Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vietnam : les médias sociaux un an après le blocage de Facebook

[Liens en vietnamien sauf mention contraire] Lorsque le Vietnam a bloqué Facebook, tout le monde parlait du pays comme d'une petite Chine. Un an après cette censure du gouvernement, Facebook-Vietnam raconte une tout autre histoire. Non seulement le Vietnam reste sur la liste des 10 pays dont le nombre d'utilisateurs croit le plus rapidement sur Facebook, mais la commercialisation à travers Facebook explose dans ce pays, avec des agences de marketing spécialisée pour Facebook poussant comme des champignons partout sur Internet.

Pourquoi les Vietnamiens utilisent-ils toujours Facebook, même après le blocage du gouvernement ? La réponse est simple : parce qu'ils le peuvent. Si les utilisateurs en Chine doivent payer un VPN [en français] (réseau privé virtuel) et passer à travers tout un processus pénible pour obtenir l'accès à Facebook et à d'autres sites web bloqués, les utilisateurs au Vietnam ont juste besoin de changer leurs paramètres DNS pour profiter pleinement et gratuitement d'Internet.

Selon FBMan [en anglais] un outil développé par Nguyen Thanh Long,  vice-président du marketing chez ePi Technologies, pour pister la taille et la croissance de la page de fans Facebook du Vietnam en utilisant l'API Facebook, la plus importante page de fans au Vietnam compte actuellement 484 000 “J'aime”. Pour un marché de 1,7 million d'utilisateurs (et en croissance), le nombre signifie que cette page a atteint presque 30% des utilisateurs vietnamiens de Facebook. Imaginez ce taux à l'échelle de la planète, nous aurions une page de fans avec 100 millions de ‘J'aime”. La page de fans a été développée par s2sFacebook, une agence spécialisée dans le marketing Facebook. Elle gère aussi quelques autres pages dont la base de fans se comptent en  centaines de milliers.

On peut dire que Vu Phuong Thanh, alias Gao, est la vietnamienne la plus populaire sur Facebook. Cette blogueuse devenue auteure, qui est passée sur Facebook après la fermeture  de la  plateforme Yahoo! 360, recense maintenant 90 000 “J'aime” sur sa page. Elle travaille en ce moment avec une agence de talents vietnamienne dirigée par l'actrice Ngo Thanh Van en tant que responsable des relations publiques. Ils se préparent à lancer un groupe musical masculin nommé 365. Bien que le groupe n'ait pas sorti encore son premier single, il s'est déjà fait connaître par beaucoup de journaux nationaux et locaux comme “le groupe le plus populaire sur Internet”.

Gao a confié que les médias sociaux, Facebook et Youtube, représentent 60% de leur plan marketing. C'est sur Facebook que les gens ont connu 365. Elle ne veut pas utiliser Zing Me ou d'autres sites web vietnamiens :

C'est comme nager dans une mare stagnante. L'environnement et les connexions sont trop limitées.”

Zing Me, détenu par VNG, est le réseau social le plus important au Vietnam pour le moment avec 5 millions d'utilisateurs. VNG était précédemment connu sous le nom de VinaGame – un géant du jeu en ligne au Vietnam.

Vo Thanh Cuong,  PDG de Click Media[en anglais] et représentant de la “8e génération” [NdT: les Vietnamiens nés après 1980], a déclaré au cours d'un entretien sur Yahoo! Messenger, qui est toujours la messagerie instantanée dominante au Vietnam :

Nous avons testé des campagnes sur Zing Me, mais les résultats n'étaient pas très bons. La plupart des utilisateurs de Zing Me ont moins de 15 ans, et beaucoup se connectent sur Zing Me juste pour jouer à Nong trai (un jeu similaire au Farmville de Facebook). Il n'y a pas beaucoup d'activités en-dehors des jeux”.

En début d'année, ils ont fait une campagne pour le Vivaz de Sony Ericsson avec Don Nguyen, un comédien américano-vietnamien célèbre au Vietnam pour son playback de chansons vietnamiennes populaires, pour réaliser une vidéo mise en ligne sur YouTube. La vidéo, supposée être enregistrée avec le Vivaz de Sony Ericsson, a attiré 800 000 visiteurs. Don Nguyen lui-même a plus de 50 000 “J'aime” sur sa page de fans. La dernière campagne de Click Media était commandée pour Vietnam Idol [NdT : équivalent vietnamien de La nouvelle star”]. Ils utilisent beaucoup de réseaux dont  Facebook, des forums, Zing Me, Nhac Cua Tui – un site de partage de musique, Yume – un réseau social local. Cependant, “Facebook est toujours le plus efficace malgré son blocage, à la fois en termes d'interaction et de taux de conversion”, a dit Cuong. Lorsqu'il parle de taux de conversion, il s'agit de visites sur son site depuis un lien sur Facebook. Dans toute conversation avec les professionnels du marketing en ligne au Vietnam, Go.vn – la réponse du gouvernement vietnamien à Facebook – n’ est pratiquement jamais mentionné.

100% de nos clients sont des marques internationales. Les médias sociaux sont toujours nouveaux ici, les entreprises locales n'allouent pas de budget pour cela. Mais je pense qu'à partir de l'an prochain il y aura plus de compagnies vietnamiennes intéressées par les médias sociaux. Les agences de publicité comprennent maintenant leur efficacité et ils sont ceux qui conseillent et allouent le budget pour les marques”, espère donc Vo Thanh Cuong.

Cependant, après avoir surmonté le barrage du gouvernement, les diffuseurs ont dû faire face à un autre obstacle, cette fois de Facebook lui-même. C'est la politique de Facebook de bloquer les droits d'édition des grosses pages génériques “en raison d'une violation des termes d'utilisation des pages.”

Ça arrivait tout le temps lorsque nous avons commencé : quand une page atteignait 10 000 fans, Facebook la bloquait.” raconte Vo Thanh Cuong. “Mais c'est ok maintenant. Nous avons établi une relation exclusive avec Facebook SEA [société d'acquisition].”

Je peux l'imaginer en train de faire un clin d'oeil par-dessus l'écran carré de son ordinateur portable ouvert sur sa page Facebook.

Pour ceux qui ne jouissent pas de cette exclusivité, il faut créer une nouvelle page, comme l'a fait Gao avec la page de fans de 365.  “C'est risqué d'utiliser Facebook”,  dit-elle. “Mais une fois que les gens commencent à vous connaître, ils vous suivent où que vous alliez. C'est vrai pour 365.” La nouvelle page de fans de 365, 365daband a plus de 70 000 “J'aime” après 3 semaines.

Tout de même, les diffuseurs au Vietnam ont quelque chose à espérer. En octobre dernier, Facebook a mis un message sur sa page Recrutement, selon lequel ils recherchent quelqu'un ayant

“de l'expérience dans les relations gouvernementales et avec les agences gouvernementales, avec un très bon réseau de contacts dans le gouvernement et le secteur de la  technologie.”

La récente visite au Vietnam de Javier Olivan, Directeur du département de la croissance internationale de Facebook, laisse supposer que le Vietnam sera bientôt pris en main. “Ils devraient”, dit Vo Thanh Cuong. “Le Vietnam n'est pas du tout un si petit marché que ça.” Avec une population de 90 millions de personnes et un taux de pénétration Internet de 27,5%, le Vietnam n'est certainement pas un petit marché.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site