Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Azerbaïdjan : des tapis et…des chaussettes

Dans la culture azerbaïdjanaise, ce qui rend les Azerbaïdjanais extrêmement fiers, et toujours prêts à partager cette fierté avec les étrangers qui visitent leur pays, ce sont les tapis.  Les tapis sont habituellement présentés aux hôtes en signe d'hospitalité, ou posés par terre pour que l'on y marche dessus en signe de respect, ou encore accrochés au mur en signe de prospérité. Il n'est pas surprenant que les tapis d'Azerbaïdjan aient été l'an dernier inscrits sur la liste représentative de l'héritage culturel intangible de l'humanité par l'UNESCO et que ces tapis fascinent les blogueurs [liens en anglais].

Tapis azerbaïdjanais, photo sous licence Creative Commons par Shakko

Aaron in Azerbaijan, par exemple, décrit pourquoi cet art et cette tradition occupent une place importante dans l'Histoire du pays, tout en décrivant ses différents styles, tous uniques. Le blog précise aussi que l'héritage des tapis s'étend au-delà des frontières du pays et est lié aux traditions régionales du sud du Caucase.

L'Azerbaïdjan est fier de sa tradition de fabrication de tapis, à juste titre. Les couleurs profondes et les dessins sophistiqués sont un héritage d'incroyables talents artistiques, qui remonte à plusieurs centaines d'années, si ce n'est pas des milliers. Les nuances régionales et ethniques dans les dessins des tapis représentent un vaste palette d'inspirations esthétiques. Il existe des styles spécifiques de tapis, qui sont dits “talish” ici au sud de l ‘Azerbaïdjan, ou Garabağ à l'ouest, ou Quba au nord. […] La culture du tapis va bien au delà de l'Azerbaïdjan, c'est un patrimoine culturel que l'on retrouve dans tout le Caucase, en Arménie et en Géorgie aussi, et plus loin, en Asie centrale et au Moyen Orient. Mais ce serait dommage de ne pas reconnaitre l'excellence azerbaïdjanaise en matière de tissage des tapis.

CBT in Azerbaijan, un blog de voyage animé par les volontaires du Corps de la paix en Azerbaïdjan, présente la tradition du tissage des tapis au nord du pays.

La vente de tapis est un commerce important en Azerbaïdjan et il est très surveillé par le gouvernement. Chaque tapis qui franchit les frontières de la nation doit d'abord être enregistré et un certificat d'authenticité doit lui être assigné. Les gens paient des milliers de dollars pour ces tapis, et encore plus pour les faire expédier à l'étranger. Mais je doute que ces femmes pensaient à ça en tissant. C'est quelque chose qu'elles font depuis des années.

A ce sujet, Sheki, Azerbaijan, un blog culturel, aborde aussi les traditions de tissage et de tricot, mais cette fois-ci, celles des matelas et couvertures, très répandues dans les provinces, même si cet art meurt doucement dans la capitale,  Bakou.

[…] Historiquement, et traditionnellement, c'était et c'est encore une partie importante du trousseau qu'une jeune mariée doit apporter à sa nouvelle famille…Il devait y avoir deux matelas pour le lit conjugal, des matelas donnés en cadeau aux beaux-parents, quelques matelas pour les invités éventuels et naturellement, le même nombre de couvre-lits et encore plus d'oreillers… […]

[…]

C'est un honneur particulier pour un invité de se voir proposer un matelas ou un couvre-lit venant du trousseau de la mariée…A Bakou, les jeunes mariées attachent moins d'importance au fait d'avoir des matelas ou couvre-lits supplémentaires…Tout est en général acheté tout fait… […]

Ces traditions de tissage ne sont pas confinées aux tapis. Pour en faire bénéficier la population locale, les volontaires du Corps de la paix (Peace Corp) en Azerbaïdjan ont même créé un blog spécial où vous pouvez commander en ligne des chaussettes. Pas n'importe quelles chaussettes : des chaussettes traditionnelles de la minorité  Talysh, qui vit au sud de l'Azerbaïdjan.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site