Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Un internaute arrêté pour avoir parlé de la grève des chauffeurs de taxi

Selon NDdaily [en chinois], un homme, connu sous le nom de M. Zhou, a été arrêté le 19 décembre 2010 pour avoir parlé sur son microblog d'une grève des chauffeurs de taxis dans la ville de Xianning dans la province du Hubei, puis inculpé pour “organisation d'une mobilisation destinée à troubler l'ordre public”. Il est toujours en détention provisoire.

M. Zhou fut autrefois chauffeur de taxi et participa à la grève des chauffeurs de taxi de 2006. Mais il s'est reconverti dans les assurances en 2007.

Le 16 décembre 2010, une grève massive des chauffeurs de taxi a eu lieu dans la ville de Xianning et le 18 décembre, M. Zhou a parlé de la grève sur son compte de microblog sur la plateforme Tianya. Il a envoyé au total 17 messages sur la grève et le dernier est:  “Depuis le 16 décembre 2010, une grève de grande ampleur des chauffeurs de taxi a lieu à Xianning, dans le Hubei. La raison de cette action est la décision du gouvernement de retirer les licences de taxi délivrées il y a plus de 10 ans. Cette grève est similaire à celle de février 2006. Cependant, la police a cette fois arrêté des chauffeurs grévistes. Le gouvernement a mobilisé toutes les forces de police de la ville pour surveiller et retrouver les chauffeurs de taxi. A tous les niveaux, les gouvernements et les dirigeants de la ville et du comté sont déterminés à accomplir la mission.”

M. Zhou a été arrêté le jour suivant, le 19 décembre 2010, et son ordinateur a été confisqué. Au jour de publication, il est toujours retenu au centre de détention du district de Xianan.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site