Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Des touristes serbes refusent de rentrer chez eux

La semaine dernière, onze touristes serbes qui passaient leurs vacances dans les villes balnéaires tunisiennes de Sousse et Hammamet ont catégoriquement refusé de quitter le pays avant le jeudi 20 janvier, dernier jour prévu de leur circuit. Du fait de la situation d'urgence, il leur avait été proposé de rentrer à Belgrade sur le dernier vol Jat Airways la semaine dernière, mais après leur refus, les services de l'ambassade serbe leur ont dit qu'ils restaient à leurs risques et périls, l'ambassade ne pouvant garantir aucun vol depuis la Tunisie le jour prévu pour leur départ.

Marhaba Palace, Sousse, Tunisie (Photo: Sasa Milosevic)

Bien que ces villégiatures soient situées à quelque distance de l'épicentre des troubles politiques tunisiens, l'évacuation a été recommandée essentiellement à cause de la fermeture pour raisons de sécurité des hôtels, qui manquent peu à peu de vivres et d'eau.

Milica Cubrilo Filipovic, l'ambassadrice de Serbie en Tunisie, s'est cependant trouvée avec ses enfants dans une situation réellement dangereuse : elle a raconté que “les balles sifflaient de toutes parts” pendant l'évacuation de ses enfants. Elle avait mis en garde les touristes serbes contre les risques potentiels auxquels ils étaient exposés en tant qu'étrangers en Tunisie.

L'ambassade de Serbie a aidé à l'évacuatation de 11 touristes macédoniens, la Macédoine n'ayant pas d'ambassade en Tunisie. Une Russe avec deux jeunes enfants se trouvait parmi ces évacués.

Les touristes servbes ont dit aux médias serbes qu'ils étaient satisfaits de la protection que leur assuraient les Tunisiens. Selon, eux, il y avait des agents des forces spéciales sur le toit de leur hôtel, tandis que des policiers en civil patrouillaient à pied à l'extérieur. Le seul problème qu'ils aient rencontré lors de leur transfert à l'aéroport de Monastir, étaient des manifestants qui lancèrent des pierres sur leur bus, sans que toutefois personne ne soit blessé.

Ces touristes d'accord pour rentrer en Serbie étaient contrariés de la fin prématurée de leurs vacances d'hiver. Un couple de retraités, Dara et Mihajlo Stancevic, par exemple, déclara à un journal serbe que cela faisait sept ans qu'ils passaient leurs hivers dans la Tunisie de Ben Ali et qu'ils s'y plaisaient, pas seulement à cause de l'excellent climat, mais aussi parce que le coût de la vie y était bien plus plus bas que chez eux en Serbie.

Les visiteurs du Forum “Krstarica”ont critiqué le comportement de leurs compatriotes en Tunisie.

Vazdusasta a écrit :

Comme nous sommes devenus égoïstes… et insensibles… Un homme dit qu'il ne voulait pas rentrer, mais bon, on va le rembourser… une femme dit que c'était si chouette à l'hôtel, mais il fallait qu'elle rentre… comme les gens perdent toute  empathie et compassion… s'ils ne soucient pas de leur propre sécurité, pourquoi ne pas penser à ce qu'ils auraient pu causer aux Tunisiens. Si quelqu'un les avait tués ou blessés, la Tunisie aurait été à la une de tous les médias dans le monde.

Décrivant la mentalité des touristes, elle expliquait aussi :

On ne peut pas bronzer en Tunisie à cette période de l'année. […] Ils ne veulent pas rentrer chez eux parce qu'ils séjournent dans des hôtels cinq-étoiles qu'ils ne peuvent pas se payer en haute saison, alors ils y vont en basse saison. C'est ça le plus terrible dans toute l'histoire. Il y a des gens qui ont un tel désir d'une chambre en hôtel de luxe qu'ils risqueraient même leur vie pour cela…

Donqihote a écrit :

Ils croient que leur hôtel est  sûr, mais demain il peut tomber aux mains de quelque horde sauvage et armée.

Jug Bogdan s'étonne :

C'est l'anarchie en Tunisie, et ils veulent prendre des bains de soleil.

Gost sur Bundolo.org ironise :

Pauvres touristes. Une bande de Tunisiens affamés et “sales” ont ruiné leur plaisir. Même les hôtels étaient laissés sans nourriture pour les touristes affamés et l'eau des piscines n'était pas renouvelée.

1 commentaire

  • Thomas L.

    Et ils ont tout le droit de faire comme il veulent. Je ne vois pas pourquoi il faut critiquer ces personnes. Ça s’appelle “responsabilité personnelle” – s’ils se trouvent affamés ou morts sera la faute d’eux-même et de leur ignorance et point. Ceux qui ont rentrés prématurément font les commentaires les plus stupides en fait.

    Faut dire aussi qu’il semble que les Serbes dans ces forums sentent une certaine jalousie à ne pas avoir pu aller de vacances, et, pour ça, encore une fois, trouvent un pourquoi critiquer ceux que si y peuvent aller

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site