Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : Les blogueurs à la rescousse pour soutenir les manifestants égyptiens

Ce billet fait partie de notre dossier sur l'Egypte.

La page d'accueil du Baladna daily piratée. Les nouvelles sur les manifestations égyptiennes remplacent les titres.

Alors que les manifestations visant à faire tomber le régime de Moubarak en Egypte font rage, les internautes Syriens essaient d'aider les manifestants de toutes les manières possibles. Damascus Bureau rapporte que des pirates informatiques ont pris le contrôle du site internet du journal Baladna Daily et ont laissé un message stipulant que : “Nous ne permettrons pas une censure des médias sur les événements en Egypte. Voici quelques gros titres attestant de ce qui se passe en Egypte. “

Maurice Aaek, un blogueur et journaliste, est stupéfié de voir des quotidiens contrôlés par l'État faire de la désinformation sur les motivations et les revendications des manifestants égyptiens :

عددت البعث جميع مطالب الجماهير (من الاحتجاج على الأوضاع الاقتصادية إلى طرد السفير الاسرائيلي ووقف تصدير الغاز) دون المرور على المطلب الأساس الذي تنادي به الجماهير المحتشدة منذ يومين وهو رحيل الرئيس المصري حسني مبارك.

Al-Baath a énuméré toutes les revendications du peuple ( des critiques de la situation économique à la demande d’expulsion de l'ambassadeur israélien, ainsi que l'arrêt de l’exportation du gaz naturel), sans toutefois mentionner l'exigence centrale du peuple qui manifeste depuis deux jours, qui est le départ de Hosni Moubarak, le président égyptien.

Quelques blogueurs syriens ont fait de leur blog des relais des nouvelles des manifestations, et certains d'entre eux ont crée un blog commun dans le seul but de publier en permanence les actualités les plus récentes sur les manifestations. Ahmad Abulkheir a publié des instructions pour contourner la censure et d'accéder à Facebook et Twitter par le biais de connexions sécurisées en  HTTPS et pour utiliser une extension  Firefox nommée https-everywhere, à la suite du blocage de ces sites en Egypte dans le soi-disant but de freiner le déferlement de nouvelles.

Bien entendu, Twitter a joué un rôle central pour afficher son soutien et transmettre des informations et des appels à l'action. Omar Mushaweh annonce des projets d'actions étonnants concernant la Syrie:

"Des militants syriens appellent à une manifestation devant le parlement le 5 février."

Et Yassin publie sur Twitter, assez poétiquement:

"Il y a trois moments dont nous devrions faire l'expérience dans une vie: un lever de soleil après une semaine de pluie, la naissance d'un enfant, et assister à la chute d'un tyran.

Ce billet fait partie de notre dossier sur les manifestations en Egypte.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site