Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Jordanie : Réactions des “Jordaniens en colère” au départ de Ben Ali

La contestation qui duraient depuis de longs mois en Tunisie face à la situation économique et à la privation de droits ont abouti à la fuite en Arabie Saoudite, du Président Ben Ali, remplacé depuis par le président par intérim, Foued Mebazaa. Le même jour, les Jordaniens ont organisé leur “Journée de la Colère” contre l'augmentation des prix et pour exprimer leur frustration face à la stagnation politique. En apprenant le départ de Ben Ali, Mahmoud Lattouf a écrit :

http://bit.ly/hPVdCj للشعب التونسي.. شكرا #SidiBouzid #Tunis #Tunisia
Au peuple tunisien…. Merci.

Ashraf Shakah se réjouit :

ni islamique ni gauchiste, ni appuyé par “l'Occident” ni conçu par la CIA, c'est juste la Tunisie libre #Free #Tunisia #SidiBouzid

D'autres ont directement associé les évènements en Tunisie au reste du monde arabe, comme Wael Attili :

Morale de l'histoire:  Assez de bêtises!! A tous les régimes arabes, si vous promettez des réformes, alors, vous feriez mieux de les faire… #Tunisia #Arab

D'autres ont explicitement rattaché l'événement à la Jordanie, en se référant au Premier Ministre jordanien Samir Al-Rifai. Dans ce contexte, des Jordaniens ne demandent pas un changement de monarchie sur Twitter, mais bien plutôt davantage d'attention accordée à l'augmentation des prix, et dans certains cas, un changement dans le gouvernement dirigé par Samir Al-Rifai :

Ben Ali, pouvez-vous emmener Samir Alrifai avec vous, s'il vous plaît? #angryjordan #betterjordan #jo #amman

Hana Al-Moghrabi a écrit:

@forbes19 nous avons eu notre journée de la colère, ici en Jordanie. Car, oui, nous sommes en colère. Le visage du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) est en train de changer. #JO #AngryJordan #Tunisia is the beginning

Yassar Burgan incite à la prudence :

Ne nous laissons pas emporter par la confusion ! Les dirigeants en Jordanie #Jo sont aimés et respectés. Des difficultés économiques, il y en a partout à travers le monde.

Il  a ajouté :

@LahibBaniSakher Les gens ne peuvent demander plus d'aides et moins d'impôts lorsque le pays a des ressources limitées. #Jo is not #KSA @octavianas

Une autre réaction aux changements gouvernementaux tunisiens est venue de la reine Rania de Jordanie en personne, qui a twitté :

Je regarde attentivement les événements en Tunisie #Tunisia et je prie pour la stabilité et la tranquillité de son peuple.

Les Jordaniens continuent à se joindre à la conversation sur Twitter autour du mot clé #sidibouzid (qui couvre les événements en Tunisie) ainsi que celui qu'ils ont lancé, #angryjordan .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site