Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine : un peu de thé Staline ?

Selon un sondage récent [en ukrainien], jusqu'à 46 pour cent des Ukrainiens sont nostalgiques de l'ex URSS. Les nostalgiques sont principalement les retraités, et les habitants des régions est et sud du pays. Seulement  18 pour cent des Ukrainiens de la partie ouest du pays, et 19 pour cent des jeunes, partagent ce sentiment.

Des sentiments aussi ambivalents sur un passé communiste pas si lointain sont exploités sans vergogne par les publicitaires, qui utilisent depuis des années les symboles de l'ère soviétique pour vendre leurs produits. Néanmoins, la dernière campagne de publicité d'un thé produit en Ukraine et nommé d'après le dictateur Joseph Staline a fait réagir les internautes ukrainiens. Beaucoup pensent que cette fois-ci, les publicitaires ont dépassé les bornes.

En février dernier,  sur le forum de la ville de Dnipropetrovskuser, Vtoroy a publié plusieurs photos d'une affiche de publicité pour le thé “Staline”.Il écrivait ceci [russe] :

Впервые вживую вижу наружную полиграфию с изображением Сталина.

C'est la première fois que je vois [une affiche] avec une photo de Staline dans la rue, dans la vraie vie.

D'autres blogueurs ont remarqué que cette marque avait été repérée sur le marché à différentes époques au cours des trois dernières années. Quand il l'avait vue pour la première fois, en 2008, sparrow_hawk avait écrit sur LiveJournal ceci [ukrainien] :

спосіб заварювання: на крові. і поміцніше

La meilleure façon de l'infuser : sur du sang. Et fort.

Sur LiveJournal, bulavec a publié une photo du “thé Staline” sur une rayon de magasin dans la communauté Donetsk et remarque [ukrainien] qu'il avait déjà été commercialisé à  Donetsk et Dnipropetrovsk en 2009. A cette époque, Tamila Tasheva (tamila_tasheva), de Crimée, écrivait [ukrainien] qu'elle avait vu ce thé dans sa région aussi.

Cette année, le thé Staline a apparemment fait un comeback sur le marché ukrainien. Voici quelques jours, sur LiveJournal,  Père Nikanor Skipin a mis en ligne une nouvelle photo d'une publicité prise récemment à Dnipropetrovsk :

Publicité pour le thé Staline à Dnipropetrovsk, en Ukraine. Photo de Nikanor Skipin

Sous cette photo, il pose cette question :

ЯК ВАМ ПОДОБАЄТЬСЯ ТАКА ОСЬ ДУРНЯ ???

Que pensez-vous de ce morceau de stupidité ???

Tykholaz Igor approvue :

дурня…

Idiot…

Alina Lukashevich écrit [russe]:

хорошее чувство юмора у производителя))))))))))

Le fabricant a un sacré sens de l'humour))))

Vlad Pupych écrit [ukrainien]:

боюсь, отруюсь.

[J'aurais] peur de m'empoisonner.

Sergey Bacha a commenté [russe]:

Этот чай судя по всему рассчитан на пожилых и очень пожилых людей, вот поэтому портрет Сталина взяли а основу. […]

Ce thé est de toute évidence destiné aux vieux, c'est pour ça qu'ils ont pris un portrait de Staline. […]

Valeriy Kolosyuk a répondu [ukrainien]:

Моїй бабці 89-ий рік. Не помічав у неї прихильності до Сталіна.

Ma grand-mère a presque 89 ans. Je n'ai pas remarqué qu'elle avait de la sympathie pour Staline.

Un utilisateur de Facebook en Bielorussie, Ales Reznikov, a écrit [en biélorusse]:

беларусау гэтым ня здзiвiш

Les Biélorusses ne seraient pas surpris

Pour partager un autre exemple de l'utilisation de Staline à des fins publicitaires, dans un autre pays de l'ancien empire soviétique, le photographe de Kiev boga4 a mis en ligne une photo de  2010 d'une bouteille de vin vue dans un magasin de souvenir en Géorgie (pays de naissance de Joseph Staline].

Une bouteille de vin Staline dans un magasin de souvenirs en Georgie Photo sur LiveJournal de boga4

Même si en 2007 l'ancien président ukrainien Victor Ioushchenko avait pris un arrêté interdisant tous les symboles et monuments rappelant les responsables du massacre de Holodomor (qui devraient inclure les dirigeants soviétiques), cela n'a pas vraiment été respecté. L'attitude des dirigeants actuels a été clairement illustrée par la condamnation d'un jeune activiste, coupable d'avoir détruit un monument dédié à Staline à  Zaporizhzhya en 2010, et qui a été accusé de terrorisme.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site