Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : sixième jour de manifestations

Ce billet fait partie de notre dossier sur l'Egypte.

Les manifestations se poursuivent en Egypte pour la sixième journée consécutive. Malgré les tentatives de bloquer les moyens de communications, personnels ou des médias traditionnels, des informations depuis l'Egypte passent et sont suivies dans le monde entier.

L'Egypte vient de fermer officiellement le bureau du Caire de la chaine Al Jazeera après avoir coupé l'accès à internet le 27 janvier. Des informations parviennent sur des manifestations qui ont lieu du Caire à Alexandrie. Des revirements de la part de journalistes et d'éditorialistes de médias soutenus par le gouvernement semblent montrer que le rapport de forces s'inverse, signalant des problèmes supplémentaire pour Hosni Moubarak.

Voici la traduction d'une sélection de message sur Twitter  (en anglais) depuis la manifestation sur la place Tahrir dans le centre du Caire :

RT @beleidy ça bouge sur place Tahrir! Les gens se rassemblent là, le moral est bon, l'armée est amicale et laisse les gens passer.(13H54)

@hanaegypt Cressida, parlant à K. “Atmosphère incroyable. Tout le monde s'entraide et se propose. La solidarité est magnifique! (13h50)

RT @monaeltahawy Des milliers d'Égyptiens convergeant sur place Tahrir réussiront ce que Tahrir signifie en arabe: libération:

Depuis l'Arabie Saoudite, Hassan Al Mustafa relaye :

محمد سليم العوا: أكثر من 150 ألف متواجدون حاليا في ميدان التحرير
150000 personnes place Tahrir au Caire actuellement
من مظاهرات التحرير الآن: أمامك 80 مليون شهيد لتبقى زعيم الطغاة

!

de la manif a Tahrir: tu as 80 millions de martyres si tu veux rester le leader des tyrans”

Des manifestations seraient aussi en cours à Alexandrie :

13h53

Al Jazeera: A Alexandrie, des manifestants atteignent un nombre record. A Tahrir,le nombre grossit. L'armée reste passive.

Les problèmes semblent s'accumuler pour le régime de Moubarak, alors que des journalistes affiliés aux médias contrôlés par l'État sortent de leur réserve  :

Certains journalistes de  Al-Ahram, journal contrôlé par l'état, ont signé une pétition demandant à Moubarak de démissionner.  #Egypt #Cairo #Jan25 via @alaa

Karim Yehia du journal AlAhram vient juste d'appeler Moubarak un dictateur, un meurtrier et un boucher sur Aljazeera en arabe. #jan25

#Jan25@sharifkouddous L'insécurité est source d'inquiétudes, mais cela conduit à plus de solidarité entre les gens et une haine croissante du régime  #Egypt

Des soutiens en provenance du monde entier continuent d'affluer :

@AfriNomad: Vous pouvez interdire à #AlJazeera la place de Tahrir (Liberation) mais vous ne pouvez pas supprimer la place Tahrir de Aljazeera. Ils sont de retour ! #Jan25

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site