Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Campagne pour la libération d'un activiste aveugle

Depuis sa libération de prison le 8 septembre 2010, Chen Guangcheng, un militant des droits de l'homme aveugle, est maintenu est résidence surveillée 24 heures sur 24 par la police de la province du Shandong, dans l'Est de la Chine.

Selon l'ONG China Human Rights Defenders, Chen et son épouse ont été sévèrement été passés à tabac par la police suite à la diffusion d'une vidéo montrant les conditions de détention illégales de Chen et de sa famille. La vidéo, produite par China Aid - une association chrétienne basée aux États-Unis -, peut être visionnée sur Youtube :

Campagne pour la liberté

Depuis septembre 2010, des activistes chinois mènent campagne pour libérer Chen Guangcheng et sa famille de cette forme d'assignation à résidence.

Le 30 septembre 2010, plusieurs militants vêtus de t-shirts à l'effigie de l'avocat aveugle ont organisé une manifestation [en chinois] devant les locaux pékinois du gouvernement régional du Shandong.

Activists stage a 'free Guangcheng' t-shirt protest.
Des activistes lors d'une manifestation pour la libération de Chen Guangcheng.

Depuis le mois d'octobre 2010, des activistes ont également tenté de rendre visite à Chen et à sa famille. L'une d'entre eux a été la cible d'une agression le 1er octobre 2010 [en chinois] par les services de sécurité. Cette femme, @pearlher, appelle via Twitter les internautes et d'autres activistes à se rendre au village de Chen :

千呼万唤,不如村头一站!现在开始接受报名去探访陈光诚。想去的话,DM偶您可能有空的时间。

Assez parlé, il faut agir et se rendre à son village ! Les inscriptions sont ouvertes pour aller rendre visite à Chen Guangcheng. Si vous souhaitez être du voyage, envoyez-moi un message privé en me précisant vos disponibilités.

Visite au village de Chen Guangcheng

Un autre activiste, @chen_yunfei, s'est directement adressé à la police, le 30 novembre 2010, et a demandé à voir Chen Guangcheng. Sa stratégie consistait à leur dire que le but de sa venue était de dissiper les rumeurs circulant sur Internet à propos de la situation de Chen. Voici une retranscription de la conversation :

我答:“我就是来找你们证实啊,如是假的,那就是诋毁党和政府形象!我们不能给反华敌对势力宣传的借口。同时我了解真相后也可以为此四处辟谣。”

“如网上说的是事实,我就想做二件事:第一,我想见见陈光诚先生,我想做他思想工作。我想知道他为什么这么顽固不化,与党和政府为敌呢?搞 得水火不容。我给他讲讲现在外面党和政府领导下的大好形势,讲讲前无古人后无来者的‘和谐’维稳盛世。并且劝他早日改过自新,争取早日回归社会,消除恶劣 影响。第二,无论陈光诚怎么坏,但孩子是无辜的,我想看看孩子,亲自给她点零花钱,买点书包、笔纸、玩具什么的。”

Je répondis : “Je suis venu constater les faits. Si les rumeurs sur Internet sont sans fondements, alors ces propos sont diffamatoires vis-à-vis du gouvernement [chinois] et du parti [communiste] ! Nous ne pouvons laisser les ennemis de la Chine profiter de cette situation. Je peux balayer ces rumeurs et rétablir la vérité.”

“Si ce qu'on raconte sur Internet est vrai, alors j'exige deux choses. D'abord, je veux rencontrer M. Chen Guangcheng pour rééduquer ses pensées. Je veux savoir pourquoi il s'entête à considérer le gouvernement et le parti comme ses ennemis. Je veux lui dresser un portrait de l'ère ‘harmonieuse’ et prospère que nous connaissons pour le convaincre de se repentir, de réintégrer la société et neutraliser ainsi son impact négatif. Deuxièmement, quoiqu'ait fait Chen Guangcheng, sa fille est innocente. Je veux voir cet enfant et lui donner un peu d'argent de poche pour qu'elle puisse acheter des cahiers, des crayons, des jouets, ou ce qu'elle voudra.”

De la prison pour un crime “secret”

国保甲:“陈光诚你就不用见了。那里我们的群众基础好围得水泄不通,你想见也见不上。还告诉你那里群众不会给你讲理,去了造成后果我们也不负责的。 我们国保都不去,我都从来没见过他,也不想见他。”国保甲接下来的话更让我惊惶不安,“你跟他不同,他是‘汉奸’!他与国外勾结出卖国家利益。”

我惊叹道:“哇塞,出卖什么国家利益?”

国保甲:“这你就用不着知道,这是秘密。”接着又说:“他里通外国有很多联系,究竟多少联系,我们正在办理他的事,你最好不要掺和他的事,赶紧回家。”

Officier de police A : “Vous ne pouvez pas rencontrer Chen Guangcheng. Nous avons mis en place un dispositif si solide que même l'eau n'arriverait pas à filtrer. C'est impossible de le voir. Les gars sur place ne négocieront pas avec vous et nous ne seront pas responsables de ce qui pourrait vous arriver si vous insistez à y aller. Même les agents de la sécurité nationale ne s'y risquent pas. Moi par exemple, je ne l'ai jamais vu et je n'en ai pas envie.”

Puis ce qu'il dit me mit mal à l'aise : “Vous n'êtes pas comme lui. Lui, c'est un ‘traître’. Il travaille avec des forces étrangères et trahit notre pays.”

Stupéfait, je lui demandai : “Qu'est-ce que vous voulez dire par ‘trahir’ ?”

L'officier A me répondit : “Vous n'avez pas à le savoir. C'est un secret.” Puis il continua : “Il a de nombreux contacts avec les forces étrangères. Combien exactement ? Nous sommes encore en train d'enquêter. Vous feriez mieux de rester en dehors tout ça et de rentrer chez vous.”

Un village devenu prison

En décembre 2010, l'influent blogueur Zhai Minglei a relaté en détail sa rencontre avec Chen Guangcheng avant son arrestation en juin 2006 :

光诚采取关键行动前,我和他有一场严肃的对话,我劝他不要这么做,这样会坐牢,会连累家人。他轻轻地摇头:“我完全明白,他们威胁我不仅我要坐牢, 我的妻子也会被报复,连我的孩子都会陷入危险,无人理睬,无法上学的境地。”但是他说他已无法忍受村民的苦况,他要去做,即使牺牲了自身的一切。

他果然去坐牢了,可以称得上“义无反顾”。我对他说,“你去坐牢,好好休息,我们在外面劳作,你出来再加班补回来。”

四年来,我很惭愧,做了点事,但成绩单很差。

在牢中,因为是盲人,他受尽了折磨,长年腹泄便血,得不到医治,到最后嗓子嘶哑,说不出话来。
四年后,2010年9月9日,光诚走出牢房。

可是他发现他不过从一个小牢房进入一个更大的牢房,而且陪他坐牢的亲人更多了。

J'ai eu des discussions très sérieuses avec Guangcheng avant qu'il n'entre en action. En fait, j'avais essayé de l'en dissuader car cela allait le mener en prison et causer du tort à sa famille. Il m'avait alors répondu en remuant la tête : “Je comprends tout à fait. Ils ont menacé de me jeter en prison et de se venger sur ma femme. Même mon enfant se trouvera mêlé à cette affaire et ne pourra plus aller à l'école.” Néanmoins,  il affirma qu'il ne supportait plus de voir la souffrance des villageois et qu'il devait faire quelque chose, même s'il devait tout sacrifier.

Il finit effectivement par se retrouver derrière les barreaux. Quel incorrigible. Je lui dis : “Repose-toi pendant que tu es en prison. Nous continuerons à travailler et tu pourras rattraper le retard en faisant des heures supplémentaires.”

Cela a duré 4 ans et j'ai honte. Nous avons travaillé, mais nous ne sommes arrivés à rien de remarquable. En prison, il a beaucoup souffert parce qu'il est aveugle. Atteint de diarrhée, il n'a bénéficié d'aucun traitement médical et sa voix s'est éteinte pendant son incarcération.

Le 9 septembre 2010, il est enfin libéré. Mais ce n'est que pour se retrouver dans une cellule de prison plus grande dans son village et dans laquelle il est désormais emprisonné avec sa famille.

Une assignation à résidence à 50 millions de yuans

Le blogueur Zhai Minglei poursuit :

陈光诚出狱后,我至今未能和他通上电话,所有电话被屏蔽了,难道这就是四年来我们的进步吗?以前被看守,但朋友们能通上电话,现在因为屏蔽技术的提 高,电话也不通了。夫妻俩连买菜都被禁止。连兄弟姐妹都无法探视。生活极度困难,从十月份,陈光诚的老母亲都没见过陈光诚。100多农民与看守被雇来每天 看守四个村口。外人无法进入。以前我去过陈光诚家,家徒四壁,用的还是奶奶的柴木老家俱。他的家叫寒凉。而我现在的心更为寒凉。

与此惊人对比是,山东用在光诚身上的维稳费的数目,你猜猜,有多少?

一位乡镇干部透露,用在光诚身上的维稳总费用是五千万,目前已用掉一千多万。看守光诚的看守劳动力成本低下,根本用不了这么多钱,这五千万可能是从上到下大小官员利益均占了吧。

Je n'ai pas réussi à l'avoir au téléphone depuis sa libération car sa ligne a été coupée. Mais quels progrès ont été accomplis au cours de ces quatre dernières années ? Auparavant, même quand il était placé en résidence surveillée, ses amis pouvaient le joindre par téléphone. Aujourd'hui,  les progrès techniques ont permis la coupure de sa ligne téléphonique. Le couple ne peut pas quitter ls maison et mêmes leurs proches ne peuvent pas leur rendre visite. Leurs conditions de vie sont très dures. La mère de Chen ne l'a pas vu depuis le mois d'octobre [2010]. Plus de 100 villageois et agents de sécurités ont été embauchés pour le surveiller. Il est impossible pour des étrangers d'entrer dans le village. Je me suis rendu chez Chen une fois par le passé. Il s'agit d'une maison vide dans laquelle sont éparpillés quelques vieux meubles que lui a laissés sa grand-mère. Sa maison est froide, mais mon cœur l'est encore plus.

Puis devinez combien dépense le gouvernement du Shandong pour garder Guangcheng sous surveillance ?

Un officiel du district a révélé que le budget consacré à cette mission s'élevait à 50 millions de yuans [soit environ 5,6 millions d'euros] et que jusqu'à présent, 10 millions de yuans [soit environ 1,1 million d'euros] avaient été utilisés. Impossible que tout cet argent ait été dépensé uniquement en salaires pour les agents de sécurité, la somme a probablement été détournée par les fonctionnaires.

Zhai Minglei appelle également les citoyens à participer à la campagne “Liberté pour Chen Guangcheng” :

1. Achetez des fleurs sur Internet et faites-les livrer par la poste avec un message pour sa famille.
2. Achetez des jouets ou des livres pour enfants sur Internet pour la fille de 5 ans de Chen Guangcheng et faites-les livrer par la poste avec un message de soutien.
3. Envoyez par courrier un dessin sur une carte postale pour la famille Chen et ses geôliers.
4. Envoyez une carte de vœux pour inviter Chen Guangcheng et sa famille à venir vous rendre visite dans votre ville.
5. Envoyez une carte de vœux pour Noël, le Nouvel An ou le Nouvel An chinois à l'attention de la famille Chen et de leurs geôliers.
6. Demandez à des politiciens, à des académiciens ou à d'autres personnes influentes qu'ils se renseignent sur la situation de Chen et de sa famille. Si possible, demandez-leur de leur rendre visite, ou d'envoyer un enregistrement audio, vidéo ou une photo de soutien qui sera publié sur le site de la campagne.

Bloquer “la Lumière et la Sincérité”

“Guangcheng” signifie littéralement “lumière et sincérité”. Ce nom étant censuré sur le Web chinois, il n'existe que très peu de discussions à son sujet sur les forums de discussions hébergés en Chine.
Twitter est néanmoins un relais où l'information peut être propagée. Voici une sélection de commentaires trouvés sur le réseau social et le service de microblogging :

@ivaniweb

陈光诚的五十分钟录相说明我们正在这个紧要关头。光诚呼喊“救中国”的道理也在此。 难以想象光诚用何种方式一天天冒着巨大风险拍下这献给所有网络公民们的录相,又是如何送出来,环环相连,任何一个环节出错,都有生命危险。在连食物都无法供应的艰难困境中,这不是奇迹吗?

Cette vidéo de 50 minutes nous affirme que nous sommes arrivés à un moment critique. C'est pourquoi Guangcheng nous appelle à “sauver la Chine”. Il est difficile d'imaginer les risques qu'il a pris pour tourner cette vidéo et la diffuser. Des personnes ont risqué leur vie pour sortir cette vidéo. Dans une situation où même de la nourriture ne peut être livrée, il s'agit presque d'un miracle.

@jtyong

在陈光诚案中,中共将一个无罪的盲人陈光诚送进监狱,且一天不少的服满4年3月的徒刑,创世界非法、非人道、非人性之记录;今天,中国官方将因官方渎职犯罪酿震惊中外“中原血祸”致感染艾滋病、乙肝、丙肝的受害者田喜判刑一年,再创中共兲朝威武记录!

Dans l'affaire Chen Guangcheng, le PCC [parti communiste chinois] a emprisonné une personne aveugle et innocente pendant quatre ans et trois mois. Un nouveau record du monde en matière de pratiques illégales et inhumaines. Aujourd'hui, le gouvernement a de nouveau battu ce record en condamnant à un an de prison Tian Xi, qui a contracté le SIDA, les hépatites B et C par des transferts de sang contaminé.

@wgzgz

陈光诚现状,中国政府能把一个村子变成监狱,说明中国政府是不讲诚信道德,有法不依,对自己颁布实施的宪法、法律、法规和签署国际人权公约当成一纸空文, 有法不依,维权与其说理,即当成敌对不稳定因素镇压,各级政府私雇用黑恶势力对维权者进绑架、殴打、关黑牢、违宪劳教等。中国政府有法不依的无赖

Le gouvernement chinois peut transformer un village en prison. Cela reflète l'absence total de sens moral de ce gouvernement qui enfreint ses propres lois, ainsi que sa constitution et les conventions internationales. Chaque fois que quelqu'un se lève pour faire valoir ses droits, il est traité d'ennemi de la nation et fait l'objet d'une répression avec des autorités locales qui recrutent des voyous pour enlever les activistes, et les envoyer dans des prisons illégales ou des camps de travail. Le gouvernement chinois se croit au-dessus des lois.

@guozhifei

光诚兄弟,你做的已经够多的啦,多多保重,事情得大家都去抗。

Guangcheng, mon frère, tu en as déjà fait assez, prends soin de toi. Laisse-nous porter ton fardeau.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site