Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Coréens scrutent l'Egypte : ‘A ton tour, Kim Jong-il!’

[Liens en coréen sauf mention contraire] Les nouvelles de la révolte égyptienne ont atteint la péninsule coréenne, et les spéculations montent en Corée du Sud pour savoir si cela pourrait déclencher des manifestations massives en Corée du Nord où la population souffre également d'un régime autoritaire et incompétent. Les Sud-coréens ont renversé leur propre régime militaire dans les années 80 avec des manifestations publiques de masse, et font entendre leur soutien aux manifestants égyptiens.

Orascom in North Korea

Chang Song-taek (à gauche) et Kim Chong-il posent pour une photo avec Naguib Sawiris, président et directeur d'administration de Orascom Telecom. Photo de KCNA (via North Korea Leadership Watch)

RosyScarf a écrit dans un forum de discussion publique en ligne que Kim Jong-il ne se sentirait pas en sécurité avec la révolte ayant lieu en Egypte, puisque l'on pense que les deux pays entretiennent des relations amicales. Orascom Telecom d'Egypte détient une majorité du réseau cellulaire 3G en Corée du Nord. Le directeur de la société a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jung-il pour un dîner [en anglais] le 26 janvier, au lendemain du jour où les manifestations égyptiennes se sont déclenchées.

이와 관련 이집트와 전통적으로 가까운 관계를 유지하고 있는 북한 김정일 정권도 편하지는 않을 것 같다. 이집트는 아들에 대한 세습을 시도하다가 국민들의 거센 저항에 봉착하고 있는데, 3대 세습을 자행하고 있는 김정일로서는 이집트 국민들의 민주화 시위가 남의 나라 일처럼 여겨지는 않을 것이다 아마도 김정일은 이집트 사태를 예의주시하면서, 이집트 민주화 시위 소식이 북한으로 확산되지 않도록 외부장막을 더 높이 쌓으려고 할 것이다.

Le régime nord-coréen qui a traditionnellement d'étroites relations avec les autorités égyptiennes doit se sentir mal à l'aise devant les nouvelles des manifestations égyptiennes. Le régime égyptien a fait face à une forte résistance quand [le président Mubarak] a tenté de transférer le pouvoir à son fils. En Corée du Nord, où le pouvoir s'est transmis sur trois générations, les manifestations démocratiques égyptiennes ne seront pas considérées comme quelque chose qui est arrivé dans  un pays lointain [Cela ne sera pas pris à la légère]. Kim Jung-il portera probablement une grande attention aux événements en Egypte et relèvera la barrière de l'information pour éviter que les nouvelles ne se propagent aux Nord-coréens.

Sur le même forum, GangPitDae a dit que les Nord-coréens ne tolèreront pas plus longtemps le règne autoritaire de la famille Kim, qui est au pouvoir depuis 66 ans. Le régime est responsable de la terrible rupture économique qui a causé des millions de morts dus à la famine.

이번 사태는 지역과 종교, 문화를 막론하고 민주주의는 거스릴 수 없는 시대정신 이며, 인류사회의 대세임을 보여주고 있습니다. 당연히 북한도 예외가 될 수 없습니다. 북한주민이라고 해서 주민들의 기본적인 생존조차 보장해 주지 못하는 형편없는 못난 정권에 마냥 복종하지는 않을 것입니다. 다음차례는 바로 김정일 정권이 될 듯 싶네요.

Cette (contestation) montre que la démocratie est l'irrévocable esprit de notre temps et constitue la tendance dominante de l'histoire humaine indépendamment de la géographie, de la religion et de la culture. Les Nord-coréens ne succomberont pas plus longtemps à un régime incompétent qui ne peut même pas leur garantir les moyens élémentaires de survie. Le prochain [à être destitué] est le régime de Kim Jung-il.

Pour soutenir cette hypothèse, Radio Free Asia (RFA) a rapporté, citant un homme d'affaires anonyme, que beaucoup de Nord-coréens ont entendu parler des manifestations égyptiennes via leurs téléphones portables et que les autorités prennent les événements très au sérieux. Le rapport a dit que les Nord-coréens vivant à l'étranger ont propagé les nouvelles à leurs connaissances et à leurs familles en Corée du Nord, qui les ont transmises à d'autres dans le pays via les téléphones portables. Alors que les appels internationaux sont étroitement surveillés, le réseau mobile intérieur n'est pas entièrement contrôlé. Le rapport a également indiqué que les Nord-coréens reçoivent aussi l'information en regardant secrètement (et illégalement) des programmes télévisés d'actualité sud-coréens.

Lorsque les nouvelles de la manifestation ont atteint les Sud-coréens, beaucoup se sont rappelés le Mouvement pour la Démocratisation de Gwangju (ou le Mouvement 5-1-8) [en français] en 1980, un soulèvement populaire dans la ville de Gwangju du 18 au 27 mai. Les citoyens coréens se révoltèrent contre la dictature militaire de Chun Doo-hwan et prirent le contrôle de la ville mais furent en fin de compte écrasés par l'armée sud-coréenne. L'armée bloqua toutes les routes et les communications menant vers et hors de la ville et les chiffres officiels firent état de 144 civils, 22 soldats et 4 policiers tués. Cependant, les rapports de la presse étrangère disaient que le véritable nombre de victimes allait de 1 000 à 2 000 morts.

Le blogueur Amil12 a exprimé son soutien aux Egyptiens, comme quelqu'un qui a suivi un chemin similaire dans l'Histoire.

이때 많은 사람들이 죽었죠. 이 사건이 없었다면 지금 같은 민주주의가 없었을 수도 있었습니다.[…]이번 (이집트)시위에서 최소 62명이 사망하였고 (지금 글 쓸 때는 100명 이상이라고 하네요) 2000명 정도가 다쳤다고 합니다. 여러분들 힘내세요! 한국의 한 블로거가 여러분들을 응원합니다.

Beaucoup sont morts durant le mouvement (de Gwangju). Sans cette manifestation, nous n'aurions jamais obtenu une démocratie comme celle que nous avons aujourd'hui. […] J'ai entendu qu'[en Egypte] au moins 62 personnes ont été tuées (maintenant j'entends parler de plus de 100 personnes tuées) et 2 000 blessées au cours des manifestations. Courage, tout le monde! Un blogueur de Corée du Sud vous soutient, les gars.

Lorsque le président égyptien Hosni Mubarak a annoncé qu'il ne se présenterait pas pour une réélection en septembre, les blogueurs coréens ont écrit avec scepticisme que cela pourrait ne pas être des nouvelles entièrement bonnes. Beaucoup ont écrit que le retrait du président ne signifie pas nécessairement une rupture du cycle vicieux du pouvoir corrompu comme l'histoire coréenne le montre aussi. Après que le président Chun Doo-hwan [en français] se fut retiré en 1988, Roh Tae-woo [en français], un général d'armée qui avait participé au commandement des troupes entrant dans Gwangju, devint le président suivant. Ceci fut largement perçu comme ‘passer la présidence à Roh’[en anglais], et déclencha encore de grandes manifestations pour la démocratie en 1987 [lors de sa nomination comme candidat aux élections].

Sur Twitter, @Heyinbo qui travaille dans les médias a tweeté:

이집트 민중들의 피로 쟁취할 민주주의의 열매를 엉뚱한 놈이 따먹지는 않았으면 좋겠네요.

J'espère que le fruit de la démocratie que les Egyptiens ont gagné au prix de leur sang ne sera PAS ramassé et mangé par les mauvaises personnes.

Selon un article PTI/AP du 4 février (du site The Hindu) [en anglais], Moubarak a dit qu'il en “a assez” et qu'il veut se retirer, mais il craint que la nation ne “sombre dans le chaos” s'il le fait. Bien que cela puisse être vrai, l'histoire coréenne montre que cette sorte de chaos peut être nécessaire sur le chemin de la démocratie.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site