Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie: Slim Amamou, de la prison au secrétariat d'état

La révolution tunisienne ne cesse de provoquer des surprises. Hier lundi 17 janvier, le premier ministre  Mohamed Ghannouchi a annoncé la formation d'un gouvernement provisoire d'unité  nationale. Ce gouvernement comprend des figures de l'opposition, mais aussi des personnalités de l'ancien régime, ce qui a provoqué de nouvelles manifestations, et aujourd'hui des démissions, des ministères clefs étant confiés à des ministres qui ont servi l'ancien président en fuite Zine El Abidine Ben Ali, dont les Affaires étrangères, l'Intérieur, la Défense et les Finances. La plus grande surprise de la journée d'hier a sans doute été la nomination de Slim Amamou, blogueur, activiste, contributeur de Global Voice, comme secrétaire d'état à la jeunesse et aux sports.

Slim (@Slim404) a annoncé sa nomination sur Twitter:

Je suis secrétaire d'état a la Jeunesse et aux sports :)

Lors d'un entretien avec un radio française, Slim a expliqué qu'il avait été contacté quelques heures avant l'annonce de la composition du nouveau gouvernement et que sa décision avait été rapide, qu'il souhaitait participer à la reconstruction de son pays.

Dès que la nomination de Slim a été rendue publique, les réactions se sont accumulées sur  Twitter. Après de chaleureuses félicitations, des opinions divergentes se sont exprimées. Certains voyant d'un mauvais œil que Slim fasse partie du gouvernement, d'autres étant prêts à lui accorder le bénéfice du doute.

Au Liban @Antissa (Antoun Issa) a écrit :

Félicitations à @slim404, de la détention au ministère en Tunisie. Peut être que la prochaine conférence des blogueurs arabes devrait être organisée à Tunis? #sidibouzid

@TeaCupThrills (i.bushra) répond :

@antissa il n'y pas de quoi féliciter. Il a vendu son âme. ça me parait louche.

@kikukoloko (Gontran) interpelle Slim :

@slim404 J'espère que ton nouveau rôle en #tunisie ne te montera pas trop a la tête et que tu resteras ce mec bien qui ta amene au poste ;)

Yassine Ayari est un ami de Slim et son compagnon d'activisme. Il a publié cette vidéo [en arabe] où il s'adresse à Slim pour expliquer pourquoi il trouve la décision de son ami de rejoindre le gouvernement constestable.

Slim, tu mérites mieux que ça. Les personnes qui t'ont offert ce poste aujourd'hui n'ont aucune légitimité. Il se servent de toi pour nous faire taire, nous les activistes sur Internet.

Slim Amamou a répondu sur Twitter:

@yassayari je suis pas secrétaire d'etat pour que vous fermiez votre gueule, je suis la pour en prendre plein la gueule avec le gouvt. :)

@yassayari je vais faire mon travail, et je compte sur toi pour ne pas etre d'accord comme d'hab. on a tjrs bien fonctionné comme ca.

@yassayari la variété, la différence il n'y a que ca de bon. on n'a pas l'habitude en Tunisie, mais on s'y fera tres vite ;)

L'Égyptien @mfatta7 (Mohamed Abdelfattah) demande :

@slim404 pourquoi avez-vous accepté votre poste dans ce gouvernement non élu et d'opérette ?

@mariamekea (Mariam) écrit:

Je ne veux pas être trop sévère, mais il a juste capitulé devant le régime qui a commencé par l'emprisonner

@IbnKafka (Ibn Kafka), Marocain, répond :

@mariamekea: comme il ne faisait pas partie du RCD [parti de Ben Ali] avant la révolution, je lui accorde le bénéfice du doute

@ifikra (Sami Ben Gharbia) écrit :

En tant qu'ami proche, je te demande, @slim404, de ne pas accepter de collaborer avec ceux qui ont tué des Tunisiens, reste un citoyen reste propre #SidiBouzid

@MehdiLamloum (Mehdi Lamloum) constate:

La nomination de @Slim404 suscite une grande controverse … ça doit être cela qu'on appelle la liberté d'expression et la démocratie…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site