Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bangladesh : Le test clinique d’un vaccin contre le choléra soulève des questions

Une information récente parue dans la presse internationale [en anglais] et concernant le Bangladesh était présentée de façon très positive : le plus grand test clinique au monde d’un vaccin oral bon marché contre le choléra va être réalisé à Dhaka, qui pourrait sauver des dizaines de milliers de vie chaque année. Le contenu des articles [en anglais] est flou, on sait seulement que l’étude implique environ 250 000 personnes vivant près de la capitale. Il s'agira dune alternative abordable aux vaccins actuellement disponibles et deux tiers des 250000 individus impliqués dans cette expérience recevront deux doses d’un vaccin de fabrication indienne alors que le reste recevra un placebo.

Un hôpital accueillant des malades du choléra. Image Flickr de l'utilisateur Mark Knobil. CC BY

Le blogueur Judhisthir a suivi [en bengali] cette information et a été surpris que les médias locaux soient restés silencieux sur cette affaire :

একমাত্র প্রথম আলো ছাড়া আর কোন পত্রিকায় এটির কোন খবর খুঁজে পেলাম না, প্রথম আলোতেও পাওয়া গেলো ১৮ই ফেব্রুয়ারির পত্রিকায়, অর্থাৎ কর্মসূচি শুরু হবার একদিন পরে, তাও তৃতীয় পৃষ্ঠার এক কোনায়। উপরের লিঙ্কগুলো খেয়াল করলে দেখবেন বিদেশি সংবাদ মাধ্যমগুলো এ খবরটি দিয়েছে একদিন আগে বা ঘটনার দিনে। স্বাস্থ্য মন্ত্রণালয়ের ওয়েব সাইটে কিছু পাওয়া গেলো না, সেটা আসলে আশা করাও উচিৎ হয় নি।

Hormis dans Prothom Alo, je n’ai trouvé aucun article dans d’autres journaux. Dans ce journal, on a publié des informations le jour après le lancement de l’opération (le 18 février 2011) mais l’article a été placé dans un coin de la page 3. Si vous cliquez sur les liens ci-dessus, vous remarquerez que les médias internationaux ont couverts cette information le jour même du lancement ou plus tôt. Je n’ai rien trouvé sur le site du Ministère de la Santé, bien sûr, il fallait s’y attendre.

On se pose donc la question suivante : Pourquoi un tel silence ? Judhistir a découvert des faits stupéfiants :

২.১. ভ্যাকসিনটার নাম হলো ShanChol। নির্মাতা ভারতের Shantha Biotechnics, যেটি ফ্রান্সের Sanofi Aventis-এর একটি প্রতিষ্ঠান।

2.1. Le nom du vaccin est ShanChol, fabriqué par Shantha Biothechnics en Inde, une filiale de Sanofi Aventis.

২.২. ভারতের স্বাস্থ্য বিভাগ এটি অনুমোদন করছে,কিন্তু বিশ্ব সাস্থ্য সংস্থা (WHO) এখনও করে নি। চিন্তার বিষয় হলো, ভারত সরকার ভ্যাকসিনটি ব্যবহারের অনুমোদন দিলেও জাতীয় পর্যায়ে বিশাল আকারের কোন কর্মসূচী নেয়ার কোন পরিকল্পনা তারা অনুমোদন করেনি।

2.2. L’autorité sanitaire de l’Inde l’a approuvé, contrairement à l’OMS. Le souci est que le gouvernement indien a approuvé l’utilisation du vaccin mais n’avait pas approuvé la réalisation de campagnes nationales avec ce vaccin.

২.৫. ShanChol এর প্রাথমিক ডোজের কার্যকারিতা বছর দুয়েকের মধ্যে অনেক কমে যায়, এবং তখন বুস্টার ডোজ দেয়া জরুরি। [..] প্রশ্ন থাকে বাংলাদেশের মত তথ্য অব্যবস্থাপনা আর স্বাস্থ্য অসচেতনতার দেশে এই বুস্টার ডোজটি নিশ্চিত করা কতটুকু সম্ভব সেটি নিয়ে।

L’efficacité du ShanChol se réduit énormément en 2 ans, une dose de rappel est donc nécessaire. Dans un pays tel que le Bangladesh, où l’information est mal diffusée et où les individus ne sont pas informés des problèmes de santé, une question subsiste : comment [la distribution] des doses de rappel peut-elle être assurée ?

Et cela soulève des questions supplémentaires :

৩.১. প্রথম প্রশ্ন, ভারতীয় কম্প্যানীর তৈরী ভ্যাকসিনটির ব্যাপক আকারের ট্রায়াল ভারতে হলো না কেন? ভারতের তৈরি টীকা বাংলাদেশে পরীক্ষা করাটা শুনতে ভালো লাগে না, যখন ভারত নিজেই এই পরীক্ষা করতে চায় না। ভারত কিন্তু কলেরামুক্ত কোনো দেশ নয় যে তাদের এই পরীক্ষা করার দরকার নেই।

3.1. Première question, pourquoi ce test de grande envergure généré par une compagnie pharmaceutique indienne n’a pas été effectué en Inde ? Un vaccin indien testé au Bangladesh n’augure rien de bon, alors même que l’Inde refuse de l’essayer sur son sol. Est-ce que l’Inde est un pays débarrassé du choléra au point qu’il n’ait pas besoin d’un tel test chez lui ?

৩.৩. দেশের সংবাদ মাধ্যমে আর জড়িত প্রতিষ্ঠানগুলোর ওয়েবসাইটে এই বিষয়টি প্রকাশ না করাটাও বেশ বিরক্তিকর। এটা কি বাংলাদেশি মিডিয়ার উদাসীনতা? নাকি এটা ইচ্ছে করে গোপন রাখা হয়েছে?

3.3. Il est très agaçant de s’apercevoir que les articles de journaux et les sites Internet ne traitent pas cette information. Est-ce une négligence de la part des médias bangladais ? Ou a-t-on étouffé l’affaire volontairement ?

৩.৫. ভ্যাকসিন ট্রায়াল নিয়ে সারা পৃথিবীতে কেলেংকারি কম হয় নি। বিশেষ করে প্ল্যাসিবোর ব্যবহার নিয়ে সবসময়ই বিতর্ক আছে। তবে আজকাল মানুষকে সাবজেক্ট হিসাবে ব্যবহার করা হলে ন্যুনতম কিছু নীতিমালা পালন করা হয়। সাবজেক্টের কাছ থেকে সজ্ঞান অনুমতি নিতে হয়। [..] প্রশ্ন হলো, ভ্যাকসিন ট্রায়ালের ক্ষেত্রে এরকম এথিকস কতটুকু অনুসরণ করা হচ্ছে? মীরপুরবাসীরা কি জানেন তারা একটি পরীক্ষার সাবজেক্ট? যে ৮০ হাজার লোক প্ল্যাসিবো পাবেন, তারা কি জানবেন যে তারা কনট্রোল গ্রুপের সাবজেক্ট মাত্র? নাকি আমাদের দেশের সরকার আর অন্য দেশের ভ্যাকসিন নির্মাতারা আমাদের ভালোটা আমাদের চেয়ে ভালো বোঝেন, তাই এসব খবর মীরপুরবাসীদের না জানানোই ভালো?

3.5. De nombreuses controverses ont fait surface dans le monde suite à ce test de vaccin. Surtout, l’utilisation d’un placebo provoque toujours des débats. De nos jours, des directives doivent être respectées du moment où un cobaye humain est utilisé. Le cobaye doit approuver l’expérience en étant sain d’esprit. […] La grande question est de savoir quelles directives sont suivies dans le cadre de ce test de vaccin (à Dhaka)? Est-ce que les résidents de Mirpur savent qu’ils sont les cobayes d’une expérience ? Ces 80000 personnes qui recevront un placebo, sauront-elles un jour qu’elles ont fait partie d’un groupe contrôle ? Ou bien le gouvernement et la compagnie pharmaceutique étrangère est plus au courant, donc, il n’est pas nécessaire que les résidents de Mirpur sachent ?

Jason Kerwin, sur le blog Methodlogical, fait remarquer [en anglais]:

En fait, la plupart des vaccins doivent rester au froid de façon à ce que des bactéries ou autres microbes ne puissent pas se multiplier. Pour rester froid (et en sécurité) de l’usine au patient, les vaccins nécessitent une chaîne du froid efficace.

Ce n’est pas un problème dans la plupart des États-Unis, où les vaccins sont transportés en bateau à température controlée dès l’usine, placé dans des containers réfrigérant, et gardés au froid dans des cliniques et des hôpitaux. Mais cela peut constituer un défi dans des pays comme le Bangladesh où les infrastructures ne sont pas comme dans les pays développés. Résultat : soit les vaccins sont gâchés soit les vaccins ne parviennent pas aux populations rurales et isolées.

S. M. Mahbub Morhsed [en bengali], répond [en bengali] à l’article de Judhisthir :

আমেরিকায় একটি নতুন ঔষুধ ডেভলপ করতে এক বিলিয়ন ডলারের মত খরচা পড়ে। স্বভাবতই তাই এরা গিয়ে ভারতের মত জায়গায় ঔষুধ ডেভলপ করছে। এবং বাংলাদেশকে বেছে নেয়া হয়েছে গিনিপিগ হিসেবে।

Aux Etats-Unis, le développement d’un nouveau médicament va coûter un milliard de dollars. Naturellement, ils viennent dans des pays comme l’Inde pour développer leur produit. Et le Bangladesh a été sélectionné comme cobaye.

Safi commente [en bengali] à son tour :

নাগরিক অধিকার বা মানবাধিকার জাতীয় শব্দগুলো আমাদের জন্য প্রযোজ্য না

Des termes comme Droits des Citoyens ou Droits Humains ne sont pas applicables à nous.

Désormais, il reste à savoir qui répondra aux questions ci-dessus.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site