Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tanzanie : les blogueurs s'interrogent sur l'explosion d'une base militaire

Au moins 30 personnes ont été tuées dans une série d'explosions survenues le 16 février sur la base militaire Gongo la Mboto à Dar es Salam, en Tanzanie.  22 personnes avaient déjà trouvé la mort en 2009 lors de l'explosion d'un dépôt de munitions sur la base militaire de Mbagala, toujours à Dar es Salaam.

A piece of rocket still has blood on it after killing a woman. Photo courtesy of Robert Okanda.

Morceau d'une roquette explosée qui a causé la mort d'une femme, photo de Robert Okanda.

La Princessa demande l'aide divine:

Nous nous sommes faits exploser deux fois…Dieu nous vienne en aide

Out of Africa, une blogueuse californienne, vit à quinze kilomètres de cette base militaire :

Les choses qui font des bruits étranges la nuit…vous savez, les rongeurs, les fantômes et…les bombes ? La plus grande nouvelle sur le plan international la nuit dernière (sauf que personne n'en a parlé), a probablement été les deux heures de chaos et d'explosions qui ont eu lieu à Dar es Salaam, en Tanzanie, à seulement 15 km de chez nous.

A 21h30 le 16 février, alors que Ross et moi regardions un film d'horreur (oui, un film d'horreur), la maison a commencé à trembler, les portes à se tordre et tous les carreaux dans la maison ont frémi.  En tant que Californienne du Sud, j'ai tout de suite pensé “Tremblement de terre !”  puis le bruit est devenu plus fort. Une deuxième explosion. Une troisième. Et ainsi de suite, jusqu'à ce que le ciel devienne orange fluorescent.

Tout le monde dans notre résidence est sorti dehors. La question dont tout le monde voulait la réponse : est-ce un attentat ? Ou est-ce une explosion accidentelle dans le camp militaire voisin ?

La moitié des Tanzaniens avec qui nous vivons penchait pour la première explication. Récemment, il y a eu des émeutes dans les universités tanzaniennes et le parti d'opposition, pour la première fois depuis 40 ans, gagne des points dans le pays, ce qui cause une agitation politique (même si ça s'exprime surtout par des murmures et des gestes soigneusement dissimulés ). Comme nous le savons, une guerre civile peut éclater d'un jour à l'autre. C'est un fait. Mais il n'y a pas eu d'escalade, et ça semble peu probable, surtout en plein jour férié pour une fête musulmane.

“L'explication “il s'agit d'un accident” est tellement désuète et minable” écrit Habari za Kibogoji :

Je suppose que le moment est venu de poser des questions. Qui est responsable cette fois-ci et qui a fait une boulette deux fois de suite ? Est-ce que quelqu'un de haut placé doit démissionner ou au moins être tenu pour responsable ? L'explication “Il s'agit d'un accident” est tellement désuète et minable. C'est comme ça que les gens esquivent leurs responsabilités …..Accusez allah, jésus et dieu.

Sur la twittersphère tanzanienne, les tweets faisant référence à ces explosions portent le mot clé (hastag)  #bombsindar.

Shurufu écrit :

@Tandile @barbarahassan @fettythebest prenez beaucoup de photos s'il vous plait et tweetez tout ce que vous voyez. Souvenez-vous du hastag :  #bombsindar

4000 personnes ont trouvé refuge dans le Stade national :

Le stade national hier, on a amené de l'eau, des bananes, des biscuits et des t-shirts  http://plixi.com/p/78342183 #bombsindar

Des réfugiés dans le Stade national. Photo de @Mbergsma

Une école proche a été touchée:

#bombsindar RT @DocFaustine: une bombe est tombée directement sur une école http://yfrog.com/h3s67qnj

On fait appel aux donneurs de sang :

Si @mxcarter a donné son sang, je pense que nous n'avons aucune excuse pour ne pas faire la même chose ! Allons-y #Tanzania #BombsInDar

Chiume tweete :

RT @shurufu: l'armé donne des explications publiques. C'est sans précédent, je crois  cc @chiume @JMakamba #bombsindar #tanzania

L'accident doit-il être imputé à l'État major ?

On dirait que personne dans l'état major ne réfléchit à long terme ou n'a une idée de ce qu'il faut faire ! C'est vraiment trop NUL !

L'armée a demandé aux citoyens de ne pas  tirer des conclusions hâtives:

Armée: sur la raison de ces explosions, nous ne devons rien déduire. Nous attendons les conclusions des enquêtes  #bombsindar

Les autres dépôts de munitions sont-ils sécurisés ?

@shurufu Un journaliste a-t-il demandé au général combien de dépôts de munitions nous avons dans des zones résidentielles et qui risquent de sauter ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site