Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pakistan : Fête Nationale sous le signe d'une victoire sportive et d'un espoir

[liens en anglais] Hier 23 mars était le 71ème anniversaire de la Résolution Pakistan [NdT: Résolution de Lahore. Muhammad Ali Jinnah, président de la Ligue musulmane demande la partition de l’Inde en deux États indépendants]. Bien que le pays soit aux prises avec la rébellion et des problèmes pléthoriques, il reste quand même beaucoup de raisons de se réjouir. En cette journée, au milieu des célébrations, les Pakistanais rendent hommage aux patriotes et parcourent les chemins de la mémoire. Mosharraf Zaidi se souvient du Ministre fédéral pakistanais des Minorités Shahbaz Bhatti, comme d'un Pakistanais fier et patriote. Zaidi poursuit en évoquant un large éventail de questions :

C'est le nationalisme qui meut ceux qui protestent contre les assassinats de Salmaan Taseer et Shahbaz Bhatti. C'est le nationalisme qui mène à critiquer l'acquiescement des militaires pakistanais aux attaques de drones des Américains. C'est le nationalisme qui veut la transparence dans les opérations militaires pakistanaises dans les FATA (Régions Tribales Fédéralement Administrées) et à Swat. C'est le nationalisme qui tient autant au blanc qu'au vert dans le drapeau pakistanais. C'est le nationalisme qui réclame justice pour le Dr. Afiya et le nationalisme qui réclame justice pour Aasiya Bibi. Ce nouveau nationalisme pakistanais, divers et hargneux est une force tenace pour le pays. Certains ont beau l'exploiter, elle ne peut pas être rabaissée.

Des soldats défilent pour commémorer l'adoption de la Résolution Pakistan le 23 mars 1940. Karachi, Pakistan. Photo Syed Yasir Kazmi. Copyright Demotix.

Adil Najam, du blog All Things Pakistan, a reproduit le texte de la Résolution Pakistan exhortant à la lire jusqu'au bout. Il en commente le et note :

Ce qui me frappe en relisant cela aujourd'hui – de même que lorsque j'en avais parlé la dernière fois – c'est l'accent profond, fort et sincère que le document fondateur du Pakistan met sur les droits des minorités. Il est en contraste flagrant avec la réalité des droits des minorités au Pakistan aujourd'hui.

Une vidéo sur Gawaahi donne la parole à la communauté hindoue à propos de la fête nationale du Pakistan :

Les réjouissances se sont multipliées lorsque le Pakistan s'est placé pour les demi-finales de la Coupe du monde de Cricket en battant les Caraïbes. Les réactions de Pakistanais sur Twitter et Facebook ne se sont pas limitées à des messages de joie mais ont aussi fait apparaître le soutien vigoureux des Bangladeshis.

@Kashif9: Chapeau bas au #Bangladesh pour leur fantastique soutien à l'équipe #Pakistan #cricket aujourd'hui. Nous vous aimons :)
@rabayl_m: j'aime le Pakistan et ça ne m'empêche d'être profondément désolé de ce qui s'est passé en 1971 à cause de nous. Pardon Bangladesh.
@beenasarwar: Amaar shonar Bangla; / Un grand merci au Bangladesh de la part du #pakistan
@cpyala: Mubarak ho [meilleurs voeux au] Pakistan ! En avant ! Et une chaleureuse accolade au Bangladesh !
@Aneela Babar: Vue de conducteurs de rickshaw de Dakha serrés devant un écran télé géant en face de chez moi et qui encouragent le Pakistan. Inestimable ! Bade Dilwale.

Un billet sur All things Pakistan, remercie particulièrement les spectateurs à Dhaka pour leur soutien. Tandis que les Pakistanais continuent à faire part de leur espoirs que les autorités annoncent un jour des excuses publiques pour les victimes civiles de la guerre de 1971, Kalsoom Lakhani du blog Changing Up Pakistan, développe ses réflexions :

Un autre ami, Shaheryar Mirza (@mirza9), journaliste à Express 24/7 à Karachi, m'a dit : “Les bangladeshis et les sri-lankais ont montré leur amour du cricket. Il s'agit plus d'êtres humains que de guerre et de politique… C'est un signe que les gens peuvent faire preuve d'une immense grâce et s'élever au-dessus de l'Histoire et des guerres.”

Un billet de Sepoy sur Chapati Mystery examine les manuels d'Histoire du programme scolaire, pour déceler les erreurs diverses et les faits déformés qui y figurent toujours. Hier, les Pakistanais ont célébré non seulement un événement historique et une victoire au cricket, mais aussi la beauté de leurs paysages. Fursid sur Gawaahi, publie une série de photos offrant une vitrine aux paysages de tout le pays. Un autre portfolio de Misha Tanveer donne un petit aperçu de la beauté à couper le souffle des côtes du Sindh.

Les sentiments de nombreux Pakistanais sont bien condensés dans ce billet du blogueur Faisal Kapdia, intitulé “Être Pakistanais” :

Mon Pakistan, mes amis, est pure passion, à vif et débordante. Bien que chancelante sous la guerre, la corruption et la mauvaise gouvernance, elle n'en a pas moins le coeur d'aller se battre comme une nation unique et inébranlable.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site