Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : Manifestations à travers le pays, 6 morts à Deraa ?

La Syrie est la dernière en date à rejoindre la vague de contestation qui secoue le Moyen-Orient. Si les appels à manifester le 5 février étaient tombés à plat, une nouvelle mobilisation pour le 15 mars a réussi à faire descendre dans les rues plusieurs centaines de personnes dans de nombreuses villes, dont la capitale, Damas, et Alep. Si les chiffres peuvent paraître modestes, ils n'en constituent pas moins un précédent d'importance en Syrie, où les protestations anti-gouvernementales sont inédites et toute velléité de contestation écrasée d'une main de fer.

Le 16 mars, environ 150 personnes ont manifesté devant le Ministère de l'Intérieur pour réclamer la libération des prisonniers de conscience, dont les familles étaient également présentes. Les protestataires ont été violemment dispersées et 38 personnes ont été arrêtées [liens en anglais et arabe].

Le texte dit : ‘15 mars 2011. Syrie Libre. 48 années d'injustice et de dictature.'

Aujourd'hui, de plus larges manifestations ont eu lieu à travers le pays, et la plus grande jusqu'à présent s'est déroulée à Deraa, à 100 km au sud de la capitale Damas. Une force meurtrière a été utilisée contre les manifestants et des informations font état de 6 tués et d'une cinquantaine de blessés.

Le blogueur syrien @Okbah indique sur Twitter :

مصدر دكتور في مستشفى درعا يؤكد لمحمد العبد الله وصول ستة قتلى للمستشفى وخمسين جريحا. والصور قريبا#Syria #Daraa
Un médecin à l'hôpital de Deraa confirme à Mohammad Al Abdallah que six personnes sont arrivées mortes et 50 blessées. Photos prochainement.

La vidéo ci-après montre la manifestation à Deraa, avec les gens qui scandent “Le protecteur est le voleur.”

@Okbah ajoute :

عشائر درعا تهدد بحرق كل مقار الأمن والجيش في المدينة ان لم يحاسب الرئيس قتلة أبنائها اليوم #Syria #Daraa
Les tribus à Deraa menacent de mettre le feu à tous les commandements de l'armée et des forces de sécurité de la ville si le président ne demande pas des comptes à ceux qui ont tué leurs fils aujourd'hui

Un activiste syrien qui se donne le pseudonyme Malath Aumran confirme que la destruction est déjà en marche :

Appel d'un ami : attaque du le bureau d'Atef Najeeb, le chef du département de la sécurité politique à Derra #Syria

Depuis les USA, le militant syrien Ammar Abdulhamid écrit :

#Syria: c'est officiellement une révolution. Affrontements à هn #Deraa #Homs #Damascus #Banyas#Hassakeh #DeirAzzor #Hama, etc#March15 إنها الثورة

La vidéo ci-après montre des engins de lutte contre l'incendie utilisés pour arroser les manifestants :

Une page Révolution syrienne sur Facebook rapporte que plusieurs hélicoptères ont été vus dans le ciel de Deraa, et selon elle la ville est sous couvre-feu avec le déploiement de milliers de militaires. Toujours selon cette page, 6 véhicules des forces de sécurité ont été incendiées, et les autorités essaient de dissimuler les corps de ceux qui ont été tués dans la répression.

Cette photo montre un hélicoptère atterrissant à Deraa

C'est aussi une pratique courante des forces de police et de l'armée de pénétrer dans les hôpitaux et forcer les médecins à établir de faux certificats de décès disant que les individus tués sont morts dans des accidents de la circulation.

Nous vous tiendrons informés de la suite des événements.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site