Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Le discours du roi commenté sur Twitter

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la contestation au Maroc 2011 [en anglais ; de nombreux billets existent en version française].

Inspirée par la Tunisie et l'Egypte, la jeunesse marocaine descend dans la rue depuis le 20 février pour demander une réforme de la constitution, qui assure jusqu'ici des pouvoirs absolus au roi. Mercredi, le roi Mohammed VI a prononcé sa première adresse à la nation depuis le début des manifestations en faveur de la démocratie. Sans s'y référer explicitement, il a promis “une réforme constitutionnelle globale” et un référendum sur une “régionalisation avancée,” visant à doter les régions d'une plus grande autonomie face à l'autorité centrale –une réforme qui, dit-il, garantirait la séparation des pouvoirs et renforcerait le rôle d'un premier ministre élu et du parlement. Le discours a été scruté sur Twitter sous le mot-clé #khitab, qui veut dire discours en arabe. Verbatim de l'allocution et premières réactions :

@citizenkayen: renforcement du role de la femme #khitab

@Lamialaz: Discours du Roi Mohamed VI : Régionalisation et Constitution. #khitab

@Takhouar: Machrou3iyat tatalou3at référence au #feb20 #khitab

“La légitimité des aspirations” dans le discours du roi est une référence au #Feb20.

Le roi affirme ensuite être disposé à s'engager dans un processus conduisant à une refonte de la constitution, basée sur 7 principes :

@mcherifi: #khitab RT @citizenkayen: refonte constitutionel complete: 1 identite nation autour amazighia

@crowd42: #khitab : séparation des pouvoirs

@Hyperconnard: #khitab un nouveau gouvernement issu du parlement et 1er ministre issu uniquement du parti vainqueur

@citizenkayen: renforcer le role des partis et loposition parlement et la soc civile #khitab

@Hyperconnard: #khitab lajnat mouraja3at dosstor.

une commission pour amender la constitution actuelle.

@RedaBlog: et nous voilà, une autre commission… #khitab

@Takhouar: ASSEMBLEE CONSTITUTIONNELLE (non élue) présidée par Abdeltif Mennouni #khitab

@mounirbensalah: #khitab 1 projet de const avant juin 2011

Les premières réactions ont été pour la plupart positives :

@DrSwEeToO: hadshi ki beshar bel kheir #Khitab

Ça s'annonce bien.

@meryemefaris: Super! #khitab

@didacasa: #khitab si fieeeer !

@: 3acha lmalik #khitab du siecle

Vive le roi. C'est le discours du siècle !

@mounirbensalah: #khitab #feb20 a gagne

@YassBerraoui: HISTORIQUE #khitab

@ManusMacManus: Ça ressemble au système électoral britannique #Maroc #Feb20 #Khitab

Mais certains appellent à la prudence :

@Hyperconnard: #khitab un discours assez vague. Des déclarations d'intention. De très belles intentions.

@Hyperconnard: #khitab le #feb20 mais aussi les soulèvements arabes ont servi a quelquechose au maroc

@abmoul: Si j'ai compris, la monarchie garde la main haute sur le processus de révision constitutionnelle. #khitab

@: le discours du Roi ne garantit rien. La vigilance est plus que jamais de mise.

Plus de tweets sur “Morocco: King's Speech Tweeted” sur Storify.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la contestation au Maroc 2011.

2 commentaires

  • hamid4u

    les reactions positifs sont plus importantes que ça, ceux qui appellent a la prudence ne savent pas que le statut d’un “discours royal adressé au peuple” est considéré comme une loi “dahir” le roi ne promet pas il exécute.

  • DALAMIX

    Il n’y a rien de nouveau dans ce discour si ce n’est des demis mesurettes sans importance pour montrer à l’etranger qu’il est democrate!En faite tout le pouvoir reste entre ses mains,il reste tjrs un despote,corrumpu et repressif.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site