Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge s'intensifie

Le conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge  s'est intensifié la semaine dernière alors que les deux pays échangeaient des coups de feu, lesquels ont tué plusieurs soldats des deux camps et entrainé l'évacuation des villages tout proches de la frontière. Les deux pays de l'Asie du Sud-Est revendiquent la propriété du  temple historique de Preah Vihear [en français].

Carte du blog Life in Rural Thailand

thaicam tweete sur “l'idiotie de la situation”[en anglais comme les liens suivants] :

RT @thaitvnews: Deux pays bouddhistes se battent pour un temple de la civilisation hindoue en ruines, ce qui met en évidence l'idiotie de la situation

Michael insiste sur le fait que le conflit frontalier ne se rapporte pas vraiment au temple :

Bien sûr, cela ne concerne pas vraiment le temple. Il y en a plein dont on pourrait s'occuper avant celui-ci.

C'est un  moyen bien commode de contrôler ce que les gens pensent. Et, bien sûr, d'obtenir du soutien en faveur d'une armée forte et bien équipée, car lorsqu'il y a une menace de guerre, ceux qui défendent la patrie ont besoin de tout le soutien qu'ils peuvent obtenir.

Tharum Bun a rassemblé des réactions sur les  blogs et Twitter au cambodgiens. Voici celle de Albeiro Rodas :

Comme le pays Khmer est le plus vieux pays de la péninsule indochinoise comparé à la Thaïlande, cela revient à dire que le Cambodge c'est la Grèce et la Thaïlande l'Italie.  Le Cambodge a la suprématie et il est impossible de le nier. La Thaïlande s'est construite sur le territoire cambodgien, qu'il s'agisse de son Histoire ou de sa culture. Cela ne signifie pas que la Thaïlande ne soit pas authentique ni qu'elle soit un envahisseur, mais le peuple thaïlandais devrait reconnaître ce fait, non pas en s'en sentant humilié mais en signe d'affection fraternelle.

Le Cambodge est né de la souffrance et a un esprit fort. Les responsables thaïlandais devraient ouvrir les yeux, suspendre toute agression et s'asseoir avec leurs frères khmers, car ils en sont, pour construire la paix et un développement commun pour leurs peuples.

Life in Rural Thailand espère que le conflit prendra bientôt fin :

C’ est très décevant car c'est un endroit magnifique à visiter. Je ne suis pas un touriste amateur de temples mais cet endroit possède quelque chose d'autre, car il offre une étonnante vue sur les plaines du Cambodge du fait de sa situation sur une falaise haute de 525 mètres.

Ce même temple est à 45 km de notre village et le conflit n'a jamais causé aucun souci jusqu'ici. Cette fois, cependant, des obus semblent tomber très loin du temple, ce qui est tout-à-fait inquiétant.

Khon Kaen critique les responsables du tourisme en Thaïlande qui ne semblent pas s'inquiéter beaucoup de l'impact d'un conflit frontalier sur l'industrie du tourisme.

Ce conflit frontalier n'était pas une de ces petites histoires cachées à la page 32 des journaux locaux. Il était en ouverture des informations de la chaine Fox News hier. Et si le gouverneur de la  TAT (Autorité du Tourisme  de Thaïlande) pense que personne n'a vu cela ou que personne ne réagira négativement, il a besoin de se faire soigner.

De nombreux lecteurs croient que l'Association des pays de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) aurait dû faire quelque chose pour s'interposer et règler cette question. Ceci a été illustré par  Sacrava au travers d'une  caricature qu'il a posté sur son site.

Les utilisateurs thaïlandais de Twitter utilisent les mots clés #thaiborder et #thaikhmer pour suivre la situation à la frontière.  La page Facebook Thai & Khmer People who Want Peace a été créée par des citoyens qui rejettent la guerre. Voici un message de Topza Aung :

Honte aux gouvernements cambodgiens et thaïlandais qui sont corrompus par la cupidité, l'argent et le pouvoir et qui essaient de recommencer la guerre.

Nous, les peuples de ces deux deux pays, n'en avons pas la moindre idée. Nous sommes si innocents qu'inconsciemment nous ne sommes que des outils dont on se sert pour créer de la haine mutuelle car nos gouvernements nous mentent et nous manipulent au travers des médias et d'informations truquées et inventées.

Gardez bien à l’ esprit, les gars, qu'il s'agit d'une lutte entre la politique cambodgienne et la politique thaïlandaise et non pas entre les deux peuples de ces deux pays.

The Son of the Khmer Empire accuse le Premier Ministre thaïlandais  Abhisit Vejjajiva d'utiliser le problème pour améliorer son image politique.

Cette guerre frontalière entre le Cambodge et la Thaïlande n'a rien à voir avec  la protection de la souveraineté thaïlandaise mais avec les intérêts politiques d'un groupe d'élites égoïstes et nationalistes, en particulier les Démocrates et leurs alliés. Cette guerre est motivée par le souhait de Abhishit espère d'apparaître comme un homme fort et de gagner en popularité dans cette guerre contre le Cambodge, et unir le peuple thaïlandais afin qu'il continue de soutenir son faible gouvernement et gagner la prochaine élection en avril car il a déjà appelé récemment le peuple thaïlandais à s'unir dans cette guerre frontalière contre le Cambodge.

Le même blogueur accuse aussi le premier Ministre cambodgien Hun Sen d'orienter le problème pour renforcer son autorité :

- Sa popularité peut en bénéficier

- Les gens oublieront leurs difficultés économiques causées par sa gestion incompétente

- Il aura une bonne raison d'acheter plus d'armes et d'en demander pour sa garde personnelle
– Il espère gagner plus de votes et s'accrocher au pouvoir encore pour des années

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site