Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Myanmar (Birmanie) : Le Barcamp Yangon 2011

Le Barcamp Yangon 2011 s'est tenu le week-end dernier à Myanmar Info-Tech, Hlaing à Yangon (Rangoun), avec plus de 4.000 participants à cet événement de deux jours. Informations, photos et vidéos sont disponibles sur Twitter, facebook, et picasa. [liens en anglais]

Le compte Twitter officiel de l'événement indique :

BarCamp Yangon 2011 vient de se terminer avec succcès. Nous avons battu un nouveau record avec plus de 4000 participants.
Chiffres officiels : 3.137 personnes. 1.532 inscrits en ligne ont reçu des t-shirts.

dawn_1o9, une participante au Barcamp, a blogué sur sa brève prise de parole lors du forum public :

Ensuite j'ai rejoint le Panel de Discussion “Menaces sur la blogosphère du Myanmar” dans la salle de conférence avec d'autres blogueurs du Myanmar. La plus grande menace et la seule à laquelle je pouvais penser était l'interdiction injuste de plates-formes de blogs comme Blogger, WordPress et même Tumbler. Certains ont donc investi beaucoup de leurs propres finances et acheté leurs propres serveurs web et noms de domaine, alors qu'ils auraient pu bloguer à leur aise sans avoir à payer quoi que ce soit. Et que fait l'ISP ? Ils ont aussi interdit certains de ces sites internet à noms de domaine particuliers, qui n'ont même pas le moindre contenu politique. J'ai parlé de l'injustice de cela devant des centaines de personnes, et elles ont toutes applaudi. Hahaha

Depuis son intervention, le site internet Xanga est interdit au Myanmar

dawn1o9 Xanga est maintenant interdit. Un résultat de mon petit discours à “Menace sur la blogosphère” à #bcy2011? :P

MISE A JOUR : Le site web Xanga a été débloqué au Myanmar. La fermeture temporaire a été attribuée à une erreur de serveur proxy.

Voici quelques tweets obtenus avec le mot-clé #bcy2011 :

tayzar44 Heureux d'avoir participé @ BarCamp Yangon 2011 avec trucs sur Adobe Photoshop, thèmes sur blogosphère Myanmar #bcy2011 Wooo
EyeOfDragonLi #bcy2011 me manque tant… me réjouis pour barcamp yangon 2012 …..
worldofj0rd D'après ce que j'ai entendu #barcampyangon avait accès à 13%+ (8mbps de 60 ou 42 selon à qui on demande) de réseau pour tout le pays. #bcy2011
frozencity Je viens de passer la journée la plus extraordinaire au BarCamp et au BeerCamp (NdT ‘CampBière’). =D #bcy2011
dawn1o9 #bcy2011 Merci de ne pas laisser de détritus. Pensez à l'environnement ! Trop de gobelets de café qui traînent -_-

Sajal Kayan a aussi participé à l'événement et décrit la connectivité internet au Myanmar :

Il y avait probablement une assistance de > 4k participants… Probablement le plus grand BarCamps jusqu'à ce jour, Malgré le fait que la connectivité internet est extrêmement pénible…. Vraiment inutilisable…

J'ai utilisé internet au “wifi” gratuit de l'hôtel et à celui fourni par les organisateurs. Aux deux endroits, les vitesses que j'ai constatées vont de 0 kbps à ~50 kbps…. la plupart du temps aux environs de 0 kbps

Il a aussi cité les sites webs qui sont coupés au Myanmar

Twitter – normalement bloqué, mais marche avec https ou des apps.
Gmail – marche sur le navigateur mais IMAP ne fonctionne pas du tout… L'aspect le plus surprenant étant que 99% des gens ici utilisent gmail.

Sur simple sondage, tout le monde utilise Firefox. Très peu, Linux. Windows est très commun a cause du piratage généralisé

Lire sur le même sujet : Le Barcamp de Rangoun 2010

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site