Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Images du soulèvement sur YouTube

Nawaat

Le portail de partage de vidéos YouTube est bloqué en Tunisie depuis 2007, ce qui n'empêche pas les Tunisiens de faire connaître au reste du monde l'horreur qu'ils affrontent dans les rues. Alors que le soulèvement tunisien entre dans sa quatrième semaine, des vidéos sont mises en ligne et diffusées en nombre croissant par des cyberactivistes qui veulent prendre le monde à témoin de leur sort aux mains des autorités.

Le blog tunisien Nawaat a une chaîne YouTube dédiée à des vidéos en temps réel des affrontements et des incidents tels qu'ils se produisent sur le terrain, et qui montrent des scènes d'horreur, les larmes et les cris des mères dont les fils ont été tués et les manifestants attaqués aux gaz lacrymogènes et qui essuient des tirs à balles réelles, ainsi que des scènes de manifestations et de funérailles.

Cette dernière vidéo, mise en ligne aujourd'hui, montre un manifestant tué par des tireurs embusqués rue El Hadi Kalal :

Dans cette vidéo du 11 janvier, filmée dans le quartier d'Al Zuhour, à Sidi Bouzid, on entend le vidéaste parler à une vieille dame horrifiée, tandis qu'on entend à l'arrière-plan le bruit des tirs à balles réelles :

Dans cette autre vidéo, du 30 décembre, le bruit des tirs est extrêmement fort :

Cette vidéo, du 29 décembre, montre des scènes d'une manifestation à Feryana, avec le bruit assourdissant en arrière-plan des grenades lacrymogènes et des tirs à balles réelles :

Pour davantage d'informations sur le soulèvement en Tunisie, voyez notre page spéciale ici, et la version française de ces articles sur le présent site.

1 commentaire

  • 3arabiy

    دَوْرُ مَنْ يا عَرَبْ ؟
    • L’Égypte avec le président Mohammed Hosni Moubarak, président égyptien depuis le 14 octobre 1981, après l’assassinat du président de la République Anouar el-Sadate. Vice-président de la République égyptienne, Hosni Moubarak a succédé le président au poste de chef du gouvernement et s’est présenté aux élections qu’il a remporté.
    • L’Algérie avec le président Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne démocratique depuis le 27 avril 1999. Il est réélu dès le premier tour de scrutin des élections présidentielles de 2004 avec 84,99 % et en 2009 avec 90,24 % des voix.
    • La Libye avec Mouammar Al-Kadhafi, dirigeant de la Libye depuis 1970, à la suite de son coup d’État du 1er septembre 1969, bien que laissant à d’autres personnalités politiques libyennes le titre officiel de chef de l’État. Officiellement, Al-Kadhafi est désigné comme le Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste.
    • La Syrie avec Bachar El-Assad, président, depuis la mort de son père en 2000, de la République arabe syrienne et fils cadet du président Hafez el-Assad. Il a été reconduit à la présidence de la République après sa victoire avec 97,62% des voix exprimées lors d’un référendum présidentiel organisé le 27 mai 2007.
    • La Jordanie avec Abdallah II, roi de la Jordanie depuis le 7 février 1999, date à laquelle il a succédé à son père, le roi Hussein
    • NB : mime Dieux ne peu pas avoir ce pourcentage %

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site