Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahreïn : la police attaque les manifestants à l'aube (vidéos)

Aux premières heures du jeudi 17 février, vers 3 heures du matin heure locale, la police anti-émeutes a attaqué les manifestants qui dormaient autour du “rond-point Lulu”, l'épicentre des manifestations actuelles à Bahreïn. Voici  Voici quelques unes des vidéos qui sont apparues en ligne jusqu'ici.
 

De l'utilisateur de Twitter @tariqal

http://www.youtube.com/watch?v=2CJ081zlkTk
  Sur le compte Youtube alibh1


  Sur le compte youtube albahrain2011

Le Ministère de l'intérieur de Bahreïn a publié ce communiqué sur son site officiel :

Ministère de l'intérieur :
Le porte-parole du Ministère de l'intérieur, le Brigadier Tariq Hassan Al Hassan, a annoncé que les forces de sécurité ont fait évacuer les manifestants  du périmètre du rond-point Pearl, après avoir tout fait pour engager des négociations avec eux, négociations durant lesquelles certains manifestants ont bien réagi et quitté rapidement les lieux. D'autres manifestants ont refusé d'obéir à la loi, et ceci  a nécessité des interventions destinées à les faire partir.

Il a expliqué que les forces de sécurité ont été très attentives à maintenir leur sang-froid et à dialoguer avec les manifestant à travers leurs représentants pour mettre fin de façon pacifique au sit-in, de façon à faire respecter la loi dans cet état de droit, alors que certains manifestants ont exploité le climat de tolérance pour se livrer à des activités illégale  telles que harceler les citoyens et les résidents, en leur arrêtant aux points de contrôle qu'ils avaient instaurés pour les véhicules et les piétons dans les environs du rond-point. Ceci est une violation grave de la loi, qui répand la peur parmi la population et affecte les activités commerciale et économiques.

Le porte-parole a affirmé que le ministère de l'intérieur avait reçu de nombreuses plaintes des citoyens sur les effets très graves et importants [qu'avaient les événements] sur l'économie et leur vie. Il a dit que les manifestations dans un lieu si névralgique avait de grandes répercussions sur l'économie du pays, le commerce, le tourisme et les intérêts publics, et qu'elles avaient provoqué “une crise de la circulation”. 

Le Brigadier Al Hassan a appelé la population à respecter la constitution  et les lois en exerçant leur droit à s'exprimer, et de faire preuve de patriotisme et de respect pour les intérêts de leur nation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site