Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : L'agitation prend de l'ampleur

Les manifestations se poursuivent à Deraa, dans le sud de la Syrie, où cinq manifestants auraient été tués hier et un aujourd'hui.

Tandis que les actualités affirment que les contestataires ont ensuite incendié des bâtiments publics, internautes et activistes soutiennent que ce sont les forces de sécurité d'état qui y ont mis le feu. Pendant ce temps, nombreux sont ceux qui assurent sur Twitter que Deraa sera le Sidi Bouzid syrien. Sidi Bouzid est la ville d'où est partie la révolution tunisienne qui a mis fin aux 23 années de règne de Zine Al Abdidine Ben Ali.

La Syrie est le dernier en date des pays à rejoindre la vague de contestation qui soulève le Moyen-Orient. Tandis que de précédents appels à manifester le 5 février étaient restés sans effet, une nouvelle mobilisation pour le 15 mars est arrivée à faire descendre dans les rues plusieurs centaines de personnes dans de nombreuses villes, y compris la capitale, Damas, et Alep. Les nombres peuvent paraître modestes, mais c'est un précédent très important en Syrie où les manifestations contre le gouvernement sont inusitées et où le moindre signe de contestation est écrasé d'une main de fer.

Voici des réactions sur Twitter après les derniers développements sur le terrain :

@razaniyat: Cinq manifestants tués jusqu'à présent à #Daraa par les forces de sécurité syriennes. Nous n'oublierons jamais nos martyrs. Jamais. #Syria

@monaeltahawy: le régime #Assad – le père puis le fils – emprisonne sans discrimination : enfants et adultes détenus. #Syria #Daraa #March15

@daniachebib: #Daraa a maintenant son portail vidéo : http://tinyurl.com/6hl7ebx malgré maigre couverture des médias internationaux. DES MILLIERS dans les rues AUJOURD'HUI !! #Syria #March15

@gyonis: La ville syrienne de Dera'a est dans le sud de la Syrie http://en.wikipedia.org/wiki/Daraa

@AJEnglish: Les manifestants en Syrie mettent le feu aux bâtiments : Un tué alors que les manifestations dans la ville méridionale de Deraa continuent depuis… http://aje.me/eVcW14

@Amaterasujp: La foule a mis le feu au palais de justice et à d'autres bâtiments au troisième jour sans interruption de manifestations dans la ville syrienne méridionale de Deraa.

@razaniyat: Haitham Manna’ sur France24:Manifestants à #Deraa m'ont demandé personnellement de confirmer qu'ils n'ont brûlé aucun bâtiment. Les infos sont inexactes. #Syria

@iyad_elbaghdadi: Le siège du parti Baas à Daraa incendié. #Syria

@ZsofiaT: Haytham Manna’ on France24: DERNIÈRE HEURE : Les manifestants n'ont PAS brûlé de bâtiments à #Daraa, ce sont les forces de sécurité. #Syria

@AhmadHKh: #Daraa deviendra-t-elle pour la #Syria ce qu'a été #sidibouzid pour la #Tunisia?

@M_akbik: Les gens de Da'el dans les faubourgs de #Daraa se joignent aux manifestants dimanche soir http://goo.gl/oZe1X #Syria

@BigAlBrand: 15 gosses arrêtés à #Daraa. Tous ont moins de 15 ans. C'est confirmé par les autorités. #Syria.

@ZetonaXX: Urgent Deraa: arrivée de plus de 200 gros véhicules militaires pleins de membres armés de la Garde Républicaine, vêtus de noir !!#syria

@razaniyat: J'attends d'entendre Azmi Bsraha et Nassralla parler des violations des droits humains par le régime de #Syria à #Daraa. Sinon je serai très déçu.

@Memetak: @SyrianJasmine @generativeid Les Syriens ont des communication limitées, beaucoup ignorent ce qui se passe à Deraa, espère que demain sera le jour de la liberté

@maher0007: Ce qui est arrivé aujourd'hui à #Daraa est du pur vandalisme qu'on le veuille ou non, si je tends une main pacifique même si elle est fausse. #Syria

@NohaZayed: La page Révolution #Syria appelle à des manifestations demain dans toute la Syrie en soutien à Deraa & et pour célébrer Nawrouz bit.ly/guyAyy

@Salman_Shaikh1: # Syria Inquiet pour #Daraa. Retrait tactique des services de sécurité en vue d'une opération militaire plus lourde ? Il faut suivre de près la région de Deraa.

Sur cette vidéo, de freeknight2011, on voit des manifestants syriens blessés transportés à l'intérieur d'une mosquée à Deraa

avec le commentaire suivant :

Séquence montrant les manifestants blessés soignés à l'intérieur de la mosquée Omari à Deraa, en Syrie le 20 mars 2011. Le pouvoir a fait usage de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchoux et réelles contre la foule de milliers de manifestants.

Cette vidéo, de Dael, à une quinzaine de kilomètres de Daraa, montre une manifestation nocturne là-bas.

Voici les explications qui l'accompagnent :

مجموعة من شباب مدينة داعل (15 كم عن درعا-سوريا)
تتظاهر مناصرة لمظاهرات درعا وهم يهتفون
الله وسوريا وحرية وبس
مافي خوف بعد اليوم
وانطلقت من المساجد بعد استيلائهم على المكروفونات ومطالبتهم
للناس بالنخوة والفزعة لأهالي درعا
وجابت الشوارع الرئيسية في المدينة وتوجهت إلى أطراف البلد حيث يتواجد تمثال الرئيس حافظ الأسد وقاموا
“Les jeunes de Dael (à 15 km de Deraa) ont tenu une manifestation de solidarité avec Deraa, et ont scandé : Allah, Syrie et Liberté. Il n'y a pas de peur après aujourd'hui. Les manifestations ont commencé dans les mosquées après que les protestataires prirent les micros et leur demande est que les gens se lèvent pour soutenir Deraa.
Les protestataires ont défilé dans les principales rues, puis sont allés aux abords de la ville, où ils ont détruit une statue de Hafiz El Assad.”

La chaîne d'informations de Deraa est aussi disponible sur YouTube ici.

Une cartographie des manifestations, blessés et morts est aussi disponible icie (en arabe).

Global Voices continuera à informer sur les événements en Syrie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site