Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Un pétitionnaire incendie sa “prison noire”

[Liens en anglais ou en chinois] Un des vétérans d'une des premières vagues de blogueurs en Chine réalisant des reportages locaux en direct, Zhang Shihe (alias « le temple du tigre »), est aussi l'un des derniers du groupe toujours actif . Bloguant sur 24 hours online [connecté 24 heures],  son dernier billet évoque le problème des prisons noires (lieux de détention clandestins) en Chine, qui la plupart du temps, sont des appartements ou des motels miteux où les pétitionnaires, les Chinois qui déposent une plainte devant l'état, sont enfermés illégalement ou retenus en attendant un transfert vers leur province de résidence.
Le billet de Zhang du 13 février, Au nom de la résistance contre la violence, il brûle une “prison noire” afin de faire prendre conscience au peuple de l'injustice, raconte à travers des tweets et des messages instantanés, l'histoire remarquable du pétitionnaire Yan Sen.

湖北荆门钟祥市访民阎森等二人,于本月10日当天,被从北京丰台区怡然家园5号院1门201室黑监狱截访返回原籍。(此间疑有截访人员与黑监狱间金钱交换人质)。阎森二人返回原籍后被关押在原单位私设黑监狱内两日,第三日晨,即三小时之前的13日凌晨3:50,阎森向北京发来短信曰“已烧成功”,此前阎森曾讲到要烧毁拘他于其中的黑监狱,以义抗暴,催醒国人,推动中国法治进程!目前阎森二人情况不明,手机已经“关机”……

Le 10 février, le pétitionnaire Yan Sen et ses compagnons ont été déplacés de leur prison noire (chambre 201 de l'immeuble n°5 du Contentment Garden [ Jardin de contentement]) à Pékin, dans le district de Fengtai, puis rapatriés jusqu'à la ville de Zhongxia dans la province du Hubei (rapatriement suspecté d'être le résultat d'une transaction « rançon contre otage » entre la prison noire et ceux qui les ont interceptés). Après leur rapatriement, ils furent enfermés dans leur prison noire locale pendant deux jours. Le troisième jour, à 3h50 du matin, trois heures avant que ce billet soit publié, Yan Sen envoie un message ici à Pékin : « Incendié avec succès ». Auparavant, Yan Sen avait parlé de brûler toutes les prisons noires où il avait été enfermé pour combattre l'injustice, afin d'ouvrir les yeux du peuple chinois et de pousser la Chine à  évoluer vers un état de droit. L'endroit actuel où se trouve Yan Sen et son co-détenu sont inconnus et son téléphone portable est en mode “éteint”.

位于北京丰台区西马场怡然家园5号院1门201室的黑监狱早被附近居民怀疑。只因此间出入人等过于诡秘,线索一时难索,故未被曝光。10日当天,曾有南站访民集结数十人计划集体前往打黑,但听闻有被押其间的湖北籍访民阎森等二人当天已被原籍截访人员“买走”,尚有其余7位被押访民打黑队情况不明,行动暂缓。

La chambre 501 de l'immeuble 5 du “Jardin de contentement”, rue Ximachang, district de Fengtai à Pékin, a longtemps été suspectée par les résidents d'être une prison noire. Cependant, en raison des allées et venues restées très secrètes, aucune preuve réelle n'a pu confirmer ces suspicions, c'est pourquoi, elles n'ont jamais été exposées au grand jour. Les pétitionnaires avaient à l'origine prévu de se réunir à la station de métro sud de Pékin le 10 février pour mener une opération d'évasion des prisons noires, mais en apprenant que le pétitionnaire Yan Sen et ses partenaires venaient d'être « vendus » à leur geôlier de la prison locale du Hubei, et que la localisation de sept autres pétitionnaires était encore inconnue, le mouvement fut temporairement ajourné.

阎森被截访回湖北钟祥市后即被再次关押黑狱,此时曾发出短信谈及北京依然家园黑监狱情况“三室一厅,客厅有三张床和两个旧长沙发,到夜晚都可睡人,黑龙江一对老夫妻和一个中年汉子及一个坐轮椅的(贵州省)残疾人在客厅睡。最里一间有三个上下铺(床)上铺全是行李下铺睡人。上下铺的对面是黑监狱刘老板的临时办公室,中间是女室:一名黑龙江女的和一名河北女的,前两天分别被当地接访买走。”阎森是否被“买走”暂时不详。根据最近情况分析,这些黑监狱类似于“中介”,代理各地被截访人员的临时关押业务。想必其间吃住以及看守劳务费用、住房开支等均会于交接访民之时一并结算。访民谓之曰“卖访民”已成平常。

Après son rapatriement dans la ville de Zhongxiang dans le Hubei, Yan Sen fut enfermé dans une prison noire mais il a pu envoyer quelques messages décrivant celle du Jardin de contentement à Pékin. […Voir ci-dessous…] Il n'est toujours pas clair si oui ou non Yan Sen fut “vendu”, mais en se basant sur les dernières informations, il semblerait que les prisons noires prétendent être des agents “intermédiaires” pour ceux qui ont été appréhendés, pour la durée de leur détention. Le coût comprend la nourriture, le logement et des services de gardiennage qui doivent être conclus au moment où les pétitionnaires sont remis. Ces derniers disent que ce “marché des pétitionnaires” est devenu une activité courante aujourd'hui.

手机被强行拿走。我还隐藏了一部手机。请不要与我联系和发短信。等被释放后我联系你们:阎森

11 février : Ils m'ont confisqué mon téléphone. J'en ai un autre de côté. S'il vous plaît, ne me contactez pas et ne m'envoyez pas de messages. Je vous tiens au courant quand ils m'auront libérés. Yan Sen.

黑监狱是三室一厅。进门室客厅。客厅有三张床和两个旧长沙发到夜晚都可睡人。黑龙江一对夫妻和一个中年汉字及一个坐轮椅的(贵州省)残疾人在客厅睡。罪里一间还有三个上下铺(床)上铺全是行李下铺睡人。上下铺的对面是黑监狱刘老板的临时办公室,中间是女室:一名黑龙江女的和一名河北女的,前两天分别被当地接访买走。

11 février : la prison noire a trois chambres et un salon. La porte d'entrée donne sur le salon. Celui ci contient trois lits et deux grands sofas où dorment des personnes pendant la nuit. Un homme du Guizhou d'âge moyen en fauteuil roulant et un couple du Heilongjiang y dorment. Une autre chambre a trois lits superposés, ceux du haut sont pour les bagages et ceux du bas pour y dormir. En face de cette prison noire, c'est le bureau du patron Liu, et la chambre du milieu est pour les femmes : une de la province du Heilongjiang et une de la province du Hubei. Avant hier, elles ont été “vendues”.

明天早六时我被原单位关黑监狱早已超过二十四小时后,我要烧掉这间黑房子,请你明天七时后告诉访民朋友们:现在可短信联系:阎森:

Demain matin à 6h si je suis toujours là, cela fera 24h que je suis ici, et j'incendierai cette prison noire. S'il vous plaît, attendez jusqu'à 7h demain matin pour informer nos amis les pétitionnaires qu'ils peuvent m'envoyer des messages. Yan Sen.

12日晚间9到12时,我们一直在用短信劝阎森慎行,担心酿成伤害自己灾难且被有关方面抓住把柄,避重就轻,无限放大,结果更糟……但效果似差。

Entre 21h et minuit, ce 12 février, nous avons envoyé en continu des messages à Yan Sen lui conseillant de rester calme, nous étions inquiet qu'il provoque une catastrophe et qu'il se blesse donnant ainsi raison au policiers de l'arrêter. S'il va trop loin, les événements pourraient s'aggraver…mais nous n'avons pas pu changer les choses.

13日凌晨3:50,北京这边收到短信“已烧成功:”悲剧终成!

A 3h50 du matin, nous avons reçu un message ici à Pékin : «  Incendié avec succès » Une fin tragique !

我与阎森再次联系时,发现手机已经关停。截止目前阎森等二人情况不明。

Quand j'ai essayé de le contacter, son portable était éteint. Désormais, nous ne savons pas ce qui est arrivé à San Yen et à ses compagnons.

Zhang a depuis publié des mises à jour sur Twitter :

湖北访民阎森自今晨烧黑监狱后,手机一直不能联系。据旁人了解当时守在黑监狱外面的有两个人。至此唯一可统计损失是本博在新浪所开博客因发布此消息被封杀。不知道立场站在谁那边。已与新浪交涉中

13 Février, 17h38 :

Depuis que le pétitionnaire du Hubei a incendié une prison noire ce matin, personne n'arrive à le joindre sur son téléphone. Selon les gens qui ont assisté à la scène, il y avait deux personnes à l'extérieur de la prison noire à ce moment. A présent, la seule perte calculable a été ce blog,  que la plateforme Sina a censuré en raison d'un billet sur l'événement. Je ne sais pas qui a pris cette décision mais je suis déjà en train d'essayer de rentrer en contact avec Sina.

烧掉黑监狱补充:阎森安全但又被关押,对方很怕走漏消息故不敢报警。进一步情况正追踪中。

15 Février, 16h24 :

Mise à jour sur l'incendie de la prison noire : Yan Sen est sain et sauf mais a été enfermé de nouveau, ses geôliers n'iront pas signaler l'incendie à la police de peur qu'ils ne découvrent la prison noire. Affaire à suivre.

黑监狱烧毁后看押阎森的人员增加到4人。阎森短信曰:他们正紧急抢修被烧监狱以毁灭罪证。阎森表示渴望有记者联系他,他已与世隔绝,彻底丧失自由。我正在联系询问他是否可以对记者公开电话。

15 février, 19h30 :

Après l'incendie de la prison noire, le nombre de personnes qui le surveillent est de quatre. Yan Sen a envoyé un message. Ils sont en train de réparer en vitesse la prison qui a été brûlée afin de détruire toutes les preuves de son existence. Yan Sen dit qu'il espère que des journalistes entreront en contact avec lui. Il est maintenant complètement coupé du monde, et a perdu sa liberté. J'attends toujours de ses nouvelles pour savoir si oui ou non je peux publier son numéro de téléphone portable.

一小时内,多次联系阎森电话都说“无法接通”

15 Février, 20h47 :

J'essaie d'appeler le téléphone de Yan Sen depuis une heure, mais il y a toujours le message selon lequel le numéro est injoignable.

今天早上狱方威胁阎森一要赔偿烧毁损失,二要阎森“小心你的孩子老婆”。但到午后忽然180度逆转迅速释放了阎森。请媒体与我联系,是阎森的要求……

16 Février, 14h15 :

Les personnes de la prison noire ont menacé Yan Sen ce matin en lui disant qu'il devait les indemniser pour les dommages, et qu'il ferait mieux de faire attention à sa femme et à son enfant. Mais cet après-midi, revirement de la situation à 180°, Yan Sen a été libéré. ‘Média, prenez contact avec moi’, voici une requête de Yan Sen……

烧毁监狱时,阎森被反锁监狱内,我们担心他会遭“自焚”,阎森属猛汉坚持如此。后来火起渐大,两个看守拼命撞开门。阎森站在外面和看守一起观火。玻璃爆裂、火苗窜起老高。阎森遂向首都发出短信:成功!(意在向祖国报告)

Le 16 février, 14h25 :

Quand il a mis le feu à la prison, Yan Sen était encore bloqué à l'intérieur. Nous étions inquiet qu'il puisse s'immoler par le feu, car Yan Sen est tout simplement un irréductible. Plus tard, le feu s'est propagé et les deux gardes ont ouvert violemment la porte. Yan Sen est resté debout à l'extérieur avec eux à regarder l'appartement brûler. La fenêtre a explosé et les flammes sont partis vers le haut. Yan Sen nous a envoyé le message : Succès ! ( signifiant qu'il s'adresse à son pays entier )

阎森已经自己解放了自己,现在狱方提出还不能走,明日有市上领导找他谈话。阎森在最后烧毁监狱冲出来之前在墙壁上留下了黑狱感言:烧掉黑监狱!落款阎森。目前对方在连夜修复监狱,生怕阎森出去后此事被披露。请大家继续关注,我们胜利了!

16 février, 18h56 :

Depuis que Yan Sen s'est libéré, la prison ne veut pas qu'il parte, un des dirigeants de la ville veut le rencontrer demain. Quand Yan Sen a mis le feu à  la prison noire, avant de sortir précipitamment, il a laissé un message sur le mur : ‘Brûlez les prisons noires ! Sincèrement votre, Yan Sen’. Actuellement, les gérants de la prison travaillent jour et nuit pour rénover la prison, de peur que Yan Sen parle de l'affaire. S'il vous plaît, restons ligués ! Nous gagnons !

湖北荆门阎森正式获自由。狱方所说今天有领导来谈话原来只是阎森的胞弟和妹二人,来接哥哥前遭到恐吓“不许乱说”。阎森则表示“开弓没有回头箭,我将拼死到底!彻底砸烂天下黑监狱。”阎森在此向关心他的推友网友访友表示元宵节的祝福,感谢公民社会!

17 février, 10h04 :

Yan Sen de Jingmen, du Hubei, est officiellement libre. Le dirigeant de la ville qui voulait supposément le rencontrer était une fausse information, car viennent au rendez-vous le frère et la sœur de Yan sen. Au moment de partir avec leur grand frère, on leur a ordonné “de ne pas rapporter ce qui ne doit pas être dit”. Yan Sen en revanche à répondu : “la flèche est déjà lancée, il n'y a plus de retour en arrière possible ! C'est réussir ou mourir pour moi, jusqu'à ce que les prisons noires soient toutes détruites”. Yan Sen veut souhaiter à tous les citoyens du Net et de Twitter qui se sont intéressés à lui un joyeux festival des lanternes et envoie ses remerciements à la société civile !

湖北省高法通知阎森本月22号前往立案庭。但阎森知道时逢此时不过又是一次维稳举措而已,去了也会被通知一个月以后如何,然后天下太平,升官发财。阎森公布了电话,接受关心他的网友和媒体 13277663168 建议短信交流避免资讯堵塞。

17 Février, 10h09 :

La cour provinciale du Hubei a envoyé à Yan Sen une convocation pour le voir avant le 22. Mais Yan Sen sait que c'est juste une tactique utilisée par les forces de l'ordre. S'il y va, il obtiendra juste une autre convocation pour le mois suivant et les choses rentreront dans l'ordre pendant que les officiels feront fortune et graviront les échelons. Yan Sen a rendu public son numéro de téléphone et répondra aux appels des citoyens du Net qui se sentent concernés, ou des média : 13277663168. Les textos sont conseillés afin d'éviter de bloquer la ligne.

阎森冲出黑监狱后,狱方一直在加强黑监狱的建设,其中一项是给内墙贴一层瓷砖,阎森认为疑似防备后来狱民不可在其上刷写反动抗暴标语!准确体现了黑监狱建设的科学观,也是经验所为。

17 février, 18h05 :

Depuis que Yan Sen a pu se libérer de sa prison noire, les gérants de ces lieux sont en train de les sécuriser.  Parmi les mesures prises, une est de couvrir les murs intérieurs de tuile de céramique. Yan Sen pense qu'une fois que cela sera fait, les prisonniers ne pourront plus gribouiller des slogans réactionnaires sur les murs ! Ces mesures reflète précisément le concept scientifique mais découlent aussi des problèmes.

京城黑监狱匪情之一:刘老板是河北人,带三个彪形大汉老乡看守,拥有子弹头一辆专事从市政府开设的久敬庄接济中心拉人到黑监狱囤积。各省地驻京办无能力接返或不耐烦长期上访人员往返运送,故将访民委托关押在此并交付300到400/日不等费用。阎森的被出售费用是400元一天。

18 février, 10h :

Pensées d'un bandit d'une prison noire de Pékin, première partie : le chef Liu de la prison noire vient du Hebei. Avec sa tête en forme de balle et ses trois gardes permanents, robustes camarades de sa ville natale, sa spécialité est d'attirer des personnes du centre d'assistance Jiujingzhuang géré par le gouvernement jusqu'à sa prison noire où il  les retient prisonniers. Les gouvernements provinciaux qui n'arrivent pas où qui n'ont pas la patience de renvoyer les pétitionnaires chez eux, peuvent lui demander de garder les pétitionnaires enfermés pour une somme variant entre 300 à 400 RMB [43 euros] par jour. Yan Sen a été ‘vendu’ à Liu pour 400 RMB par jour.

京城黑监狱匪情之二:黑监狱里墙上挂着作息表,对活动腿脚和熄灯时间做以规定。一般不打“货物”。监狱有电脑,看守可上网解闷儿。屋子里堆满各省地截访办送的烟酒礼品,要求不得放人在外就算交易成功。黑监狱一旦被网上披露会立刻搬家继续开办。有人报警被没收手机。

18 Février, 10h :

Pensées d'un bandit d'une prison noire de Pékin, deuxième partie : chaque jour, un emploi du temps est accroché au mur, précisant l'heure pour les exercices et l'heure pour éteindre les lumières. En général, les ‘marchandises’ ne sont pas frappées. Il y a un ordinateur dans la prison pour que les gardes ne s'ennuient pas. Les chambres sont remplies de cigarettes et de bouteilles d'alcool envoyés par les différents bureaux provinciaux ‘d'interception’ ce qui fait partie du marché tant que les personnes ne sont pas libérées. Dès que le lieu des prisons noires sont dévoilées sur le net, elles déménagent de suite et continuent les opérations ailleurs. Les personnes qui essaient d'appeler ou qui appellent la police ont leurs téléphone confisqués.

京城黑监狱匪情之三:阎森和黑监狱被关押人交谈,对方多呆痴,言辞木讷,惊恐万状,担心有卧底而遭打。一广西女访民偷偷电话110被发现遭打,手机被夺走摔碎。最长有关押20天以上的,省上截访办每日支付黑监狱费用巨额。黑监狱在京城业已产业化。

18 février, 10h :

Pensées d'un bandit d'une prison noire de Pékin, troisième partie : les impressions de Yan Sen sur les geôliers après avoir parlé avec les autres détenus : stupides, crus, pris de terreur et battant toutes personnes qu'ils suspectent d'être un espion. Une femme qui a essayé d'appeler furtivement la police a été battue, son téléphone mobile a été confisqué et broyé en morceaux. La plus longue période pendant laquelle ils sont restés enfermés dépasse les vingts jours, et chaque jour, le bureau provincial ‘d'interception’ vient à la prison noire pour déposer des sommes d'argents énormes. Les prisons noires sont déjà devenues un grand business à Pékin.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site