Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ghana : Envoyez un texto au 1992 pour participer à la révision de la constitution

[liens en anglais] En décembre 2010, Kobina Graham a découvert l'ampleur de l'intérêt qu'avait suscité sur les médias sociaux le projet sur lequel il travaillait.. Au lancement de la campagne de la commission pour la révision du texte de la constitution [Constitution Review Commission’s text campaign], on lui disait “C'est la première campagne de cette nature au Ghana. Si ça marche, ce sera un exemple à suivre. Si elle échoue, elle sera avancée comme preuve que  des campagnes des médias sociaux ne devraient plus jamais être organisées au Ghana.”

Pas de pression.

Un mois plus tard, avec la  soumission de plus de 20 000 textos, Kobina respire mieux. Une maîtrise en études internationales et diplomatique en poche, M. Kobina était tout naturellement destiné à l'équipe du CRC. Cependant, c'est surtout de son amour pour les médias sociaux que l'équipe de la Commission de révision de la Constitution (CRC) voulait tirer profit. Pendant la période qu'il a été Chef des nouveaux médias à la radio Joy FM (joie MF), il avait eu le surnom de “Twitter” à cause du temps qu'il dédiait aux médias sociaux et des actualités les plus récentes qu'il glanait par Twitter pour la radio. La CRC espérait que cette expérience l'aiderait à atteindre un plus large public dans tout le pays.

Le processus de révision de la Constitution est le projet le plus complet de son genre jamais entrepris au Ghana et la première révision jamais effectuée depuis 1992, lorsqu'elle est entrée en vigueur. La Constitution du Ghana de 1992 est la cinquième après celles de 1957, 1960, 1969 et de 1979.

Au cours des 12 premiers mois, l'équipe de la CRC a ouvert ses portes et ses boites aux lettres et boîtes mail à la communauté adoptant une approche “envoyez vos suggestions par pigeons ou par le signal de la fumée, nous les accepterons”. Au terme de la période de soumissions, elle avait reçu plus de 60,000 contributions. Il semble que les soumissions par les médias sociaux et par pigeons voyageurs ont probablement fait match nul, avec moins de 1% de celles-ci arrivant par le web, Facebook ou Twitter. Alors que M. Kobina reconnait que tous les trois outils ont été utiles pour la dissémination de l'information, ils ont produit peu de soumissions. Pour la deuxième phase, il paraît donc logique d'essayer une nouvelle approche.

Alors que le décollage d'Internet pourrait encore prendre du temps, les Ghanéens ont adopté le marché des téléphones portables avec enthousiasme. A la fin de 2010, on estimait que 75 pour cent de la population avaient un portable, bondissant de 63 pour cent en 2009.  Ce qui représente en nombre d'abonnés 17,4 millions de personnes. La stratégie actuelle pour les médias sociaux que M. Kobina a développée avec ses collègues cherche à tirer profit de cette pénétration du marché, en encourageant les Ghanéens à faire des commentaires par SMS sur une sélection de vingt-cinq sujets relatifs à la révision, qui ont été  extraits des soumissions initiales.

Afin de rappeler la révision de 1992, la campagne de SMS demande aux Ghanéens d'envoyer un texto contenant “C” en guise de raccourci pour 1992 pour commencer à recevoir les questions. Pour chaque réponse soumise, l'utilisateur reçoit la question suivante. Cependant, comme dans toutes les campagnes basées sur des textos, il y a un coût d'utilisation ; un fait souligné par ceux qui croient que faire des commentaires sur la révision de la constitution devrait être gratuit. M. Kobina a un point de vue différent, remarquant que le processus de soumissions de commentaires de l'année dernière a été totalement gratuit et le public a pu participer de plusieurs manières et forums sans aucun coût. Ces premières soumissions constitueront la base de la recherche.

Les frais de participation par textos couvrent non seulement les coûts facturés par les compagnies de téléphonie mobile, mais ils contribuent aussi à la collecte de fonds très utiles pour la CRC. Actuellement, seulement une partie du budget de la CRC est financée par le gouvernement du Ghana, le reste provenant de sources de financement extérieures y compris la Banque mondiale. M. Kobina croit fermement que le Ghana doit chercher à être auto-suffisant en finançant des projets comme la révision de la constitution sans aide internationale. Il y a aussi l'espoir que la campagne de textos aidera à encourager la communauté nationale à participer activement avec des contributeurs qui investissent littéralement dans le processus.

Comme les textos continuent à arriver, l'équipe de la CRC travaille au traitement de toutes les soumissions reçues. Elle doit finir la révision avant la fin du mandat présidentiel actuel, de manière à ce que tout soit fait convenablement.

En plus de la campagne de textos, la commission utilise aussi Twitter et Facebook. Voici quelques uns des tout derniers tweets envoyés sur la page Twitter de la CRC :

Une invitation à un rassemblement public :

Venez à la “Conférence de la Commission nationale pour la révision de la constitution” , Mardi 1er mars à 17 heures jusqu'à Samedi 6 à … http://fb.me/DaJMBSKy

Des milliers de textos sont en train d'arriver:

Des messages textos arrivent par milliers. Les Ghanéens ont vraiment beaucoup à dire sur la Constitution !

Faites-vous entendre par SMS:

Faites savoir votre opinion sur la révision de la Constitution. Envoyez un texto avec “C” pour 1992 et commencez à répondre aux 25 questions maintenant !

Q10: Les parlementaires devraient-ils être autorisés à proposer des projets de loi à implication financière que le Parlement transforme en loi ? Exprimez votre opinion par un testo à 1992 (Ghana seulement). Commencez le texte par “Q10″. 50p/SMS

Voici quelques exemples des réactions publiées sur la page Facebook du CRC:

Q10: Les parlementaires devraient-ils être autorisés à proposer au Parlement des projets de lois à implication financière que le Parlement transforme en loi ? Exprimez votre opinion par un texto à 1992 (Ghana seulement). Commencez le texte par “Q10″. 50p/SMS

Pensez-vous que les clauses d'indemnités (des Dispositions transitoires) devraient être retenues ou révoquées? Exprimez votre opinion par un texto à 1992 (Ghana seulement). Commencez le texte par “Q10″. 50p/SMS

Q17: En dehors des cas de corruption, la CHRAJ [Commission on Human Rights and Administrative Justice = Commission sur les droits humains et l'administration de la justice] ne peut pas commencer une enquête sans un plaignant identifiable. Exprimez votre opinion par un texto à 1992 (Ghana seulement). Commencez le texte par “Q17″. 50p/SMS

Les chefs de districts sont actuellement nommés par le Président et approuvés par l'Assemblée nationale. Cela devrait-il être changé ou laissé ? Exprimez votre opinion par un texto à 1992 (Ghana seulement). Commencez le texte par “Q14″

Que pensez-vous des rétributions gracieuses & des émoluments versés aux anciens présidents et autres titulaires de fonctions publiques ?
Exprimez votre opinion par un texto à 1992 (Ghana seulement) ou laissez tout simplement un commentaire ici. Commencez le texte par “Q1″

Bien que le résultat final du processus de révision dépende des réponses du Président, du Conseil d'état, du Parlement et à la fin du peuple, si la révision de la constitution est soumise à un référendum, au moins pour le moment M. Kobina peut être satisfait que sa stratégie de textos n'a pas fermé les portes pour toujours à l'utilisation des médias sociaux au Ghana à l'avenir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site