Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Palestine: Plus importante escalade de la violence depuis l'opération “Plomb durci”

[Liens en anglais] La bande de Gaza est en train de vivre la plus forte escalade de la violence depuis l'opération “Plomb durci” en 2008-2009 qui a coûté la vie à plus de 1400 Palestiniens, dont plus de 350 enfants. Depuis le début de l'année, plusieurs attaques d'Israël ont été justifiées par la présence de camps d'entraînement militaire ou de tunnels, et les morts ont été désignés comme des militants. Cependant, dans la nuit du 22 mars Israël a commencé des opérations militaires qui ont mené à la journée la plus sanglante dans la bande de Gaza depuis deux ans. Un peu avant minuit, 19 civils – dont sept enfants et deux femmes – ont été blessés par des frappes aériennes qui étaient censées cibler des tunnels et des sites de fabrication d'explosifs. Il s'agissait de représailles après des tirs de roquettes lancées de Gaza vers des champs dans le Conseil Régional d'Eshkol.

At Al Shifa hospital, one of the children injured by the shell that targeted Al Hilo house as the family was playing soccer. Screenshot of Al Aqsa TV report taken by Muhammad Qudaih in Gaza.

À l'hôpital Al Shifa, l'un des enfants blessés par les obus qui ciblaient la maison Al Hilo pendant que la famille jouait au football. Capture d'écran d'un reportage de la chaîne Al Aqsa TV effectuée par Muhammad Qudaih à Gaza.

Mardi 22 mars en soirée, les chars israéliens ont bombardé une maison à l'est de la ville de Gaza appartenant à la famille Al Hilo, faisant quatre victimes (dont deux enfants âgés de 11 et 16 ans, et un homme de 50 ans) et 10 blessés, tous civils. Plus tard le même soir, Israël a bombardé la bande de Gaza pour la troisième fois, tuant quatre autres Palestiniens appartenant aux Brigades Al Quds (aile militaire du Jihad islamique), élevant le nombre de victimes à huit. Alors que Israël invoque des représailles aux tirs de roquettes pour justifier les frappes aériennes, le Hamas précise que ces roquettes ont été tirées en représailles aux bombardements qui avaient tué deux de ses militants la semaine précédente. Sur Twitter, Yousef Munayyer note:

@YousefMunayyer : LE CONTEXTE EST IMPORTANT : UN obus d'#Israel a tué aujourd'hui au moins 4 fois plus de personnes que les centaines de roquettes Qassam en 3 ans #gaza

Relevant les similitudes entre les événements qui ont mené à l'opération «Plomb durci» et la situation actuelle, il ajoute sur son blog :

Ainsi, lorsque la guerre contre Gaza a inexorablement commencé fin décembre 2008, de nombreux rédacteurs en chef ont utilisé cette simple phrase sans contexte :

Israël doit se défendre. Et le Hamas doit assumer la responsabilité d'avoir mis fin à un cessez-le-feu de six mois par un barrage de tirs de roquettes en territoire israélien.

[…] Une autre caractéristique commune de ces articles est le peu d'importance accordée au contexte. On nous dit que des Palestiniens ont été tués par des Israéliens hier après des tirs de roquettes pendant le week-end. 3 jours, c'est tout. C'est tout le contexte que nous avons. Qu'est-il arrivé avant ? N'avons-nous pas besoin de savoir ? D'après les rédacteurs en chefs, non.

Le 23 mars un attentat à la bombe à Jérusalem visant un arrêt de bus a tué une femme et fait plus de 30 blessés. L'attentat a fait l'objet d'une large condamnation:

@Huwaidaarraf : 1 #bombe dans Jérusalem blessant 25 Israéliens obtiendra plus d'attention que toutes les bombes qu'Israël a largué hier sur la bande de Gaza tuant 8 personnes.

À Gaza, les Palestiniens prévoient une nouvelle escalade de la violence : Tzipi Livni, l'actuelle chef de l'opposition israélienne à la tête de Kadima, parti possédant le plus grand nombre de sièges à la Knesset, demande un nouveau «Plomb durci», et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu annonce une nouvelle vague de raids aériens sur la bande:

@Omar_Gaza : @AmoonaE Je veux dire que ce soir Israël va nous bombarder un maximum même si l'opération à Jérusalem n'a rien voir avec nous ! Gaza doit payer :-S

@ImPalestine : Voici mon plan pour la nuit: je vais dormir dès maintenant quelques heures avant que le bombardement commence, généralement aux environs de minuit #Gaza

Des drones envahissent le ciel de Gaza le mercredi soir, les attaques sont imminentes:

@ImPalestine : Les amis, voici un enregistrement de bien meilleure qualité des drones israéliens dans le ciel de la bande de Gaza http://t.co/7dYQKQA via @olanan #Palestine #Gaza

@Jnoubiyeh : Il est maintenant 1 heure passée dans #Gaza assiégée et il y a 185 drones israéliens dans le ciel. Est-ce que dormir aussi est une menace existentielle pour #Israël maintenant ?

Les forces spéciales israéliennes auraient ensuite fait une incursion dans le nord de Gaza:

@Omar_Gaza : DERNIÈRES NOUVELLES: les forces spéciales israéliennes ont saisi une maison à Beit Lahya qui appartient à la famille Al Zendah #Gaza, ils sont postés à l'intérieur !

@Solarah : Tous les postes de police et centres de sécurité ont été évacués… État d'URGENCE décrété à #Gaza #Palestine

@ImPalestine : Soulagement prudent chez les habitants de #Gaza maintenant que les drones israéliens ont complètement disparu du ciel #Palestine

En ces moments difficiles, certains parviennent encore à garder un certain sens de l'humour:

@Omar_Gaza : LOOOOOOL RT @imPalestine: Les gens veulent le RETOUR des drones ! S'il vous plaît pas de F16, ni de Apaches. Soyons amis! Allah yostor (Que Dieu ait pitié) #Gaza #Palestine

Après minuit, le 24 Mars les bombardements commencent et les blogueurs de Gaza mettent en place un livestream permettant d'assister aux bombardements en temps réel:

@ImPalestine : Vous pouvez regarder des diffusions en direct de ce qui se passe ce soir à Gaza via ce lien: http://ustre.am/waCa #Gaza via @imNadZ

@Jess_Gaza : Mohammed Qudaih via FB énorme explosion dans la ville de Rafah à l'instant

@WillOuda : 5 missiles jusqu'à maintenant… explosions entendues au loin vers le sud et l'est de la ville de #Gaza

@Omar_Gaza : Israël a pris pour cible un tunnel à Rafah avec 1 missile et un quartier général du Hamas avec 4 missiles qui ont touché les lignes électriques haute tension

Les drones n'ont pas cessé de planer sur la bande jeudi, et des bombardementd ont été signalés au début de l'après-midi:

@livefromgaza : ils sont de retour: les drones #Gaza #zanana

@Omar_Gaza : Les F16 ont encore frappé il y a quelques instants, sur un attroupement à Jabalya, 1 blessé! #Gaza

@Solarah : Oh mon Dieu ! Encore !!! De plus en plus d'ambulances entrent et sortent de l'hôpital Al-Shifa à toute vitesse ! #Gaza #Palestine #Israël

Autour de 20:30 heure locale, les attaques ont repris:

@SafaJoudeh : 6 frappes consécutives de F-16 #israéliens sur #Gaza à l'instant, BEAUCOUP DE BRUIT, les ambulances hurlent, les gens crient dans la rue

@ImPalestine : Je mentais à chaque fois que je disais que je m'y étais habitué. On ne s'habitue jamais à être BOMBARDÉ par des F-16 ! #Gaza #Palestine

@Annan6 : Le consulat des États-Unis a enjoint tous les Américains de quitter #Gaza. Vers une répétition du massacre de Gaza pour bientôt ? J'espère vraiment que non. Je prie pour que ce ne soit pas le cas. Pitié, non.

Lors de l'écriture de l'article d'origine (le 24 mars), les bombardements ont cessé pour laisser place aux drones:

@ImPalestine : Les F-16 ont disparu pour être remplacé par des drones encore une fois ! Voilà comment ça se passe ! #Gaza

@ImPalestine : Gaza est généralement appelée en arabe “Chant de fierté”. Mais la fierté est brisée par les infernaux bombardements israéliens quotidiens de #Gaza .

Omar Ghraib, blogueur de Gaza, résume :

Gaza, Jeudi 24 mars, dans la ville de Gaza, les avions F16 israéliens ont bombardé un quartier général du renseignement appelé “le navire”, en utilisant au moins cinq missiles, ont également attaqué la montagne al-Rayes avec un missile et une salle qui appartient au club sportif “Gaza”, et aussi le QG de sécurité “Badr” appartenant aux Brigades Qassam, l'aile militante du Hamas, avec trois missiles.
Selon des témoins dans le nord de la bande de Gaza, les bombardements ont causé des dommages matériels considérables dans les maisons des citoyens civils dans les quartiers résidentiels de Maqqousi qui sont situés près du QG de sécurité “Badr”, qui a été bombardé par deux missiles de l'aviation israélienne. Selon Abou Adham Salmeyah, responsable au sein du ministère de la Santé, un citoyen a été blessé au visage par des éclats, il a 10 ans et s'appelle Raid Afifi. D'autres blessés seraient arrivés à l'hôpital Al Shefa pour traitement.
Le bombardement très bruyant a provoqué une panique massive notamment chez les femmes et les enfants.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site