Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Yémen : Fin de partie pour Ali Abdullah Saleh?

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur les manifestations de 2011 au Yémen.

[liens en anglais et arabe] Le 18 mars a été la journée la plus sanglante depuis le début du soulèvement au Yémen, il y a près de deux mois. Ali Abdullah Saleh avait déjà fait appel plusieurs fois aux forces de sécurité forces pour protéger les manifestants tant anti- que pro-gouvernementaux. Cependant, les choses ne se sont pas passées ainsi sur le terrain, et vendredi, des loyalistes en armes au président yéménite et les forces de sécurité ont ouvert le feu sur les manifestants pacifiques à l'université de Sanaa, tuant au moins 46 personnes et faisant des dizaines de blessés. L'assaut qui voulait en finir avec les manifestations en série agitant le pays, a accru la sympathie et le soutien pour les contestataires.

Manifestations à Sanaa le 16 mars. Photo Afrah Nasser

Lundi, Ali Muhsen, un haut commandant de l'armée yéménite, a déclaré soutenir “la révolution pacifique des jeunes et leurs revendications.”
Nasser Arrabyee, un journaliste yéménite demeurant dans le pays écrit :

Le commandant militaire de la région nord, Ali Muhsen, a déclaré lundi son soutien à la révolution pacifique contre les 33 ans de pouvoir du Président Ali Abdullah Saleh.

La décision est intervenue après que le corps d'armée du général Muhsen (la 1e division blindée) a été déployé autour des camps de sit-in à proximité de l'université à partir de dimanche 20 mars 2011.

Il ajoute :

Cette décision est un tournant dans les manifestations anti-Saleh.

Le Général Mussen, qui est apparenté au Président Saleh, est considéré comme le second commandant militaire le plus influent après Saleh.

La décision d'Ali Muhsen pourrait indiquer que l'armée est susceptible de prendre le parti des manifestants et se positionner contre Ali Abdullah Saleh.
Un activiste yéménite (@yemen4change) tweete :

@RAHB1980 dorénavant, je crois que l'armée s'est scindée, mais avec beaucoup de démissions, il est possible que le reste de l'armée suive d'ici quelques jours

Dans la journée de lundi, le pas franchi par Ali Muhsen a été suivi d'une large vague de démissions de hauts responsables yéménites, ambassadeurs, généraux et parlementaires…

La télévision Suhail tweete :

نعتذر عن عدم قدرتنا مواكبة جميع الإستقالات المتواليه من الحزب الحاكم ومن القاده العسكريين ومن المشائخ والشخصيات لكثرتها #yemen #suhail

Veuillez nous excuser de pas être en mesure de faire connaître toutes les démissions consécutives du parti au pouvoir des chefs militaires, Sheikhs et personnalités le nombre est grand

Et elle rapporte :

سفراء اليمن في كل من الكويت والصين وسوريا والأردن واليابان والسعوديه وباكستان وغيرها ينضمون لثورة الشعب والشباب #yemen #suhail #sanaa #yf

Les ambassadeurs yéménites au Koweït, en Chine, Syrie, Jordanie, au Japon, en Arabie Saoudite, au Pakistan et d'autres ont rejoint la révolution du peuple et de la jeunesse

Tom Finn tweete :

Ils tombent comme des mouches au #Yemen, 2 généraux d'armée, le vice-président du parlement, l'ambassadeur au Japon ont tous fait défection du régime

Yahya Al-Saryhi a publié sur (G.C.Y) جيل التغيير اليمني une liste de tous ceux qui ont quitté leurs fonctions jusqu'à ce jour et déclaré leur soutien à la révolution. Hameer Al-Ahmer, vice-président de la Chambre des Députés, l'ambassadeur yéménite en République Tchèque, le directeur de la Télévision yéménite et le gouverneur d'Aden figurent sur cette longue liste.

Cette série de démissions semble sonner la fin des 33 années du régime d'Ali Abdullah Saleh.
Ben Wedeman tweete :

Il chancelle, est sur le point de tomber : Ali Abdallah Saleh du #Yemen

Wsaqaf tweete :

L'Histoire est en marche au #Yemen avec les chefs de l'armée qui se rangent aux côtés des manifestants. Démission ou fuite attendue de #Saleh

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur les manifestations de 2011 au Yémen.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site