Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : 38 manifestants pour la libération des prisonniers des prisonniers politiques en garde à vue

[liens en anglais] Le 15 mars, une manifestation pour une “journée de la colère” en Syrie a rassemblé environ 150 manifestants devant le ministère de l'Intérieur à Damas, pour réclamer la libération des prisonniers politiques. D'après la BBC, au moins 35 d'entre eux sont en garde à vue et parmi eux se trouve la militante des droits de l'homme Suhair Atassi. Selon @assuss:

#Syria Dernière nouvelle : Aujourd'hui la Sécurité syrienne a arrêté la célèbre militante des droits humains Suheir Atasi après son entretien à #Aljazeera #March15

Sur Twitter, les Syriens ont rapporté l'arrestation d'autres participants à la protestation. @razaniyat a tweeté :

Wissam Tarif : Nasreen Al Housien aussi arrêtée. Elle est étudiante à l'Université de Damas, Faculté de Médecine, cinquième année. #Syria

@wissamtarif note :

Hasiba Abed Al Rahman une défenseure des #humanrights (droits humains) de premier plan aussi arrêtée. #Syria #March15

Certains manifestants ont été rapidement relâchés. Mercredi soir, @razaniyat confirmait :

Confirmé : Mazen Darwish, arrêté aujourd'hui au sit-in, a été relâché il y a quelques minutes. #Syria

Confirmé : Mymouna Al Ammar aussi relâchée il y a quelques minutes. Jusqu'à présent deux personnes arrêtées relâchées. #Syria

Sur Facebook, un groupe [en arabe] tient un décompte permanent de ceux qui ont été mis en garde à vue, ainsi que de ceux qui ont été relâchés entre temps. Il y a 38 personnes en garde à vue, et seulement les deux sus-nommées dont on a confirmé jusqu'à présent la libération.

Photo du sit-in à Damas

Un blogueur syrien en colère, Khaled Akbik de Middle Eastern Poles compare le traitement de ses citoyens par le gouvernement syrien à celui des Palestiniens par Israël, et écrit :

Pour nous, vous ne différez en rien de notre ennemi juré Israël. Vous nous faites chaque jour ce qu'Israël fait aux Palestiniens quotidiennement. Vous avez abusé de vos pouvoirs, réduit à l'esclavage votre peuple et le volez depuis plus de 40 ans. On vous a donné pendant très longtemps une chance d'améliorer les choses, et vous l'avez manquée, à présent le temps est venu. A présent le peuple syrien dit : ça suffit. Retournez d'où vous venez parce que vous avez à l'évidence échoué dans les moindres aspects à gouverner un pays. Rentrez chez vous avant qu'il soit trop tard.

La blogueuse égyptienne Zeinobia de Egyptian Chronicles a partagé ses réflexions sur les modestes manifestations syriennes :

Le 15 mars en Syrie peut être notre 25 janvier, ne le sous-estimez pas. Si nos chers frères et soeurs syriens réussissent à manifester jusqu'à vendredi, jusqu'aux prières du Vendredi ce sera un grand triomphe. Hier, des sources en Syrie ont parlé de pas moins de 300 arrestations pendant et après les manifestations.

Et pourtant, malgré ces arrestations les militants n'ont pas renoncé et ont décidé avec beaucoup d'audace de protester ce matin devant le ministère de l'intérieur lui-même, oui le ministère de l'intérieur pour réclamer la libération des gardés à vue. Les familles des gardés à vue les ont déjà rejoints, ce qui signifie que nous parlons de vieilles dames, de jeunes femmes et d'enfants.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site