Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : Réactions au discours du Président Assad

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la contestation en Syrie 2011.

Le Président Bachar Al Assad a finalement prononcé mercredi 30 mars un discours devant le Parlement syrien après plusieurs jours d'atermoiements et d'attentes. Les députés ont salué son entrée par un tonnerre d'applaudissements et de slogans, et son allocution a été souvent interrompue par un parlementaire récitant des poèmes de louange.

Panneau montrant le Président syrien Bachar Al Assad, juillet 2010. Photo sur Flickr de sharnik (CC BY-NC 2.0).

Les utilisateurs de Twitter ne l'ont pas entendu de cette oreille. @syrianrebels tweete :

الشعب يريد إسقاط مجلس الشعب

Le peuple veut renverser le Parlement

et Muhammad Basheer d'Al Jazeera de renchérir :

الشعب يريد إسقاط النفاق

Le Peuple veut renverser l'hypocrisie

Wael Alwani, un étudiant syrien en Arabie Saoudite se joint au choeur :

للأسف أشعر بالخزي من مجلس الشعب هذا … انا سوري و هذا المجلس لا يمثلني … مجلس نفاق

Hélas ce Parlement me fait honte … je suis Syrien et ce Parlement ne me représente pas … Parlement d'hypocrisie

Ayman, un expatrié syrien, proclame son premier espoir pour les réformes attendues :

J'espère que les réformes démarrent avec le renvoi d'un Parlement aussi gênant

Le blogueur et twitteur syrien Sasa (@syrianews) offre ses conseils pour améliorer les choses :

4 choses à faire : arrêter les slogans, STOP. arrêter d'accuser jazeera. arrêter d'accuser l'étranger. commencer à annoncer quelque chose, #basharspeech

Shadi Hamid tweete une version abrégée du discours d'Assad pour ceux qui l'auraient manqué :

Version courte du discours de Bachar : réformes peut-être. Complots étrangers absolument. Les chaînes satellite sont mauvaises #Syria

@AnonymousSyria commente :

Un régime de résistance à la réforme, c'est notre responsabilité de le remettre d'aplomb, Vendredi, pas sur 10 ans comme il l'a dit ! #Syria

Et comme l'allocution se terminait sans proposer de réformes tangibles, les Twitteurs se sont mis à exprimer frustration et déception. Syriancitizen s'exclame :

فعلاً يابشار كنت خارج التوقعات جميعها. كنا نتوقع أن ترمي بالفتات وإصلاحات شكلية. أما مجرد خطبة عصماء وكفى!!!!!! #syria

Vraiment Bachar tu dépasses toutes les attentes. Nous nous attendions à ce que tu nous jettes des miettes et des réformes insignifiantes, mais tu n'as eu qu'un discours creux !!!

Dina Jaffary partage le sentiment général de ceux qui ont suivi le discours, et dit :

étonnamment le seul discours qui aurait dû être parfait parmi tous ses bons discours a été le seul mauvais…#basharspeech

Et Seleucid d'ajouter :

Je suis Syrien. Mon Pays me remplit toujours de fierté, surtout quand ce n'est pas le cas de ses dirigeants.

RevolutionistSY est écoeuré, il tweete :

شباب انا رايح اسمع سميح شقير .. يا حيف بس يا حيف .. اكتفيت من هالمهزلة .. تصبحو ع وطن #Syria #15March

Les gars je vais écouter Samih Shqeir.. O Shame, O shame (Honte, O honte).. j'en ai assez de cette farce .. puissiez-vous vous éveiller à une patrie

Il fait allusion à la chanson O shame, dédiée aux martyrs de Deraa. La chanson est de Samih Shqeir, un chanteur syrien célèbre pour ses chansons patriotiques. La chanson est montrée par la vidéo ci-dessous, avec des sous-titres anglais (cliquer sur le bouton CC pour les faire apparaître).

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la contestation en Syrie 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site