, dans le jardin attenant au pub et ils cherchent des  endroits pour faire leur nid dans les maisons évacuées.
Comme si la montée des eaux ne suffisait pas [en anglais]

Quant à John, chez En Passant, il voit les choses de plus haut dans son hebdomadaire ‘plaidoirie socialiste du samedi’ :

Les crues sont-elles une conséquence du changement de climat et du réchauffement de la planète ? Les conditions météorologiques déchaînées et fluctuantes – inondation, feu, canicules et vagues de froid dans le monde entier et en Australie – soutiennent de façon certaine la thèse de beaucoup de scientifiques (y compris le CSIRO) selon laquelle le réchauffement climatique de la planète aura pour conséquences des événements météorologiques extrêmes et que ces événements se reproduiront régulièrement.

Les inondations du Queensland et de l’Ouest du pays collent à cette analyse.
Les crues en Australie [en anglais]

Sur le blog relatif à la santé de Crikey (Croakey Health Blog) et dans ses rapides recherches sur les implications médicales des inondations dans le monde, Melissa Sweet a les mêmes inquiétudes quant au changement climatique. Les morsures de serpent ne sont pas sa seule crainte :

L’un des thèmes récurrents des articles sur le sujet semble être le manque de preuves dans cette zone, notamment par rapport aux impacts sur la santé à plus long terme et sur les façons de les prévenir/ de les gérer. Les inondations font toutefois partie des types de désastres naturels les plus répandus et il est prévu qu’elles deviennent plus fréquentes et plus intenses en raison des changements climatiques.

Quels sont les impacts des crues sur la santé, au-delà de la peur des serpents ? [en anglais]

Les partis politiques ont aussi montré le bout de leur nez avec le chef de l’opposition Tony Abbott avançant l’option vieillote des barrages [en anglais]. De nombreux blogs sont contre une telle réponse. Peter de Fact Fiction and Photography, ‘commentaire politique australien’, préfère la position du Premier Ministre :

Inutile de dire que Julia Gillard a traité cette idée avec mépris. Elle indique à fort juste titre qu’il n’y absolument pas de preuve que deux ou trois barrages ici ou là changeront la donne pour ce qui est des crues.

Tony Abbott à la rescousse ? Non [en anglais]

Quelques éléments en faveur des études sur les barrages en provenance de parrabuddy dans Skippy Aus :

Ce que je n’ai pas réalisé c’est que les inondations du sud-ouest du Queensland vont s'écouler à travers le sud de l’Australie et arriver dans 4 à 6 semaines et cela signifie-t-il inondations là bas aussi ? Les experts peuvent-ils trouver un moyen de créer des barrages en cours de route afin de récupérer l’eau pour un usage ultérieur ? Toute cette zone vide et une partie de cette eau ne peuvent-elles pas être déviées sur un terrain vierge ? Qui songe à des économies d’eau en dehors du River Murray Agreement ? Combien de temps va durer ce désaccord entre les états tant que l’accent sera uniquement mis sur ce système d’approvisionnement ?

CRUES DU QUEENSLAND # 2[en anglais]

Le volet économique porte également à discussion. A côté des spéculations relatives à une chute du PIB et à une flambée mondiale du prix du charbon, les autochtones touchés par les inondations font du lobbying afin d’obtenir davantage d’aides gouvernementales. L’article De l’économie, de la politique et d’autres choses d’Harry Clarke est loin d’être bienveillant :

Les agriculteurs inondés de l'Australie Occidentale ont reçu 15 000 dollars australiens du gouvernement fédéral et 150 000 dollars en prêts sans intérêt, autant dire qu’ils ont eu “que dalle” – ils sont indignés car ils pensent que les sinistrés du Queensland ont eu 25 000 $.[en anglais]

L’art des manœuvres politiciennes locales en Australie ? Bruyamment hurler tant que l’on n’a pas eu la charité des autres citoyens. Les agriculteurs semblent constituer le fier centre indépendant de ce choeur des “droits”.

Les agriculteurs sinistrés en demandent plus à leurs concitoyens [en anglais]

A l’heure actuelle, les inondations sont loin d’être terminées [en anglais], et le nettoyage ainsi que les querelles encore moins. De nombreux électeurs des zones rurales répugnent à accepter le réchauffement climatique comme étant la cause de ces événements météorologiques extrêmes. Ils pourraient avoir plus de mal à obtenir une indemnisation financière sur les deniers publics dans les prochaines décennies.

Cela fait moins de deux ans que l'auteur criait dans son billet : Australie : des feux de brousse dévastent le Victoria alors que la pire sécheresse de mémoire d'homme étreignait le pays.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site