Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La liste des revendications de la place Tahrir

Ce billet fait partie de notre dossier sur l'Egypte.

Protesting to the beat of a drum on Tahrir Square, Cairo

On manifeste au son du tambourin sur la place Tahrir, au Caire. Photo Adham Khorshed © Copyright Demotix (09/02/2011)

Une liste de revendications des manifestants de la place Tahrir a été mise sur Internet aujourd'hui, au 17e jour des manifestations de masse qui appellent à travers l'Egypte au renversement du régime Moubarak. Avec en première place, la démission du président Hosni Moubarak.

Wael Khalil liste ces revendications sur son blog (en arabe) et il écrit :

هذه المطالب هي نتاج نقاشات متعددة تمت داخل الميدان ولكنها بالتأكيد ليست ممثلة لكل الميدان
Ces revendications sont le résumé de diverses conversations place Tahrir, et ne représentent, bien entendu, pas chaque personne sur la place

Les revendications immédiates sont :

1. استقالة رئيس الجمهورية مُحمّد حُسني مُبارك
2. إلغاء العمل بقانون الطوارئ
3. إلغاء جهاز مباحث أمن الدولة
4. إعلان عُمَر سُلَيمان التزامه بعدم الترشح للرياسة في الانتخابات الرئاسية القادمة
5. حل مَجلسي الشعب و الشورى
6. الإفراج عن كل المعتقلين منذ 25 يناير
7. إنهاء حظر التجوّل لعودة الحياة الطبيعية في كل أنحاء البلاد
8. الغاء الحرس الجامعي
9. إحالة المسؤولين عن استخدام العنف ضد المتظاهرين السلميين منذ 25 يناير، والمسؤولين عن أعمال البلطجة المنظمة التي تَلَت 28 يناير للتحقيق
10. اقالة أنس الفقي ووقف التجييش بلهجة التخوين والتهديد في أجهزة الإعلام الحكومية ضد الثورة، ووقف إثارة الكراهية في الشوارع ضد الأجانب
11. تعويض أصحاب المحلات عن خسائرهم أثناء حظر التجول
12. إذاعة المطالب أعلاه في تلفزيون و راديو الحكومة
1. Démission du président Mohammed Hosni Moubarak
2. Annulation de l'état d'urgence
3. Démantèlement du service secret d'Etat
4. Annonce par (le Vice-Président) Omar Sulieman qu'il ne sera pas candidat à la prochaine élection présidentielle
5. Dissolution du Parlement et du Conseil de la Choura
6. Libération de toutes les personnes emprisonnées depuis le 25 janvier
7. Fin du couvre-feu pour que la vie reprenne son cours dans le pays
8. Démantèlement du corps de vigiles de l'université
9. Déférer les responsables des violences contre les manifestants pacifiques depuis le 25 janvier et des brutalités organisées qui ont suivi le 28 janvier, devant une commission d'enquête
10. Renvoi d'Anas El Fiqi et arrêt des attaques contre les manifestants dans les médias propriétés du pouvoir par menaces et accusations d'être des traîtres, et cessation de l'incitation à la haine des étrangers dans les rues
11. Indemnisation des commerçants de leurs pertes pendant le couvre-feu
12. Annonce des revendications ci-dessus à la radio-télévision gouvernementale

Wael Khalil liste aussi ci-dessous les revendications pour la période de transition :

. صياغة دستور جديد
2. الحق في إصدار الصحف بلا ترخيص مسبق، و القنوات التلفزيونية و الإذاعة
3. تنفيذ حكم الحد الأدنى للأجور 1200ج – حكم 21606 إداري
4. الحق في تكوين الأحزاب بالإخطار
5. الحق في إنشاء النقابات و الجمعيات بالإخطار
6. تحقيق استقلال حقيقي للصحف القومية و الإذاعة و التلفزيون القوميين بكل ما يتطلبه ذلك من تشريعات و إعادة هيكلة لمؤسسات و هيئات و وزارات
7. إلغاء أداء الخدمة الوطنية في جهاز الشرطة
8. وقف التحكم الامني في الاتصالات والانترنت
1. Elaboration d'une nouvelle constitution
2. Droit de créer des journaux et audio-visuels ouverts sans autorisation préalable
3. Mettre en vigueur le salaire minimum de 1.200 livres égyptiennes
4. Droit de créer des partis politiques, sur déclaration
5. Droit de créer des associations et des syndicats, sur déclaration
6. Réaliser une autonomie et une indépendance réelles pour les journaux, radios et télévisions nationaux, par une nouvelle législation et la réforme des sociétés et établissements des ministères
7. Abolition du service national dans la police
8. Arrêt des mesures sécuritaires sur les télécommunications et l'internet

Les réactions aux revendications, sur le blog, sont pour le moment limitées.

A protester in Tahrir Square, Cairo holds up a sign listing crimes of the Egyptian government against the people.

Un manifestant de la place Tahrir, au Caire, brandit un panneau listant les crimes du pouvoir égyptien contre le peuple. Par Adham Khorshed © Copyright Demotix (09/02/2011)

Un anonyme a écrit :

أولاً جهاز مباحث أمن الدولة لا يمكن حله ، لإنه المسئول عن الكثير من الملفات الحساسة . يكفى إلغاء قانون الطوارئ لكف يده عن أصحاب الرأى . مش لازم تخليص الثأر على حساب مصلحة البلد
ثانيًا : أنس الفقى بيعمل شغله زى ما هو شايف إنه يخدم البلد ، مش معنى إن أى حد ضد الثورة يكون بالتبعية ضد البلد . و الكلام مش على وزير الإعلام كشخص و لكن على كل اللى له موقف مخالف
ثالثًا : حكم الحد الأدنى للأجور ده غبى و مضر بالموظف المصرى لإن أصحاب الأعمال بدل ما يشغل 2 و يدى الواحد 600 هايجيب واحد بس يشغله شغل 3 أشخاص بال1200 .
الأجور زيها زى الأسعار يجب أن تتحدد بالعرض و الطلب فى سوق حرة أى تدخل بقرارات بيأثر على السوق و يخلق مشاكل
رابعًا : إطلاق الحق فى إصدار الصحف و بث القنوات غير منطقى ، ممكن المطلب يكون إعادة تقييم الشروط لكن كل من هب و دب يعمل جريدة و لا مجلة و لا قناة . كفاية البلاوى اللى على المدونات ، يا ريت قليل من الإحترام للكلمة المطبوعة و الأهم من مين هايمسك ميكروفون و يغسل دماغ الناس بإيه
خامسًا : إلغاء الخدمة الوطنية فى الشرطة و نستورد عساكر من الكنغو يعنى ؟؟

Premièrement, vous ne pouvez pas démanteler les services secrets, car ils sont en charge d'une quantité d'affaires sensibles. Il est suffisant de mettre fin à l'état d'urgence afin qu'il ne soit plus utilisé pour museler l'opinion publique. Vous ne devriez pas vous venger sur eux pour le bienfait du pays.

Deuxièmement, Anas El Fiqi fait son boulot comme il l'estime convenir au service du pays. Ce qui ne veut pas dire que quiconque est contre la révolution est forcément contre le pays. Et ça ne s'applique pas uniquement au ministre de l'Information personnellement, mais aussi à tous ceux qui ont une opinion différente

Troisièmement, réclamer un salaire minimum est idiot et aurait un contre-effet sur les ouvriers égyptiens car les patrons emploieraient une personne à 1.200 livres égyptiennes et lui feraient faire le travail de trois, au lieu d'en employer deux à 600 livres chacun. Les salaires, comme les prix, devraient être laissés à l'offre et à la demande. Dans un marché libre, interférer avec ces choses affecte le marché et crée des problèmes.

Quatrièmement, ouvrir le droit à des journaux et des télévisions libres n'est pas logique. Vous pourriez demander à revoir les conditions. Mais vous ne pouvez pas laisser n'importe qui ouvrir tout ce qu'ils veulent. Nous en avons assez des problèmes sur les blogs. Je souhaite vraiment qu'il y ait plus de respect pour la parole écrite et ce qui est plus important, c'est qui va tenir le micro et avec quoi ils vont laver le cerveau des gens

Cinquièmement, si on supprime le service national dans la police, d'où prendrons-nous les policiers ? Du Congo, par exemple ?

Hany Masry a répondu :

لا غبار على ان هذه المطالب هى حق مشروع لكل الشعب المصرى لذا ارجو ان يتم توجيه مطلب واحد ليس الى النظام الذى فقد شرعيته بل الى كل العالم الحر ان يتم طرح هذه المطالب على الشعب عن طريق استفتاء شعبى مباشر تحت اشراف و رقابة كاملة من الامم المتحدة كالذى تم اجراءه بجنوب السودان بذلك نثبت لكل العالم انن بحق دعاة ديموقراطية و توجيه صفعة قوية لكل من يقول باننا شعب غير ناضج و انن لسنا مؤهلين لممارسة الديموقراطية
Il n'y a aucun problème avec ces revendications. Elles sont un droit légitime pour tous les Egyptiens. J'espère que vous prendriez une demande, pas seulement au régime qui a perdu sa légitimité, mais au monde libre, et offrir cette demande au peuple par un référendum, sous supervision des Nations Unies, exactement comme celui du Sud Soudan. Ainsi nous prouverons que nous appelons réellement à la démocratie et donnerons une gifle à ceux qui disent que nous ne sommes pas mûrs et prêts pour la démocratie.

Et Osiris d'ajouter :

Désolé, mais ces demandes vont être utilisées contre vous pour montrer que vous n'êtes pas des types sérieux. Et c'est quelqu'un qui est à 1.000.000% de votre côté qui vous le dit.

Tout d'abord, il faut se rendre compte que bien que massivement corrompu le pouvoir est malin et a réussi à se gagner des gens, ainsi en rédigeant nos revendications nous devons garder à l'esprit la désinformation que le gouvernement a utilisée contre nous et montrer à ceux qui sont ouverts qu'ils se trompent.

1- Si nous voulons que Moubarak démissionne il faut travailler dans le cadre de la constitution que nous avons actuellement et avoir Fathy Suroor comme président (pire que Moubarak). Nous devrions donc plutôt dire que Moubarak doit quitter son poste “temporairement” “pour raisons de santé”.

3- Certains pourraient interpréter ça comme démanteler aussi la police, et d'autres diront “pour que El-Ekhwan et AlQaïda puissent nous attaquer.” Nous devons donc clarifier cela

5- Je ne suit pas un spécialiste du droit, mais juridiquement si ça arrive qui est habilité à réécrire la constitution ? Encore une fois, il nous faut ici des demandes d'adultes. Quelque chose qui puisse être réellement accordé et fonctionner à notre avantage et non contre nous.

8- Wouah, je ne savais même pas qu'un tel corps existait. Tu parles d'un état policier.

Maintenant pour les demandes sur la période de transition :

1- Encore une fois, comment allons-nous nous y prendre ? Le vice-président a-t-il l'autorité pour écrire une nouvelle constitution ? Qui voulons-nous voir émerger avec la nouvelle ? Encore une fois, soyons concrets et pratiques. Qui devrait choisir ceux qui vont réécrire la constitution ?

3- Je ne suis pas sûr de comprendre ce droit (vous voulez fixer le loyer minimum à 1200 ?) mais qu'est-ce que ça a à voir avec la démocratie ?

D'autres réactions au billet incluent une suggestion de commencer à collecter des signatures sur la place pour ces revendications, enquêter sur les fortunes des fonctionnaires corrompus, et en exiger le reversement.

La liste des revendications est signée des Blogueurs d'Egypte.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site