Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Censure et flux d'informations sur l'Egypte

(Billet d'origine publié le 30 janvier)

Le 28 janvier, en présentant les informations sur la situation politique en Égypte, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a déclaré que le gouvernement chinois continuait à soutenir le gouvernement égyptien dans le maintien de la stabilité sociale et condamnait toute intervention étrangère en Égypte. Depuis lors, le mot “Égypte” a été bloqué par les filtres automatiques sur les principaux sites web des médias sociaux, tels que les sites de micro-blogging Sina et Sohu.

Les médias publics chinois minimisent aussi à l'évidence les informations sur l'Egypte. Par exemple, dans la page d'accueil de l'agence Xinhua, on peut difficilement trouver des informations sur l'Égypte, même le terme “Nouveau gouvernement égyptien” (encerclé de vert sur la copie d'écran) paraît comme un terme de dernière heure.

Le mot “Égypte” peut encore être trouvé sur certains moteurs de recherche, comme Baidu. Mais les résultats se trouvent principalement sur des portails de sites web qui ont des mécanismes d'auto-censure. Par exemple, la recherche du terme “Égypte” aujourd'hui donnait des informations sur le “Nouveau gouvernement égyptien”, la  panique et l'agitation sociales. Dans la liste auto-générée des discussions sur le forum de Baidu, Baidu Tieba, on peut trouver un sujet intéressant de discussion : L'Égypte d'aujourd'hui est notre futur, voir la capture d'écran ci-dessous :

Le maintien du flux d'informations

Le filtre bloquant des résultats de recherche et le blocage du terme “Égypte” sur les médias sociaux est destiné à prévenir certaines interprétations de la situation politique égyptienne. Les scènes de tanks qui se dirigent vers le centre de la ville, les affrontements entre les manifestants et les soldats ont sans doute réveillé dans la mémoire des Chinois la révolte du 4 juin 1989 et les critiques contre le gouvernement autoritaire de l'Égypte peuvent facilement évoquer un parallèle avec la Chine. Le département de la propagande devra certainement publier des instructions sur la censure aux portails web et aux sites des médias sociaux, dans lesquels les opinions peuvent se répandre rapidement et se transformer en des sujets de discussions dans les médias traditionnels en quelques heures.

Malgré tout, les micro-blogueurs réussissent à trouver les moyens de contourner la censure et transmettre les informations. De nombreux blogueurs s'efforcent de fournir des informations ponctuelles sur la situation politique en Égypte en traduisant et en transcrivant les informations de la chaine de TV Al Jazeera et d'autres sources d'informations étrangères. Wang Xiaoshan est l'un des principaux blogueurs qui fournissent ces informations. Même si le terme “Égypte” est bloqué dans la recherche, les info-militants peuvent toujours créer un compte d'utilisateur séparé pour diffuser les informations, comme ce reportage en direct sur les manifestations en Égypte sur Sina Weibo. Le compte d'utilisateur a été créé par un étudiant chinois expatrié et cela se voit dans le résultat de la recherche du terme “Égypte” (voir la capture d'écran).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site