Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pologne : Un blogueur condamné pour avoir critiqué un maire

Łukasz Kaprowicz, un journaliste de Fakty Mosińsko-Puszczykowskie, un journal polonais local, qui écrit aussi depuis longtemps sur le blog Mosina.blox.pl, a été condamné pour diffamation pour avoir critiqué Mme Zofia Springer, maire de Mosina, dans des billets sur son blog.

Pour des écrits sur son blog, la justice le condamne à :

  1. une suspension professionnelle de un an
  2. le payement d'une amende de 500 PLN à la Croix rouge polonaise
  3. 10 mois de limitation de liberté + 300 heures de travaux d'intérêt général
  4. la publication d'excuses dans le journal local Głos Wielkopolski
  5. le remboursement des frais de tests psychologique et psychiatrique (3 tests)

Les blogueurs et les utilisateurs des médias sociaux polonais sont très critiques sur l'accusation et défendent le blogueur. Une page de soutien spéciale a été créée sur Facebook : Popieram Łukasza Kasprowicza skazanego za bloga. Stop cenzurze władzy. (“Je soutiens le blogueur condamné Łukasz Kasprowicz – stop à la censure.”)

Piotr Wajszczak commente sur son blog:

Le communisme est totalement revenu dans ma ville !!! Je ne m'attendais pas à ça de la part du maire Mme Zofia Springer. Apparemment, (elle) a oublié que la PRL [Polska Rzeczpospolita Ludowa – la République populaire de Pologne] n'est plus depuis des années. Łukasz Kasprowicz critiquait les actions du maire, mais le plus important est qu'il le faisait avec style. Il prenait des exemples à moitié réussis et les transformait en questions difficiles sur son blog.

[…]Je suis choqué par ce qui s'est passé à Mosina, que des critiques constructives puissent être une raison pour renvoyer un journaliste professionnel et blogueur au chômage. […]

D'autre part, Piotr Vagla Waglowski, un blogueur qui publie des articles sur Internet et la loi, essaie de définir ce que “matériel de presse” pourrait signifier aux yeux du juge et identifie de nombreux cas où un blog pourrait être défini comme “matériel de presse”, ou pas.

En réalité le tribunal de Poznań a condamné cet homme pour ne pas avoir fait son travail de journaliste de manière professionnelle, ce qui signifie que le juge pense que publier soi-même sur un portail Internet (c'est-à-dire un blog) rentre dans l'exercice de sa profession.

Olgierd Rudak relève différents aspects de l'affaire :

Le blogueur condamné s'est non seulement présenté à l'élection municipale sur une liste différente de celle de la maire, mais il écrivait aussi pour un magazine local – et non pour Merkuriusz Mosiński, qui – surprise, surprise! mais combien typique – soutient pleinement les actions du maire. Je pense que l'on peut dire que le juge s'est laissé entrainé d'une manière ou d'une autre dans un “conflit d'honneur politique” local.

Olgierd remarque à la fin :

Pour conclure, je pense que nous avons le premier cas d'un blogueur polonais interdit de publication sur son propre blog par un juge.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site