Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Soudan: Visages souriants et doigts tachés d'encre

Alun McDonald et David McKenzie postent régulièrement sur leurs comptes Twitter [en anglais] les dernières nouvelles du Sud-Soudan, où les électeurs participent à un référendum sur l'indépendance de la région ou son maintien dans le Soudan.

Après des files d'attente de 5 heures, des électeurs au compte-gouttes :

Plus que des électeurs au compte-gouttes au Mausolée de John Garang à présent. 5 heures de queue dimanche, maintenant 5 minutes en tout et pour tout #Sudanref

Un électeur à la jambe brisée par une balle :

Un ancien combattant septuagénaire avec une jambe fracassée par une balle est l'un des premiers à voter. “Il le faut… il le faut, même avec cette épreuve.” #sudanref

Voter pour la liberté et dire adieu au Nord :

Tombé sur un vieil ami de Khartoum au marché de Juba  – il venait de rentrer au pays “voter pour la liberté et dire adieu au Nord”

Un expatrié russe se faisant cuire ses oeufs dans un restaurant de Juba :

Un expatrié russe qui se fait cuire lui-même ses oeufs dans la file du petit déjeuner, le chef kényan le regarde faire : marrant #sudan

des électeurs septuagénaires :

http://twitpic.com/3op0iw – Ces messieurs de 70 ans votaient tôt ce matin au bord du nil blanc #sudanref

Votants septuagénaires au Sud-Soudan. Photo avec l'aimable autorisation de David McKenzie

Sourires et doigts encrés :

De retour à Juba où il y a des quantités de visages souriants et de doigts tachés d'encre #Sudanref

Ah, si John Garang pouvait voir cela ! :

Comme cette semaine aurait été différente si John Garang était encore en vie – est-ce que nous considérerions encore l'unité ? #Sudanref #Sudan

Témoignages d'électeurs

Kathy:

Kathy, qui vote avec son bébé Duku : “Je veux que mon gamin ne souffre pas. La souffrance s'arrête avec moi.” #sudanref

Hakim:

Hakim, 12 jours de voyage en ferry depuis Khartoum, “C'est mon chez moi, mon pays, je dois rentrer pour êre parmi les miens.”

Petronella:

Petronella, récemment revenue d'exil : ” Il m'a donné une identité. Il m'a montré que j'ai un pays à présent.” #sudanref

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site