Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Yémen : une blogueuse et journaliste menacée sur Facebook

Ce billet fait partie de notre dossier sur les manifestations au Yémen [en anglais] en 2011.

Quand la protestation a commencé de monter au Yémen en janvier dernier, le président Ali Abdullah Saleh a tenté de calmer la colère des manifestants en promettant de ne pas briguer de nouveau mandat lors des élections de 2013. Mais cette concession n'a pas suffi aux opposants au pouvoir qui demandent la démission immédiate d’ Ali-Abdullah Saleh et la fin de son régime, en place depuis 32 ans. Le gouvernement a depuis engagé une épreuve de force, en faisant appel à des casseurs, en autorisant des tirs à balles réelles et l'utilisation présumée d'un gaz neurotoxique dans le but de mettre fin aux manifestations massives qui ont agité le pays.

Afrah Nasser

Afrah Nasser

La blogueuse yéménite Afrah Nasser vit dans la capitale Sanaa, près d'un quartier acquis à la cause des partisans anti-gouvernementaux. Elle a mis en ligne des images et des billets appelant à la révolution [en anglais comme les liens suivants]. Afrah Nasser est également journaliste et travaille pour le quotidien le Yemen Observer.

Le 13 mars, elle a reçu des menaces sur Facebook et a pris la décision de les publier sur son blog dès le lendemain, afin que “le monde entier puisse les lire”. Le message original était en arabe et elle l'a traduit en anglais :

يبدوبان بانالكلام والتعامل معك بالطيب لا ينفع , رغم الجلسات التي تمت بينك وبين الــــ ؟؟؟؟!! كانت توحي بطيبه واحترام وذوق الطرف الاخر لكن مايتضح هو بانك لاترغبين بالعيش في امن وامان مع امك المسكينه التي تعبت وضحت من اجلكي انتي واختكي المغتربه ,قدمت كل التنازلات الشخصيه من اجل الحفاظ على ابنتيها الوحيدتان وتربيتهن وتعليمهن حتى اصبح كل من حولها يحسدونها على هذا الشي ,لكن يبدو بان المقوله المشهوره لاتريد ان تفارقكي(العرق دساس “نـ….. ر” ) اتمني بان تكون الاستاذه القديرة/ @#$% هي قدوتكي في الحياه فلا تخالفيها واسمعي كل كلامها فهيا اعلم منكي بالتعامل مع الاخرين ولااضن بان هناك شخص اخر يعرف مصلحتك ويخاف عليكي اكثر من امك… كم اتمنى بان تكون هذة الام هي امي فسوف احاول اسعادها ولو بعمري …….

على العموم سيتم تجاهل كل الماضي ليس لاجل شي وانما لاجل تلك الام المسكينه المناظله التي لايتم مكافاتها بمثل هذة المكافه وهي حرمانها من احد افراد اسرتها بكل هذة السهوله مقابل طيشكي لانريد ان نفقدها كل تعب السنين الماضيه.

اتمنى بان رسالتي قد وصلت اليكي يابنت اليمن …..
اصحي اصحييييييييييييييييييييييييي فلا تكوني وامكي واختكي ضحيت طيشكي يامتعلمه

Le message reçu par la journaliste yéménite Afrah Nasser sur Facebook.

Apparemment, discuter calmement avec vous ne mènera à rien. Alors même que les réunions que vous avez eu avec ???!!! ont eu l'air de bien se passer, dans un respect mutuel, et que votre interlocuteur était aimable envers vous, vous semblez  continuer de ne pas vouloir vivre en paix et en sécurité au côté de votre pauvre mère, laquelle a travaillé dur et sacrifié beaucoup de choses pour vous comme pour votre sœur ; votre sœur qui est à l'étranger. Votre mère a fait de nombreux sacrifices personnels afin de vous offrir une bonne éducation, à vous et à votre sœur, et faire de vous deux des enfants convenablement instruites que tout le monde lui envie. Mais il semblerait que l'expression “ ……” cadre bien avec ce que vous êtes. J'aimerais que Mme @#$% soit votre modèle dans la vie ; alors ne la contredisez pas et soyez attentive à toutes ses demandes car elle sait mieux que vous comment traiter les gens et je ne pense pas que quiconque soit mieux placé que votre mère pour savoir ce qui est bien pour vous. Bon sang ! J'aimerais que cette dame soit ma mère pour avoir l'occasion de la rendre heureuse à tout prix.
Quoiqu'il en soit, nous allons oublier le passé, mais uniquement au nom de votre pauvre mère et de tout ce qu'elle a enduré pour vous alors qu'en guise de récompense, vous pourriez la priver très facilement de l'un des membres de sa famille ; tout ça du fait de votre attitude irresponsable et imprudente.  Nous ne voulons pas qu'elle perde tout ce qu'elle a gagné au cours des années passées. J'espère que vous recevrez mon message…
Réveillez-vous ! Réééveiiiiilleeeez-vous ! Ne faites pas payer à votre mère et votre sœur le prix de votre imprudence, vous qui êtes une femme éduquée !

Les abonnés d'Afrah sur Twitter et ceux qui suivent son blog ont été choqués et lui ont fait part de leur soutien et de leur solidarité.
Sur Twitter, Womanfrom Yemen écrit ceci :

@Afrahnasser oh, mon dieu !!!! Ils essaient de te faire peur pour te faire renoncer. On est derrière toi et on te soutient.

Muna (@ArabsUnite) envoie ce tweet :

@Afrahnasser OMG (oh mon dieu). Nous sommes avec toi, nous te soutenons et espérons que tu restes saine et sauve, forte, et que tu ne renonces pas tout comme l'espère @WomanfromYemen.

Amal laisse en arabe le commentaire suivant sur le blog d'Afrah :

من انتم؟؟ من انتم ؟ يا من تهددون حاملي الاخبار !
هذا هو الجبن بعينه .. ومن ارسل هذه الرسالة سيجر خيبته ورائة عندما يسقط الطاغية وسيسقط اعوانه تباعاً!!

يالي فاكر نفسك رجال وبترسل هذه الرسالة .. شوف الرجال الحقيقيين في ساحات التغير !

Qui êtes-vous ?? Mais qui êtes-vous donc pour menacer des journalistes ?! C'est de la lâcheté… Et celui qui a envoyé ce message sera bien décu quand le dictateur et ses partisans tomberont… Vous pensez qu'envoyer un tel message fait de vous un homme. Mais les vrais hommes sont sur la place Al-Taghyeer.

Mohammed Al_Shaheri écrit quant à lui ceci, en arabe aussi, sur le blog d'Afrah :

الشعب كله مهدد لكن والله لن يزيدنا هذا إلا إصرار وأصبري يا أختي فما هي إلا أيام معدودة فالنظام يلفظ أنفاسه الأخيرة

Le peuple dans son ensemble est menacé, mais je jure que ça ne fera que renforcer notre détermination. Sois patiente, ma sœur, il ne reste que quelques jours avant la chute du régime.

Il conclut son commentaire avec une sorte de recommandation :

ونصيحة يا أختي أبقي قريبة من مظمات المجتمع المدني حتى إذا ما حاول أي شخص أن يمسك بسوء فلن يستطيع وسيردعه الخوف فهم لن يقوموا بأي شيء يهيج الشارع في ظل الأوضاع الراهنة

Un petit conseil, ma sœur : restez en contact étroit avec les organismes et représentants de la société civile, car si quelqu'un tente de vous faire du mal, il ne pourra parvenir à ses fins et la peur l'arrêtera. Vu la situation actuelle, ils ne feront rien qui risque de répandre la colère dans la rue.

Afrah (@Afrahnasser) a pour sa part envoyé ce tweet :

الحقيقة تزعج الكثير من المواليين .. سحقا لهم .. لن يسكت صوت الحق ابدا

La vérité fait souffrir de nombreux partisans… leur met la pression… mais la voix de la vérité ne se taira jamais.

Ce billet fait partie de notre dossier sur les manifestations au Yémen en 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site