Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Dites au monde de nous aider

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur le séisme de 2011 au Japon.

Une simple recherche de photos postées sur Twitter peut donner des résultats surprenants.

Cherchez les caractères “宮城” (Miyagi) et une poignée de photos diverses apparaîtront en provenance de cette préfecture, une des plus gravement touchées au Japon par le récent tsunami. Déroulez, et une photo ressort, tache de brun et de bleu jusqu'à ce que vous cliquiez…

Picture from Kesennuma

Photo de Kesennuma, préfecture de Miyagi au Japon, une des zones les plus ravagées par le tsunami.

… pour révéler un champ de ruines. Voilà ce qui reste de Kesennuma, une petite ville qui avait des dizaines de milliers d'habitants.

Lisez la légende, et apparaît l'histoire d'une personne qui habitait la ville, et a envoyé cette photo à une amie, Cherie, à Sydney. Celle-ci  a mis en ligne la photo et l'e-mail, qui dit :

なんとか家族みな無事でいます。家は半分なくなりました
家の前の風景で家も駅も商店街も何にも無くなりました…

Tous ceux de ma famille sont sains et saufs. Voici ce qu'on voit depuis notre maison, à moitié détruite. Devant chez nous, tout a été balayé, la gare, les magasins…

宮城県気仙沼市の被害をネットで配信したいのですが、私には出来ません 助けが必要です。出来るだけ色んな国へ知らせたいと思います。このメールも電波が入る所まで車でやっときて打ってます。これから生き残った人達が生きるために少しでも援助お願いします

Je veux montrer les dégâts à la ville de Kesennuma par Internet, mais je ne peux rien faire par moi-même. Nous avons besoin d'aide. Je veux envoyer ce message autour du monde, autant qu'il sera possible. J'ai roulé jusqu'à ce que je trouve un signal pour envoyer cet e-mail. S'il vous plaît aidez-nous de toutes les manières que vous pourrez, pour soutenir les vies de tous ceux qui ont survécu.

Cherie ajoute quelques mots à la fin de la légende :

Je t'aime, surtout ne perds pas espoir, nous allons nous revoir, je prie pour toi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site